.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Nathanyley) cigarettes after sex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: (Nathanyley) cigarettes after sex  Jeu 7 Sep 2017 - 17:29

nate & ryley
Nathaniel n'était pas quelqu'un de très sociable, que du contraire. Chasseur, il était plus du genre à tuer qu'à se faire des potes ; plus du genre à tuer du vampire au milieu de la nuit que rentrer de soirée mort déchiré. Tout bien réfléchi, il n'avait jamais ressenti les effets d'un trop-plein d'alcool. Pas que ça lui faisait envie, au contraire, mais à force de visiter sa soeur à son boulot, Nate se demandait si être mort-plein n'était pas un truc que les humains aimaient particulièrement. Parce que bordel, des gens plus très clairs, surtout la nuit, c'était comme trouver du foin dans une botte de foin ! Le brun adorait sa soeur, et encore heureux, sinon il n'irait certainement pas le voir aussi souvent, peut-être même pas du tout.
Quoi que... Même s'il ne l'aimait pas autant, Nate avait une autre raison d'y retourner : Ryley. Peut-être son seul ami, une des seules connaissances qu'il avait en dehors de son boulot de chasseur ; le blond était comme le frère qu'il n'avait jamais eu mais dont il avait toujours rêvé.

Ils s'étaient pourtant stupidement rencontrés : Ryley était le collègue de sa soeur, un autre barman ou serveur, Nate ne savait pas très bien. Collègue qui avait prit, un soir, sa pause clope en même temps que Nathaniel qui fuyait l'ambiance trop alcoolisée du bar. Le brun avait malheureusement oublié son briquet et, tout le monde sait à quel point les cigarettes rapprochent les gens. Alors oui, depuis, les deux hommes avaient prit l'habitude de se retrouver les soirs pour parler un peu autour d'une petite cigarette. C'était exactement comme ce soir, à vrai dire. Nate avait été voir sa soeur, profiter d'une petite bière tout en lançant des regards noirs à ceux qui semblaient être un peu trop captivés par la beauté d'Evy. Avant d'être une vampire, elle était déjà magnifique, mais maintenant, les hommes la regardaient beaucoup trop, ce qui ne plaisait pas du tout au grand frère protecteur qu'il était.

Il capta du coin de l'oeil un mouvement de Ryley vers la sortie et le brun suivit la forme de son ami. Nate aimait appeler leurs petits rendez-vous des date et envoyer des sms toujours remplis de coeur à son ami, voir les réactions soit hypers stoïques de Ryley, soit hypers enthousiastes étaient toujours très drôle.
Nate s'appuya contre le mur avant de tendre son paquet de cigarettes au barman, sa clope déjà en bouche. « J'espère que tu as des nouvelles croustillantes mon blond, mon boulot a été infernal toute la semaine, j'ai besoin d'entendre des trucs funs. »

"cigarettes after sex.(@originecitation // beerus)
smoking
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: (Nathanyley) cigarettes after sex  Mar 19 Sep 2017 - 20:59

Cigarettes after sexNate & Ryley
Tu t'étais rendu sur ton lieu de travail, comme chaque soir. T'avais eu ce poste au culot, t'avais besoin d'argent et il te fallait absolument ce job. Tu t'étais pointé un vendredi soir lorsque le bar était noir de monde. Tu y étais venu à l'improviste, t'avais pas prévu que le bar serait déjà rempli en ce début de soirée. Et pourtant tu pouvais aisément distinguer les pauvres employés qui trimaient pour arriver au bout de toutes leurs tâches, leur patron grondant de sa voix imposante sur leur inefficacité à aller plus vite. T'avais essayé d'adresser quelques mots au boss pour négocier d'un éventuel poste pour toi. Seulement, tu n'avais pas envisagé un seul instant qu'il t'envoie balader comme un vulgaire môme qui traînerait dans les pattes de son père. << - Bouge de là, gamin, j'sers pas les mineurs. Vire d'ici!>> Ses mains s'agitaient au rythme de ses grognements, renforçant par ses signes qu'il fallait te tirer de son chemin rapidement. Son agacement à ton égard sans que tu ne l'ais mérité t'avais aussitôt fait hérisser le poil. Il n'avait pas daigner t'accorder plus d'attention, préférant de loin t'ignorer pour reprendre sa partie de poker. Son comportement t'avais immédiatement mis sur ta défensive. T'étais plus un gamin! T'étais peut-être jeune, mais ta barbe naissante était suffisamment évidente pour qu'il n'y ai aucun doute là-dessus! T'étais majeur et indépendant, t'étais venu pour avoir un job, alors comment ce pauvre type avait pu te confondre avec un sale mioche?! T'allais pas le laisser te parler comme ça, pas à toi. Il allait bientôt s'apercevoir de quoi le gamin était capable ! Il allait rapidement se rendre compte que l'petit lui était finalement indispensable!
Sans plus tarder tu te hâtais auprès d'une table et nota la commande des clients. Arrivé au bar tu t'emparais d'un plateau et donnais ta note à l'un des barista. Tu saisissais les boissons dès qu'elles arrivèrent et les servis sans attendre à la bonne table. Tu répétais ton manège à la table suivante jusqu'à faire le tour de la salle. Aussi drôle que cela pouvait paraître, les barmans n'avaient pas broncher lorsqu'un visage totalement inconnu s'était subitement mis à leur filer un coup de main! Au contraire, ils étaient soulagés de pouvoir compter sur toi pour les aider un peu. Contrairement au patron du bar qui préférait perde son temps à glander sur sa chaise et à râler sur ses employés. C'était clair, il ne fallait pas t'attendre à ce que ton futur boss soit quelqu'un de particulièrement sympathique. Cela n'était pas ta priorité, toi tout ce que tu désirais c'était ce poste qui occuperait tes soirées à venir et qui, surtout, t'offrirait un salaire.

T'étais resté jusqu'à la fermeture, continuant d'aider les quelques employés à nettoyer et ranger la salle. Le gérant avait fini par pointé le bout de son nez, lassé de n'avoir rien fait d'autre que de siffler à l'oeil des verres de scotch et de perdre aux cartes. Il s'était planté sur place, incrédule face au jeune blondinet qui essuyait les verres à l'arrière du comptoir. Il t'avait fixé de ses petits yeux noirs, son mégot de cigare encore fumant entre les lèvres. Il n'arrivait pas à comprendre ce que tu foutais là, dans son bar, à faire un travail qui n'était pas le tien.  T'étais même pas payer pour les services que tu venais d'effectuer, mais pourtant t'étais là, fermement décidé à lui imposer ta présence et tes compétences. En vérité, c'était la première fois que tu t'essayais au boulot de serveur, mais t'avais très rapidement pris le plis. Le plus dur avait sans doute été le repérage des tables ainsi que leur numérotation. Mais tu t'en étais sortie et c'était de bon coeur que les employés t'en avait remercié. L'un d'eux avait même gratifié au patron que sans toi, jamais ils n'en seraient arrivé au bout. Le gérant grommela dans sa barbe, croisant les bras au vue de cette situation qui le mettait dans l'embarras. Indéniablement, il t'avait mal jugé. Tu n'étais pas qu'un sale môme, tu lui avais prouvé ton efficacité alors qu'il s'était montré des plus odieux.  Il n'avait pas eu d'autre choix que d'admettre qu'il avait besoin d'une aide supplémentaire pour faire tourner son business. Depuis, tu faisais partie de la maison, t'étais l'un des serveurs. Parfois tu remplaçais un de tes collègues au bar, mais c'était à titre exceptionnel. 

T'étais mal payé, ton salaire était misérable et tes horaires de travail étaient à la limite de l'exploitation. Pourtant tu venais chaque soir pour effectuer ton job, sans broncher. Tu voulais ce fric, t'en avais besoin. Quand bien même tu vivais encore chez ta mère, t'avais besoin de te sentir responsable, dépendant de personne d'autre que toi-même. Ce boulot avait heureusement de bons côtés. Grâce à lui t'avais rencontré de nouvelles têtes, t'avais appris à connaître et à apprécier tes collègues. Certains étaient même devenus de proches amis, comme Evelyn la barmaid sulfureuse. Dans un premier temps, t'avais été incapable de résister à ses charmes, tu avais craqué pour elle tout simplement. Mais Evy t'avais rapidement remis les idées en place! T'étais pas son genre, t'avait-elle annoncer de son inébranlable franchise. Alors oui, tu t'étais pris le plus gros râteau de ta vie ce soir-là, et oui, cela s'était passé devant tout le monde. Ton ego en avait pris un sale coup, vexé comme un pou et humilié par une fille. Tu l'avais évité pendant bien une semaine, boudant dans ton coin. Mais votre amitié était bien plus forte que cette méprise puérile, alors t'étais finalement revenu vers elle. Impossible pour toi de ne  plus être son ami. T'aimais bien passer du temps en sa compagnie, vous vous marrer bien tous les deux. Et puis la soirée passait plus vite, surtout lors des périodes creuses où il n'y avait quasi personne. D'ailleurs, t'avais jamais prêté plus d'attention à son frangin qui parfois s'incruster pendant vos heures de travail. Tu le saluais, lui adressais quelques mots afin de te montrer amical mais ça n'avais jamais été plus loin que du bavardage de comptoir.

Puis, il y eut ce soir alors que tu prenais ta pause. T'étais sortie part la porte de derrière, celle réservée au personnel. C'était supposé être ton petit moment à toi, celui que tu passais en solitaire à savourer une où deux cigarettes avant de reprendre le boulot. T'avais l'habitude de errer tranquille à l'arrière du bar, profitant de ce court moment de répit pour t'en griller une. Tu t'étais alors rendu à l'extérieur, et à ta grande surprise, tu n'étais pas seul. Y'avait ce mec que tu connaissais à peine, celui que tu ne nommais que par l’appellation "l'frère d'Evelyn" parce que tu ne savais même pas son nom (et aussi parce que tu ne jugeais pas utile de le retenir). Vous vous étiez retrouvé tous les deux, dans un silence presque gêné. T'avais pas prévu qu'un type s'impose dans ton repère personnel. Ça t'avais même embêter sur le moment d'avoir une compagnie autre que celle de ton paquet de clope. Mais t'avais pas eu le temps de ruminer davantage que l'intrus en question te demandait du feu. Évidemment que tu avais ton briquet, il ne quittait jamais ta poche! Tu te souviens à quel point tu l'avais trouvé idiot de s'être engouffrer dehors en oubliant le nécessaire. Si tu n'étais pas apparut pour profiter de ta pause, il espérait l'allumer comment sa clope?! 
Mes tes préjugés s'envolèrent rapidement. Vous aviez badiné de longues minutes et ta pause qu'autrefois tu passais en solitaire, s'était montré des plus agréables avec quelqu'un pour qui papoter un peu. De fil en aiguille, vous avez finit par vous retrouver régulièrement dans ce même endroit. C'était devenu votre coin à vous, votre espace privé à vous fumeur. Vos discussions autour de vos cigarettes donnèrent naissance à une amitié. T'avais pas envisagé ça au début, t'avais pas songé qu'un de ces quatre ce type deviendrait ton pote.

Faut le dire, tu l'apprécies. T'es même triste lorsque Nate ne passe pas te voir au bar et tu te sens toujours abandonné comme un con lorsque tu fumes tout seul dans ton coin! 
Mais ce n'est pas le cas ce soir, et t'es content de retrouver ton ami pour la soirée. En plus, le bar commence à ce vider. Entre tous tes aller-retour dans la salle à servir des verres, tu n'as pu échanger plus que quelques taquineries lors de tes multiples passages en coup de vent. Il vient principalement pour sa soeur, alors forcément c'est au bar qu'il traîne, sirotant sa bière et menaçant d'un regard meurtrier chaque lourdaud qui osait lorgner sur Evy.
Tu t'assures que les quelques clients restant n'ont besoin de rien puis tu te diriges vers l'extérieur. C'est l'heure de ta pause, tu l'a bien mérité. Tu captives l'attention de Nate et lui indique que tu te rends dehors. Il te suis aussitôt et vous vous retrouvez l'un avec l'autre comme dans votre habitude.
Nate te tends machinalement son paquet de cigarette, tu en saisit une avant d'en venir pincer l'extrémité du bout des lèvres. Tel un automatisme, tu plonges ta main dans la poche de ton jean et en sors ton précieux briquet. Naturellement, tu viens allumer sa clope puis la tienne. Enfin tranquille.

<<Mon blond>> Tu lèves les yeux au ciel instantanément et esquisses un fin sourire. Comme si tu étais sa propriété! Nate à le chic pour constamment t'affubler de petit sobriquet aussi mignon que malaisant. En fait, il est aussi doué pour t'envoyer des tonnes d'émojis romantiques qui te mettent souvent mal à l'aise. Et le pire, c'est que ça l'fait marrer, cet idiot! Parfois tu joues le jeu, parce que ça t'amuse. Et d'autres fois, principalement lorsqu'il y a du monde autour de toi, t'as tendance à ne pas vouloir faire de vague et à jouer la discrétion. T'as pas forcément envie qu'on se fasse de fausses idées à ton sujet.

- Ta soeur s'est encore fait draguer, l'autre soir. Sauf que cette fois, c'était une vieille couguar lesbienne qui ne voulait plus décamper du bar sans avoir obtenu son numéro. C'était plutôt drôle à voir!

Tu ne peux t'empêcher de rire un peu en te remémorant la scène. C'était bien la première fois que tu voyais ton amie se faire harceler non pas par un homme mais par une femme complètement ivre! Et observer Evy se débarrasser de cette sangsue était encore plus comique!

Puis, tes pensées se focalisèrent soudain sur un détail des plus anodins. Infernal son boulot? Tu te moques puis tires une taffe. Tu tentes de deviner ce qui à bien pu lui être si pénible, mais bien vite tu réalises que tu ignores complètement ce que peut être son boulot en question! Malgré toutes vos discussions et vos heures passés à vous encrasser les poumons avec toute cette nicotine, il ne t'a jamais mentionné dans quoi il bossait. T'étais soudain intrigué par cette information dissimulée. 

- Et j'peux savoir ce qui vaut d'être bien plus infernal que mon job à moi? Tu lances avec nonchalance, curieux. C'est pas toi qui doit gérer les clients ivres morts qui matent ta frangine comme si c'était un bout d'viande. Ni même mon patron qui m'exploite bien plus qu'il me paye.

Tu secoues la tête en songeant à ton salaire qui fait peine à voir, faudrait vraiment que t'exiges une augmentation!

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
(Nathanyley) cigarettes after sex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pas de cigarettes au Bhoutan
» cigarettes en chocolat
» La norme Européenne pour le transit de cigarettes.
» Vous souvenez-vous des sortes de cigarettes à bord ?
» Le Havre - Les camps cigarettes sur Montgeon par Jean-Charles LANGLOIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Archives :: Archives des membres :: Anciens RP-
Sauter vers: