.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you did the crime, now you pay the price - Jessyka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: you did the crime, now you pay the price - Jessyka  Mar 5 Sep 2017 - 20:41

you did the crime,
now you pay the price
Jessyka & RyleyC'est l'après-midi et le vent souffle encore. Il fait frais dehors et la brise te fais frissonner lorsque tu mets un pied dehors. Ton corps s'était habitué à la chaleur tempérée et cosy du café où tu venais de passer le temps. Cela fait plusieurs heures maintenant que tu dois te rendre chez Iris, ta grand-mère. Seulement, t'es pas pressé d'y être. Pour être honnête, t'as tout fait pour éviter ce moment, le retarder encore et encore jusqu'à ce que cela devienne inévitable.
T'as d'abord traîné dans ton lit bien plus qu'à l'ordinaire, puis tu t'es prélassé devant une de ces télé-réalités dont tu as horreur avant de finalement prendre ta douche et de sortir de chez toi. C'est plutôt chez ta mère, en fait. T'as ré-emménagé chez elle depuis quelques temps. Depuis que toute ta famille à volé en éclat pour être exacte. Tu en veux un peu à ta grand-mère dans cette histoire, bien que tu comprends pourquoi elle a fait ce qu'elle a fait. Elle a agit pour sauver au mieux l'honneur des siens, pour ne pas ternir le nom des Danvers. C'est compréhensible, et elle referait certainement la même chose si ça se reproduisait. Elle le ferait aussi pour toi, t'en es conscient. Mais tu ne peux t'empêcher d'avoir ce petit pincement au cœur qui persiste. En revanche, si tu as quitté le couvent c'est uniquement par la faute de ta cousine !

A chaque fois que tu retournes chez Grand'man, elle tente vainement de te convaincre de revenir car tu lui manque. Tu ne peux t'y résoudre, ta décision est prise et elle est irrévocable. Jamais tu ne remettras les pieds au couvent tant que Jessyka y vivra. C'est ferme et sans appel. Tu détestes Jess et ne peux même plus la voir en peinture. Tu la hais pour ce qu'elle a fait à ta sœur, tu lui en veux de toutes tes forces. Tu ignores ce que tu lui ferais si elle n'était pas ta cousine. Ta colère est si forte lorsque tu la croise, que tu en trembles de rage. T'arrive pas à comprendre pourquoi elle a fait ça. Ça te dépasse, littéralement.
Tu te sens coupable dès l'instant où la noirceur de tes pensées se vengent et imaginent ce dont tu serais capable pour lui faire payer son crime. Tes scrupules t'empêches de commettre l'irréparable, ton humanité t'empêche de devenir un monstre. Le monstre qu'elle est devenue.
Tu la maudit chaque soir que dieu fait. Par sa faute, tu te sens détruit, vidé d'une partie de ton être. Elle ta arraché sauvagement une part de toi à laquelle tu tenais bien plus que ta propre vie. Elle t'a enlevé ta sœur, Selena.

T'es condamné à revivre son meurtre dès que tes paupières se ferment. Contraint à endurer une souffrance que tu ne mérites pas et qui te consumes à petit feu.
Alors qu'elle s'en tire libre, le sang sur ses mains restant impuni. La rage te monte dès que tu y songes. Tu veux hurler à t'en briser les côtes, cette injustice te ronge et te rends complètement fou. Tu la détestes jusqu'au plus profond de ton âme, tu ne peux pas lui pardonner c'est tout bonnement impensable. Vous aviez grandit ensemble, toi, Danyka, Jessyka et Selena. Ta cousine et ta sœur étaient si proches, elles étaient les meilleures amies alors comment avaient-elles pu en arriver là ? Comment Jessyka a t-elle pu commettre un acte aussi abject envers sa propre famille ? Elle vous a trahit. Jess n'était plus la cousine avec qui tu avais vécu toutes ses années, tu ne la reconnaissais pas. A présent, tu ne voulais plus du tout en entendre parler. Rien que l'idée de la savoir chez ta grand-mère te filait la nausée.

Mais l'échéance venait de tomber. Tu ne pouvais plus reculer et de toute manière tu n'avais pas d'autre choix. Il fallait que tu retournes au manoir, t'avais promis à ta mère que tu irais chez grand'man pour récupérer quelques affaires appartenant à Selena. Ces affaires étaient tout ce qu'il vous restait d'elle, de précieux vestiges d'un passé qui vous est aujourd'hui pénible à supporter. Elle vous manque à tous les deux. Ce manque t'es intolérable, il te déchire le cœur à chaque instant. Mais tu y es face, tu restes fort pour ta mère qui es complètement abattu par cette tragédie. Tu gardes la tête haute et fais comme si tu n'étais pas entrain de te noyer dans ta peine. Pourtant, au fond t'es brisé comme jamais.
Tu quittes ce café où tu as passé quelques heures en compagnie d'une jolie rousse qui elle aussi, a fini par te laisser tomber. Elle est partie, t'abandonnant seule face à toi-même. T'as pas bien compris ce qui la chagrinais, mais elle paraissait bien trop préoccupée pour rester plus longtemps avec toi. C'est dommage, tu aurais bien apprécié lui parler un peu plus. Tu reviens sur tes pas, direction le parking où tu as garé ta voiture. Tu mets le moteur en marche et c'est sans envie aucune que tu te diriges vers le couvent.

Arrivé sur le perron du manoir, tu restes immobiles. Tu hésites à entrer, c'est difficile de tenir ici. Tu souffles péniblement, tentes de te dégourdir les membres mais rien ne semble dissipé ton envie fulgurante de faire demi-tour le plus vite possible. En bonne famille de sorcier, ta grand-mère flaire ta présence qui prends racine devant l'entrée. Ni une ni deux, voilà la porte qui s'ouvre par magie devant toi. Personne n'est présent dans le vestibule pour t'accueillir, Iris doit certainement être dans la cuisine à faire bouillir des herbes pour ses potions.
Tu entres, les souvenirs douloureux qui te hantes prêt à t'envahir.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier
Messages : 182
Date d'inscription : 27/08/2017

MessageSujet: Re: you did the crime, now you pay the price - Jessyka  Ven 8 Sep 2017 - 13:10


You did the crime, now you pay the price
Jessyka&Ryley 
▴▽▴⟁▴▽▴

C’était le retour de l’échéancier, les études et la péremption qui était inscrite sur mon front. Je me rendais à l’école, je prenais mes cachets, j’écoutais ma grand-mère me faire la morale sur les conséquences de nos actes. Elle m’avait sauvé la vie au détriment de sa relation avec sa propre fille. Ils m’auraient mis à mort qu’elle répétait, pour un crime dont personne n’était certain était de ma faute, les deux seuls témoins n’ayant vu que de loin. Grand-mère était la seule qui me croyait dans l’entièreté du couvent. Je n’ai jamais compris pourquoi à tout vous dire, alors que le reste de la famille la maudissait, elle s’était tenue ferme dans sa position. Je n’avais rien fait, je n’aurais jamais osé, c’était le démon qu’elle répétait. Bien sûr qu’elle m’avait traité de tous les noms existant dans ce monde pour m’insulter. Bien sûr qu’elle s’était mise dans une colère innommable. Bien sûr qu’elle avait tenté de me tuer dans ses regards meurtriers, mais c’était ma grand-mère et elle m’aimait malgré tout. Elle n’avait qu’une parole et elle disait toujours que les nôtres passaient avant les autres. Même quand j’avais été accusée du meurtre d’une des nôtres, elle s’était tenue à mes côtés à me défendre et je la remercierai jusqu’à la fin de ma vie pour être allée à l’encontre du couvent en entier pour ma petite personne. Je faisais donc ce qu’elle me disait, j’allais à l’école et je tentais d’avoir une vie relativement normale après les événements qui avaient changé le fil de nos vies. Je prenais mes cachets, je pratiquais les potions, je faisais mes devoirs et j’augmentais mon rendement académique. C’était cette attitude qui plaisait ma grand-mère, ce sentiment que je reprenais ma vie en main, ce semblant dont tout s’arrangeait enfin.  

Je soupirais en rangeant mes livres scolaires après une heure d’étude intensive pour l’examen de demain. Ma grand-mère était dans la serre familiale à s’occuper des plantes alors que je me levais pour me faire un café. Tasse à la main je m’apprêtais à quitter quand je tombais nez à nez avec ce blondinet que j’avais tellement aimé six mois plutôt. Je figeais, incapable de m’enfuir ou de parler, pendant une seconde je ne fis que respirer et le regarder. Les seuls regards que j’avais eus de lui ces derniers temps étaient la haine ou l’ignorance, il m’étonnerait fortement qu’aujourd’hui soit différent du reste. Je soupirais à nouveau en déposant mon café sur le comptoir.

«Grand-mère est dans la serre…si tu veux un café, j’en ai préparé… »

Que voulez-vous que je dise d’autre? Je m’étais excusée des milliers de fois, j’avais bombardé sa boîte de messagerie de mes excuses et il n’avait répondu à aucun d’entre eux. Je savais qu’il m’accusait d’un meurtre que je n’avais pas commis, mais je ne pouvais lui en vouloir puisque par moment je m’accusais moi-même de ce crime. En voyant Ryley je ne put m’empêcher d’affaisser mes épaules et me reculer.

«Est-ce que ça va bien chez ta mère? Tu sais…il ne m’en reste pas long avant de partir et grand-mère s’ennuie, donc si jamais tu veux revenir de temps à autre…je peux disparaître le temps nécessaire.»

Mentionnais-je doucement, la voix plus faible, je me sentais presque mal de lui faire la remarque. Rien ne serait jamais comment avant, c’était évident, mais ça me déchirait le cœur.


code by bat'phanie

_________________
Promise me this is forever
You and I, we're messy and complicated, but we’re real▬ You put me in a position where I have to defend you. Again. Where I have to bend my morals. Again. Where I have to go against every single thing that I believe in. Again! Because I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
you did the crime, now you pay the price - Jessyka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lime Crime
» blackwednesday lime crime
» Congo-Zaïre, l’empire du crime permanent : le massacre des étudiants de Kinshasa
» Crime résolu....
» Marée Noire 1/07/2010 dans le golfe du Mexique : Pétition de PETA pour que BP soit reconnu et accusé de crime contre les animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Archives :: Archives des membres :: Anciens RP-
Sauter vers: