.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When the demon becomes hero - Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: When the demon becomes hero - Sam  Dim 3 Sep 2017 - 13:12


When the demon becomes hero




Jessyka est morte à mes yeux, c’est fini. Je n’ai plus personne à part Samuel… Il ne me reste plus rien. Tout mon monde s’est écroulé… J’ai besoin de le voir. il faut que je le retrouve. Mais je ne sais pas où il vit, où il traîne. Comment je vais faire? Je décide de me rendre à Downtown Eastside et de faire toutes les rues possibles. Je me moque de savoir que j’ai du sang dans les cheveux et sur le visage. Tout ce que je veux c’est retrouver l’homme que j’aime, le prendre dans mes bras et peut être lui faire l’amour sauvagement même si je ne suis pas encore sûre d’en être capable malgré la nuit incroyable que nous avons passé au manoir… J’ai eu des douleurs tout le lendemain dans le bas ventre. J’ai une solution pour arriver à oublier les douleurs lorsqu’on fera de nouveau l’amour à vrai dire et pour oser un peu plus. Je vais dans un bar et commande un rhum coca. Le barman n’est pas d’accord pour me servir car je suis jeune et que je ne suis pas présentable. Je lui tends alors un gros billet que je pose sur le comptoir. Il ferme sa bouche et revient vers moi avec ma commande. J’en reprends deux verres de rhum coca et je pars après avoir payé. L’alcool devrait bientôt faire effet. En tout cas j’arrive à ne pas écouter le commentaires des gens que je croise et surtout j’arrive à éviter leurs regards.

Il fait nuit. Je n’ai peur de rien. Je suis bien. Non je suis malheureuse, je suis seule et j’erre je ne sais où à la recherche d’un homme qui n’est peut être même pas là… Et je suis en réalité terrifiée par ces gens que je croise. Je pourrais essayer de rentrer dans chaque bar ou chaque boîte de nuit que je croise mais vu mon look je ne suis pas sûre de pouvoir rentrer. Plus j’avance et plus il fait nuit, et plus les rues sont sombres et moins peuplées. Depuis environ dix minutes j’ai l’impression d’être suivie. J’ai trop peur de me retourner pour voir si c’est vrai alors j’accélère juste le pas en espérant fuir mes probables suiveurs. Hélas je me rends bien vite compte que la rue est en fait une impasse. Lorsque je fais demi tour je me retrouve face à trois bonhommes qui ont un sourire étrange sur leurs lèvres.

- Ben alors mademoiselle on est perdue? Ou on cherche peut-être un peu de compagnie? On peut s’occuper de toi si tu le désires. [/b]

- Ouais on va te faire kiffer, tu en demanderas encore tu vas voir on s’est s’y prendre avec la nanas dans ton genre..[/b]

Je voudrais disparaître, paraître normale, savoir répondre naturellement mais ce n’est pas le cas. J’ai le réflexe de reculer jusqu’à rencontrer un mur. Je suis prise au piège. Il faut que parle, que je fasse passer le temps. Peut-être que quelqu’un viendra à mon secours…Il ne faut pas que je me laisse impressionner et je dois me servir de la colère que j’ai déjà en moi...

- Je ne suis pas perdue, je vais rejoindre mon petit ami. On a rendez-vous. Il ne devrait plus tarder.

Un des hommes, le leader probablement, se rapproche en ricanant. Il pose sa main sur ma joue et remet une de mes mèches de cheveux en place, geste qui me répugne et me fait avoir un mouvement de dégoût.

- Mais bien sûr ma mignonne. On ne me la fait pas à moi. T’as juste envie de tirer ton coup mais t’oses pas l’dire mais on va t’arranger ça.[/b]

Il caresse ma joue et essaie de descendre sa main plus bas. Personne n’a le droit de me toucher à part Samuel. J’en ai marre qu’on se foute de ma gueule sans arrêt. C’est pour cela que sans réfléchir je lui mets une baffe mais il attrape ma main et se colle contre moi. Je peux sentir son haleine sentant l’alcool à plein nez. Avec son genou il me force à écarter les jambes pour venir coller son bassin contre le mien. Je me débats et par je ne sais quel miracle j’arrive à le faire tomber. Il se relève énervé et se dirige vers ses amis. Je me dis qu’avec un peu de chance ils vont partir. Ils se parlent entre eux mais je n’arrive pas à entendre. Je suis bien trop occupée à trouver une issue pour m’échapper de cette situation. La ruelle est trop étroite pour passer devant eux mais il y a deux portes. Peut être qu’elles sont ouvertes. Je me dirige vers l’une et au moment où je vais essayer de l’ouvrir je sens qu’on me tire par les cheveux. L’homme me met au sol mais je me débats au maximum. Ils veulent me violer très bien, mais ils repartiront avec des marques de ma part je ne compte pas me laisser faire comme une victime. Je jette mes mains en arrière pour le griffer, je donne des coups de pieds comme je peux. Une vraie tigresse, ou une vraie folle en pleine crise. Je me rue dans tous les sens, alors un deuxième vient l’aider. Je me retrouve couchée au sol. Le leader est assis sur moi et me tient les mains, l’autre me tient les pieds. Je suis totalement immobilisée alors je hurle. Et lorsque sa bouche s’approche de moi je le mords à sang. Il aura un petit souvenir de moi comme cela. Avec une de ses mains il reprend les deux miennes et de son autre main il serre mon cou. Il veut que je sois inconsciente je pense. D’ailleurs je sens l’air me manquer, je ne peux plus crier. Je vois trouble. Ce n’est plus qu’une question de temps… Faites que ça s’arrête. Pitié que quelqu’un vienne m’aider… Je sens mon haut remonter, l’air frais caresse ma poitrine encore cachée par mon soutien-gorge. Le troisième approche de moi, il commence déjà à défaire sa braguette de pantalon. J’ai entendu le bruit. Je ferme fort les yeux.




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 123
Date d'inscription : 31/07/2017

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Dim 3 Sep 2017 - 15:09


When the demon becomes Hero

Alyssa & Samuel

La nuit était tombée depuis un bon moment déjà. Les loups chantaient leur tristesse à la lune et les humains rentraient à leur domicile sous crainte de croiser le nouveau meurtrier qui avait été annoncé aux infos de la veille. Un homme tentait de recréer l’époque ou le tueur de Vancouver était encore vivant et à cette annonce, il y avait eu un moment de panique durant lesquels tous les parents de jeune adolescents et adolescentes les avaient privé de sortie jusqu’à nouvelle ordre. Ce fut cependant après une nuit de réflexion que les personnes se rendirent bien compte que d’empêcher leurs enfants de vivre étaient idiots et donc leurs permissions avaient été remis en place. On leur demandait cependant de se déplacer en petit groupe pour ainsi les protéger. Ce qu’il ne savait pas, c’était que groupe ou non, si une envie de meurtre me prenait, je les tuerais tout de même et aucun d’entre eux n’auraient la possibilité de se sortir de cette affreuse situation. C’était donc dans cette situation plutôt étrange que j’aie pris la décision d’aller marcher dans les rues en solitaire. Depuis le retour de Jenna au manoir, la tension entre nous était palpable et donc je préférais la laisser à ses pensées colérique. Elle finirait bien évidemment par passé à autre chose, un jour la gifle qu’elle avait reçue de sa sœur finirait pas ne plus la mettre en colère mais pour l’heure, elle continuait de dire que c’était entièrement de ma faute.

Les luminaires des rues se mettaient à crépiter légèrement lorsque je passais dessous mais je ne m’en préoccupais pas le moins du monde. J’étais présentement occuper à percevoir la présence de Alyssa. Je pouvais sentir son stress et même un certain niveau de crainte et donc j’essayais de la localiser pour aller la rejoindre. Elle était cependant difficile à cerner, comme si elle avait consommé de l’alcool avant de se retrouver seule dans la rue. Elle devait être idiote, il n’y avait que cette explication pour comprendre son comportement. Je devais donc la trouver au plus vite avant qu’elle ne finisse par se blesser ou pire encore. Je me mis alors a accélérer le pas. J’avais enfin pu saisir là ou elle se trouvait. Que foutait-elle dans le Downtown Eastside ? Elle voulait absolument se faire tué ou elle avait un projet de ballet classique en tête ! Tous le monde, même les enfants les plus jeune savait qu’il ne fallait jamais aller dans se quartier à la nuit tomber. Heureusement pour elle, ce quartier était facile d’accès lorsqu’on connaissait correctement la ville et donc je pu y être en moins de cinq minutes. Il me restait cependant à la trouver.

Je cessai mon mouvement et je me permis de fermer les yeux, tentant de me concentrer sur les sentiments qui l’habitaient à cet instant bien précis. Je pouvais sentir de nouveau son stress et sa peur mais soudain, je pu ressentir un pensée qui me fit frissonner d’horreur. Elle pensait qu’elle allait se faire violer ! Sans plus réfléchir je me mis à courir vers la source des sentiments. J’espérais arriver à temps pour lui éviter cela. Elle était terrifié je pouvais le sentir. Au bout de quelques minutes de course, je me retrouvai devant une ruelle cul de sac. Elle était là, coucher au sol et maintenu par trois hommes visiblement intoxiqué. Son corps était maintenu au sol et l’un des hommes étaient même assis sur elle et il semblait être en train de l’étrangler. Il était certain que c’était plus facile de profiter d’une demoiselle lorsqu’elle ne pouvait pas se débattre. Sans même réfléchir au fait que la jeune femme pourrait me voir, je me mis en mouvement, mon regard océan se transforma et devint noir comme l’abysse, ma peau devint bouillante vu la colère que je ressentais à cet instant bien précis. Il n’y avait que moi qui pouvait profiter de son corps ainsi, personne d’autre n’avait droit de gouter sa poitrine ou encore de caresser sa peau et encore moins de jouir dans sa fleur de vie. Il n’y avait que moi qui le pouvait et donc je devais intervenir.

L’une de mes mains se posa brusquement sur l’homme qui s’occupait de tenir les jambes de la jeune femme. À mon contact, il poussa un hurlement de douleur puisque la température de ma peau était si élevé que des que je l’avais toucher, il s’était retrouver avec une brulure au troisième degré. Je le soulevai de terre et je le lançai contre le mur avec force. Sans attendre plus longtemps, je m’attaquai à celui qui se trouvait assis au dessus d’elle. Il était en train de toucher sa poitrine. Une nouvelle fois, ma main se posa sur lui et sous la douleur il poussa un cri d’horreur. Il se dépêcha à se déplacer de sur la jeune femme puis le troisième homme, ayant vu ce que ses deux amis avaient subit relâcha aussitôt Alyssa et ils s’enfuirent dans en demander plus. Je tournais le dos à la jeune femme, les regardant disparaitre au coin de la rue. Je pu ensuite retrouver mon calme et mon regard redevint celui que la jeune femme connaissait. En plus, ma peau, quelques secondes auparavant bouillante reprit doucement sa température habituelle. Mon corps battait avec force dans ma poitrine sous l’élan de colère.

Je me retournai alors et doucement je me rapprochai de la jeune femme. Je m’accroupis à ses côtés et avec tendresse je caressai sa joue. J’ouvris alors les lèvres.

«  Tu as un don pour te mettre dans la merde toi …  »

Un léger sourire amusé apparu sur mon visage alors que je plongeais mon regard dans le sien. Elle était vivante et ne semblait pas blesser physiquement ce qui était une bonne chose. Ma main s’approchai de son corps pour doucement redescendre son haut qui était encore monter au dessus de sa poitrine.

«  T’as eu de la chance que je t’entende ..  »



_________________
I don't need your fuckin redemption
The devil is real. ▬ and he isn't a little red man with horns and a tail.He can be beautiful because he's a fallen angel and he used to be God's favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Dim 3 Sep 2017 - 15:40


When the demon becomes hero




Mon heure est venue… Je vais mourir étouffée et je vais me faire violer… Et si je ne meurs pas je vais être salie à vie et je ne pourrais plus jamais sortir dehors, me regarder dans un miroir et me faire toucher par un homme… Moi qui venais juste de goûter aux plaisirs de la chair. Je vais me faire violer par trois hommes à cause d’une dispute avec Jessyka. Sentir leurs mains sur mon corps me dégoute. J’aimerais pouvoir me débattre mais je suis bien trop légère. Je ne peux que mordre celui qui essaie de m’embrasser. Je ne peux rien faire de plus. Je n’arrive pas à bouger mon corps pour empêcher sa main de toucher ma poitrine… Je pleure en silence. Pourtant j’aimerais tant ne pas leur montrer combien je suis faible. Pourquoi a-t-il fallu que j’aille dans ce quartier? Je sais très bien qu’il est dangereux… Je voulais seulement retrouver Samuel pour tout oublier dans ses bras. Mais à la place je me retrouve contre toi type horrible, complètement bourré. J’ai la tête qui tourne. Je voudrais me laisser aller, m’endormir pour ne pas voir ce qui va arriver mais ce serait leur faire gagner une petite victoire et il en est hors de question…Je ferme juste les yeux à la place pour ne rien voir. J’aimerais aussi boucher mes oreilles pour ne pas entendre leurs respirations et leurs petits rires mais je ne peux pas… ces sons vont me hanter pour le restant de mes jours… Pitié… Que quelqu’un me vienne en aide!

Soudain j’entends un cri de douleur et l’homme à mes jambes ne me tient plus. Je refuse d’ouvrir les yeux. Je ne veux pas voir ce qui se passe… Je veux juste que tout s’arrête immédiatement… Bizarrement le deuxième se met également à hurler et quitte mon corps. Je peux enfin respirer! J’inspire plusieurs fois rapidement, l’air qui entre dans mes poumons me fait mal à la gorge. Je suis libre de bouger désormais. Je caresse ma gorge et ouvre les yeux. Une personne est dos à moi. Je reconnaîtrais cette silhouette entre mille. Samuel est là! C’est lui qui a fait fuir je ne sais comment mes agresseurs. Il les a empêché de me faire du mal… Je vois les coupables partir en courant comme s’ils avaient le diable aux trousses. J’aurais bien rigolé si j’en avais eu le coeur… Samuel s’approche et me caresse la joue. J’ai un mouvement de recul. Je ne veux pas qu’il me touche… Pas tout de suite… J’ai tellement honte… Je le laisse juste remettre mon haut car sa main ne touche pas mon corps.

- Je te cherchais… Je voulais juste te trouver mais je ne savais pas où aller. Et soudain ils sont apparus et j’ai voulu m’échapper mais…Ils voulaient me… Me violer… Je ne pouvais rien faire… J’ai essayé mais…

J’éclate en sanglot en me jetant dans ses bras. J’ai besoin de lui. J’ai eu si peur… J’ai vraiment cru mourir… Cette journée a décidément été bien trop horrible pour moi. Et encore une fois Samuel a su sauver ma soirée. Il a été un héros en me sauvant la vie ce soir… Il a pris des risques pour moi… Il aurait pu se faire blesser par un des types voir même se faire tuer… A son contact je me sens un peu mieux. J’arrive de nouveau à le laisser me toucher. Je sais en vérité qu’avec lui je suis en sécurité… Il ne peut plus rien m’arriver et maintenant que je l’ai trouvé je vais pouvoir tout oublier avec lui… Enfin j’espère. Je veux qu’il efface de ma tête la dispute avec Jessyka mais surtout ces trois horribles hommes… Je ferme les yeux et écoute son coeur battre dans sa poitrine. Ce son m’a tellement manqué… Il pourra peut être me faire oublier les respirations de mes agresseurs.

- Je veux juste oublier… Aide-moi… Samuel… Je veux plus de ces images. Je ne veux plus sentir leurs mains et leurs souffles sur ma peau…

Si je pouvais je frotterais très fort ma peau jusqu’à ce qu’elle soit rouge pour effacer cette sensation horrible. Je voudrais même la retirer pour en avoir une toute neuve, une pas souillée… Je ne vois pas d’autres solutions pour effacer tout ça… Non pour l’instant je n’en vois pas d’autre. J’aurais peut être dû boire plus… J’aurais eu un trou de mémoire demain...




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 123
Date d'inscription : 31/07/2017

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Dim 3 Sep 2017 - 18:24


When the demon becomes Hero

Alyssa & Samuel

Je la voyais, elle était là, devant moi. Cependant son corps normalement si parfait était caché à mon regard par le physique répugnant de trois crétins qui se croyaient permis de la caresser et de profiter d’elle sans son consentement. J’aurais très bien pu simplement la laisser là, et la laisser subir le viol sans même m’en occuper mais je préférais la garder en vie du moins pour le moment. Je m’approchai donc de la scène qui se déroulait sous mes yeux puis je fis en sorte que les hommes ressente une douleur et une peur qui leur était encore inconnu. Je pu donc les mettre en fuite plutôt rapidement et ce fut avec un plaisir plutôt sadique que je les regardais disparaitre au bout de la rue comme si le diable leur fouettait les fesses. Un sourire satisfait brillait sur mes lèvres mais ce dernier disparu rapidement car je ne pouvais pas simplement rester immobile plus longtemps. Mon regard reprit sa couleur naturelle et ma peau reprit sa température régulière. Je me retournai rapidement puis je m’approchai de la jeune femme en espérant qu’elle ne soit pas trop troublé par ce qui venait tout juste de se produire.

Rapidement, je m’étais abaissé pour être à ses côtés et j’avais tendu la main pour caresser doucement sa joue. Elle eu cependant un mouvement de recul ce qui me déçu légèrement. Comment pouvait-elle me repousser ainsi alors que je venais certainement de lui sauver la vie ? Elle était idiote ou quoi ? Je n’en fais pas plus pour la toucher mais j’abaisse avec douceur son haut. J’entend alors sa voix s’élevé, sa voix tremble presque vu la situation. Ainsi donc elle me cherchait ? Comment pouvait-elle croire qu’elle pourrait me trouver dans ce quartier miteux ? Sous ses paroles suivantes, j’eu envie une nouvelle fois de lui caresser la joue mais puisqu’elle avait refuser mon premier contact, je me contentai de ne rien faire.

Ce fut à ce moment qu’elle se mit à pleurer et alors elle vint poser sa tête sur mon torse. Doucement, je l’enveloppai de mes bras pour la réconforter. Je ne comprenais pas réellement la peur qu’elle avait ressentit mais je devais faire comme si sa sécurité m’importait vraiment. Avec douceur, je me mis à caresser sa chevelure doucement alors qu’elle pleurait contre moi. Les secondes passaient en silence, je ne savais pas ce que je pouvais dire pour la réconforter de toute manière alors il était mieux pour moi de simplement faire acte de présence. Au bout de quelques instants, sa voix se fit de nouveau entendre. Elle voulait juste oublier ce qui venait de se produire, elle me demandait de l’aider pour y arriver. Mais je ne suis pas un clown moi ! J’allas tout de même pas me mettre a danser pour lui changer les idées tout de même ! J’ouvris doucement les lèvres.

« Dit moi ce que tu veux que l’on fasse et je vais tout faire pour te permettre d’oublié ma belle »

Je déposai sur le dessus de sa tête un léger baiser remplit de douceur.



_________________
I don't need your fuckin redemption
The devil is real. ▬ and he isn't a little red man with horns and a tail.He can be beautiful because he's a fallen angel and he used to be God's favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Dim 3 Sep 2017 - 18:45


When the demon becomes hero




Tout s’est passé si vite dans le fond… Enfin je crois. Le temps m’a paru long lorsqu’ils étaient contre moi, mais je pense que Samuel est intervenu très rapidement. Et j’ai une dette envers lui désormais… Il m’a sauvé la vie… Jamais je ne pourrais oublier ce qu’il a fait et je ferais tout pour lui faire plaisir et lui rendre la pareille. J’aurais fini violée et peut-être même morte s’il n’était pas passé par là et s’il n’avait pas entendu mes cris. J’ai vraiment eu de la chance sur ce coup là. Mais pour le remercier je me décale malgré moi lorsqu’il veut me toucher. Je n’étais juste pas prête à sentir encore une fois une main sur ma peau… Je m’en veux de ne pas avoir pu faire la différence entre lui et ces monstres pervers... La tension retombe grâce à sa présence et j’éclate en sanglot. Je n’aime pas qu’il me voit de cette façon. Je ne veux pas paraître minable ou faible à ses yeux. Je ne veux pas ressembler à une petite chose qui a besoin de protection. Je veux être une femme forte dont il pourrait être fière.


Je me colle contre son torse chaud. C’est apaisant. Je m’y sens bien. Surtout lorsque sa main caresse mes cheveux en bataille. Il est si tendre, il ne dit rien et me laisse faire pour que j’ai le temps de me calmer. Je fini par me calmer et il me propose de faire ce que je désire pour oublier ce qui s’est passé dans cette ruelle. Et automatiquement j’ai une idée qui me passe par la tête… Mais après ce qui a failli arriver je ne sais pas si c’est une bonne idée… Pourtant la dernière fois que je l’ai vu il a réussi à tout me faire oublier, et bizarrement je n’y ai même pas repensé une fois chez moi durant deux jours. Cela pourrait peut être fonctionner pour ce qui vient de se produire… Je veux juste me sentir en sécurité et aimée… Par quelqu’un qui me désire pour qui je suis et surtout qui ne me forcera pas. Je veux mettre mon cerveau en mode off. Mettre de nouvelles images en mémoire pour effacer celles de mon agression. Remplacer leurs souffles par celui de Samuel... Mais si je lui dis le fond de ma pensée il va me prendre pour une folle non? Nous sommes dans une ruelle… Mais rien que l’idée de me faire du bien avec lui me fait déjà respirer un peu plus vite et me donne des papillons dans le ventre… Suis-je réellement devenue folle et accro?

Je me redresse légèrement et passe mes mains sous son haut pour caresser son dos musclé. Je l’embrasse tendrement. C’est décidé je me lance, j’en ai trop envie… Et s’il me prend pour une folle tant pis… Je cherche légèrement mes mots avant de les prononcer.

- Fais moi l’amour… Remplace les images de tout à l’heure par de nouvelles bien plus belles… Caresse mon corps de tes mains douces pour remplacer celles de mes agresseurs… Je veux juste oublier avec toi…

Je recommence à l’embrasser avec plus de fougue cette fois-ci, je me mets à genoux en même temps pour être plus proche de lui. Il faut que je lui montre que j’en ai vraiment envie et que je ne veux pas qu’il dise non… Déjà ma main droite descend le long de son dos pour passer ensuite sur ses côtes et se poser sur sa cuisse que je presse doucement. Pourvu qu’il accepte… Et que j’y arrive… Je dois retirer ces images… Sinon je ne pourrais plus jamais fermer les yeux par peur qu’elles me hantent à jamais… Je ferais n’importe quoi pour ça… Tout ce qu’il voudra… En plus je lui dois bien, c’est mon sauveur… Folie quand tu nous tiens… Je réfléchirais plus tard aux conséquences de mes mots et de mes actes. Mais pour l’instant profitons de tout ce qu’il voudra bien me donner...




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 123
Date d'inscription : 31/07/2017

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Lun 4 Sep 2017 - 10:16


When the demon becomes Hero

Alyssa & Samuel

Il y avait de nombreuses choses dans la vie que je ne comprenais pas réellement et de voir des idiots tenter de faire du mal à une jeune femme en étant un petit groupe était l’une d’elle. J’étais peut-être un homme dangereux et j’avais mis à mort des dizaines de personnes autant de mon vivant que depuis mon retour, jamais je ne m’en prenais à quelqu’un si j’étais entouré d’autres êtres vivants. Ce fut peut-être ce qui me poussa à venir en aide à Alyssa au fond. Peut-être que si j’avais assister à cette scène mais qu’il n’y avait eu qu’un seul homme j’aurais passé mon chemin pour laisser ce bipède profiter de sa seule relation sexuelle de la décennie. Je ne l’avais cependant pas fais. J’avais décidé de m’approcher pour permettre à ma sœur cadette de vivre un jour de plus. Les hommes furent mit en fuite très rapidement et ce sans que je n’ai réellement à leur faire du mal. Bien évidemment une brulure au troisième degré c’est très inconfortable mais heureusement pour eux, ils avaient encore la possibilité de respirer. Je ne comptais pas leur laisser ce privilège bien longtemps mais pour le moment ils avaient encore la vie sauve. Doucement, je m’étais ensuite approché de la jeune femme qui se trouvait encore au sol. J’aurais voulu lui offrir du réconfort mais elle se refusa complètement à mon premier contact. Je n’ouvre même pas les lèvres pour tenter de la réconforter en parole. De toute manière ce n’est pas du tout mon genre de réconforter une idiote qui à inconsciemment mit sa vie en danger en se retrouvant seule en pleine nuit dans le quartier le moins recommandable de Vancouver.

La jeune femme de demeura cependant pas distante bien longtemps. Elle finit par éclater en sanglots pour elle vint chercher du réconfort en appuyant sa tête sur mon torse. Par automatisme je me mis à lui caresser doucement les cheveux. Je ne savais pas réellement quoi faire ou même quoi dire pour qu’elle se calme alors je me dis que si je lui disais de me dire ce qu’elle voulait et que je m’arrangerais pour le faire pour lui permettre d’oublier cela serait une bonne chose. Alyssa ne me répondit cependant pas immédiatement, Je l’observais en silence, prêt à réagir à sa voix. À la place de percevoir un son sortir de sa bouche, je sentis ses mains se glisser sous mon chandail pour se rendre dans mon dos. Presque automatiquement un frisson me traversa en entier. Elle vient même déposer un doux baiser sur mes lèvres. J’ignore encore ce qu’elle veux réellement mais étrangement je semble avoir une petite idée de ce qui lui trotte dans la tête à cet instant. C’est environ à ce moment qu’elle relâche mes lèvres pour me laisser entendre sa voix. Elle voulait réellement que je la baise ici et maintenant ? Elle devait encore être sous le choc de ce qui venait de se produire ce n’était pas une demande censée.

Je n’ai pas la chance de lui répondre car elle vient de nouveau posé ses lèvres sur les miennes mais cette fois-si, son corps parle pour elle. Je peux déjà ressentir son envie me traverser le corps. Je peux percevoir ce qu’elle souhaite que je lui fasse. C’est un peu compliqué de la comprendre en entier visiblement car quelques instants auparavant elle refusait simplement que je la touche et à présent elle était là en train de m’embrasser après m’avoir demandé de la prendre dans une ruelle. Je ne suis pas réellement d’accord avec son projet mais alors que je me disais que j’allais refuser de la prendre ici, sa main, qui était encore dans mon dos, commence à glisser doucement contre ma peau, m’arrachant des frissons au passage. Elle termine sa course sur ma cuisse et elle y fait une légère pression. Je n’ai pas besoin de plus pour avoir envie. Je l’entoure de mes bras et alors dans un même mouvement je nous redresse pour que nos genoux quittent la froideur de la ruelle. Je la porte dans mes bras tout en continuant de l’embrasser passionnément puis je dépose son corps sur le rebord d’une boite en bois vernis. Je lui écarte les jambes pour qu’elle les enroule autour de moi et alors j’appuis mes hanches sur les siennes. Malgré que nous soyons encore vêtu je ressens ce même besoin de la prendre violemment. Je ne pense même pas à son plaisir dans tout cela. Je veux seulement pensée au mien pour le moment.

Dans un mouvement rapide je glisse l’une de mes mains sous son chandail pour aller caresser quelques instants sa poitrine sur le tissu de son soutien gorge mais cela n’est pas suffisant pour moi. Je fais donc glisser ma main dans son dos au niveau de l’agrafe de ce bout de tissu et d’une seule main je la détache. Je reviens ensuite caresser sa poitrine directement sur la peau. Faisant rouler lentement le bout de son mamelon entre mes doigts. L’excitation commence déjà mais je brise tout de même le baiser pour la regarder dans les yeux. Techniquement je n’en porte jamais mais puisque je suis supposé être un humain doux, affectueux et attentionner je dois tout de même faire comme si je m’en préoccupais.

« Je n’ai pas de condoms sur moi Aly’ … je sais que la dernière fois on en a pas utilisé mais je voudrais faire sa bien … »

Je souhaitais dans un certain sens qu’elle fasse au diable la protection et qu’elle souhaite continuer. Sinon j’irais tout simplement à la pharmacie qui se trouvait près de l’hôpital et j’achèterais une boite que je n’utiliserais jamais sauf en sa présence.



_________________
I don't need your fuckin redemption
The devil is real. ▬ and he isn't a little red man with horns and a tail.He can be beautiful because he's a fallen angel and he used to be God's favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Lun 4 Sep 2017 - 12:19


When the demon becomes hero




Après un moment d’hésitation je fini par me rapprocher de Samuel, ma bouée de sauvetage… Il a su calmer mes larmes avec sa main dans mes cheveux et les battements de son coeur. Le toucher, le sentir contre moi m’a fait augmenter mon envie de lui...C’est une si bonne thérapie et pourtant je n’y ai goûté qu’une seule fois… Il va me prendre pour une folle mais tant pis… J’ai manqué me faire violer mais je pense à baiser avec lui. Une seconde avant je refusais qu’il me touche et voilà que je me jette sur lui… S’il savait que j’ai bu en plus… Il pourrait refuser… Mais heureusement ma main sur sa cuisse a l’air de faire effet. Il me soulève et me pose sur une boîte. J’enlace son corps de mes jambes et je sens son bassin contre le mien. J’ai déjà envie de sentir son sexe en moi… Et voilà que sa main retrouve enfin le chemin de mon soutien gorge qu’il dégrafe laissant de la place pour sa main qui vient attraper mon téton. Les frissons arrivent rapidement et je me cambre. Je voudrais ses dents à la place de ses doigts. Je voudrais tant de choses d’un coup mais pour l’instant il ne va pas plus loin. Il m’explique qu’il n’a pas de préservatif. Mais qu’est-ce qu’on s’en fout? J’ai juste envie qu’il me prenne maintenant, là tout de suite, pas à un autre moment… Sans réfléchir je lui réponds précipitamment.

- On s’en fout. Je veux juste que tu me baises maintenant… S’il te plait Samuel…

Je replonge directement sur ses lèvres et pour lui montrer combien je suis pressée je lui défait sa braguette et plonge ma main dans son pantalon. J’attrape l’objet de convoitise pour l’exciter rapidement. Je suis encore surprise par sa taille mais tout s’est presque bien passé le première fois alors il n’y a pas de raison que cela se passe mal cette fois-ci. Mon autre main se pose sur la nuque de Samuel et l’attire en avant pour lui montrer que je veux sa bouche sur mes seins. Je veux jouir encore et encore dans cette ruelle même si cela ne me ressemble pas du tout. Qui aurait-cru que je prendrais les devants et que je ferais cela dans un cul-de-sac où des gens peuvent passer? Pas moi en tout cas… Je ne cherche même pas à comprendre. Je veux juste qu’il me prenne le plus vite possible pour calmer ma folie. Il me faut ma dose de Samuel, le meilleur remède au monde. Ma respiration s’accélère tout comme les vas et vient de ma main sur son sexe que j’ai sorti du caleçon avec un peu de mal car je ne suis pas encore très douée pour ces choses là.

- Prends-moi…

Je voudrais presque qu’il me fasse mal, pour oublier la douleur que j’ai eu juste avant, Comme lorsqu’on pince un enfant à la joue pour oublier la douleur du genou suite à une chute en vélo. L’enfant oublie son genou et ne pense plus qu’à sa joue. Et bien là c’est pareil mais en plus intense. Cette douleur-çi me fera plus de bien qu’autre chose je crois. Je n’en suis pas sûre mais tant pis. Je n’ai pas les idées très claires...




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 123
Date d'inscription : 31/07/2017

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Lun 4 Sep 2017 - 16:48


When the demon becomes Hero

Alyssa & Samuel

Le corps de la jeune femme me démontrait clairement ce qu’elle attendait de moi mais de mon côté j’ignorais si c’était réellement une bonne idée. Je sentais bien qu’elle était attachée à moi de manière plutôt intense. Son comportement me rappelait étrangement celui de Jenna lorsque nous avions commencé à avoir des relations sexuelles dans notre adolescence. Elle avait les mêmes petites attentions, le même genre de caresses envers moi que ce que ma jumelle m’avait offert il y avait longtemps. Depuis notre retour des enfers elle ne me laissait plus la toucher et cela malgré que je sente encore ce petit pincement lorsqu’elle posait son regard sur mon corps musclé lorsque je me déplaçais dans le manoir sans porter de chandail. Je devais aussi avouer que je ressentais également quelque chose lorsque mes yeux azur se posaient sur elle. Notre vie avait été tellement lié à un certain moment et maintenant nous étions au bord du meurtre à chaque fois que nous nous croisions dans le manoir ou ailleurs. Je regrettais légèrement notre relation passée mais je devais cesser de pensée à tout cela maintenant. Car si je réfléchissais trop je ne pourrais pas faire en sorte que ma sœur cadette soit physiquement satisfaite. Je revins à la réalité au moment où la jeune femme serra doucement ma cuisse sous sa main. Je ne pu alors retenir mon élan et je la soulevai du sol pour aller la déposé sur une boite qui était juste à la bonne hauteur. Je prolongeai le baiser que je lui offrais déjà tout en prenant les devant en lui détachant son soutien-gorge pour arrivé à caresser sa poitrine plus facilement.

Je fini cependant par rompre mon baiser car je souhaite lui faire savoir que je n’ai pas de préservatif sur moi. Sa réaction me surpris légèrement. Ou était passé la petite demoiselle effarouchée et vierge que j’avais initié au sexe quelques jours plus tôt ? Elle était un peu trop entreprenante pour une jeune femme tout juste liberté de sa pureté. Sa voix se fit entendre dans la ruelle. Elle souhaitait que je la baise de nouveau et elle se foutait que je n’ai pas de préservatif. Alyssa ne me laissai pas la chance de répondre et elle vint m’embrasser directement. Je sens ses mains glisser sur mon ventre et en moins de quelques secondes, j’ai le pantalon défait et en plus de tout cela, elle touche de nouveau mon pénis avec l’une de ses mains. Rapidement mon sexe durcit entre ses mains et je laisse échapper un léger soupir de plaisir. J’ai l’impression qu’elle à peur que je refuse si elle ne me touche pas. Je continue de lui caresser la poitrine avec mes mains mais une pression sur ma nuque me fait comprendre que la jeune femme veut plus que cela. Je lui enlève sa veste ouverte pour enlever son haut et son soutien-gorge. Je la fais cependant remettre sa veste pour éviter qu’elle n’ait froid.

Puis, sans plus la faire attendre je dépose mes lèvres sur sa poitrine, caressant ses mamelons déjà durcissent avec ma langue et puis, je les mordille avec douceur. Je peux sentir son corps se cambrer sous mes caresses mais je continue de soupirer de plaisir sous les caresses qu’elle m’offre au niveau de l’entrejambe. Je sens la jeune demoiselle faire bouger mon boxer de manière à le faire descendre juste assez pour que mon sexe complet soit disponible pour ses caresses. Je n’arrive plus à me retenir et alors pendant que je continue de profiter de sa poitrine. Je détache son pantalon dans des mouvements rapide et je lui retire rapidement, la soulevant légèrement de la boite pour pouvoir les lui retiré sans les détruire comme j’en avais l’intention à la base. Elle est maintenant à moitié nu devant moi. Je lui écarte brusquement les jambes pour aller caresser sa fleur de vie qui est déjà toute humide et donc je la force à lâcher mon sexe puis je me redresse pour l’embrasser de nouveau sur les lèvres.
Je saisi mon pénis entre mes mains puis je l’appui sur le rebord de son vagin avant de pousser vers l’avant mon bassin pour faire pénétré mon sexe en elle. Je suis beaucoup plus brusque que la toute première fois mais je m’en fou à cet instant précis. Je commence mes vas et viens en elle avec force, la boite bouge sous chacun de mes mouvements. Je soupire de plaisir alors que je laisse aller ma langue dans sa bouche.



_________________
I don't need your fuckin redemption
The devil is real. ▬ and he isn't a little red man with horns and a tail.He can be beautiful because he's a fallen angel and he used to be God's favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Lun 4 Sep 2017 - 17:21


When the demon becomes hero




Je dois être entreprenante, il le faut. Je ne veux pas d’un refus et ce même s’il n’a pas de préservatif. En temps normal j’aurais tout arrêté à regret mais là… Je n’ai pas de pensée rationnelle, je sais juste que je veux lui faire l’amour immédiatement. Je m’en fiche de ne pas être protégée des maladies qu’il pourrait avoir, ce dont je doute fortement. Je m’en fiche qu’on fasse ça dans une rue. Tout ce que je sais c’est que je veux qu’il me baise bien comme il faut et rapidement. J’aimais je n’aurais cru que je puisse avoir ce genre d’envie, encore moins en sachant que je n’ai fait l’amour qu’une seule fois dans ma vie… Le monde autour de moi a changé alors pourquoi je ne changerais pas? Et si je dois avoir des regrets je les aurais demain ou un autre jour mais au moins en cet instant précis j’aurais été heureuse et j’aurais eu la sensation d’être aimée par quelqu’un de bien qui a juste voulu me faire plaisir.

Ma main s’occupe du sexe de Samuel. Je sais que comme cela il sera plus dur pour lui de dire non. Heureusement qu’il ne le fait pas. Il accepte même en silence de venir s’occuper de ma poitrine comme j’aime avec ses mains. C’est fou comme c’est sensible à cet endroit. J’ai déjà des décharges qui descendent jusque dans mon vagin. Son sexe durcit et j’ai hâte de le sentir de nouveau en moi. Lorsqu’il comprend que je préfère qu’il le fasse avec sa bouche il me retire mon haut. Un petit souffle de vent me fait frissonner mais il remet bien vite ma veste. Il pense même à faire attention à ce que je n’attrape pas froid! Quel gentleman… Ses dents me procurent de plus en plus de décharges et je commence déjà à gémir, sentant le plaisir augmenter. Soudain, sans comprendre ce qui se passe, il m’ôte facilement mon pantalon. Il est musclé! Lorsqu’il vient caresser ma partie la plus intime je pousse un petit gémissement ou un couinement je ne saurais décrire ce son sorti de ma bouche.

Il m’embrasse de nouveau et lorsqu’il me pénètre enfin je pousse un petit cri, je ne m’attendais pas à ce qu’il y aille d’un coup. Lorsqu’il entame ses vas et viens j’enroule mes jambes autour des siennes et je me penche légèrement en arrière pour essayer de me tenir à la boîte. Il bouge rapidement et fortement, chaque fois qu’il se colle contre moi je pousse un gémissement de douleur et je me décale sur la boite par moment. J’essaie de prendre appui sur mes bras pour bouger moi aussi mon bassin. Mais cette position n’est pas agréable alors je passe mes bras autour de son cou et nous nous embrassons. Mon coeur palpite à une telle vitesse. J’ai les yeux fermés à cause de la douleur et du plaisir. Le premier orgasme est déjà là j’essaie d’étouffer le son dans son cou.

- Doucement…Samuel, moins vite…

J’aimerais qu’il aille moins vite, j’ai peur qu’on casse la boite ou qu'on s'écroule à terre. Et j’ai l’impression qu’il va finir par me déchirer les entrailles. Mais c’est pourtant si agréable cette précipitation, si nouveau. Un autre orgasme s’en vient, il est violent celui là, tellement que je mords le cou de Samuel sans même m’en rendre compte. Je ne voulais pas que tout le monde m’entende hurler. Mes mains descendent le long de son dos pour agripper ses fesses. J'ai besoin qu'il ralentisse juste un peu ou qu'on se mette ailleurs que sur la boite.



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 123
Date d'inscription : 31/07/2017

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Lun 4 Sep 2017 - 19:52


When the demon becomes Hero

Alyssa & Samuel

Le comportement de la jeune femme ne me laissait pas réellement d’option sur ce qui devait se passer dans cette ruelle. J’aurais bien sur préféré qu’elle calme ses ardeurs un peu et qu’on puisse se rendre dans un endroit confortable, mais Alyssa en avait décidé autrement. Elle avait saisi mon sexe entre ses mains pour m’excité rapidement. Elle savait bien que si je ressentais de l’envie, elle aurait ce qu’elle souhaitait avoir. Je ressentais les frissons traverser mon corps à chacun des mouvements qu’elle effectuait avec sa main. Je me permis donc de mordiller sensuellement ses seins pour encore une fois la sentir se cambrer sous mes caresses. Je fini cependant par laisser parler mes bas instinct et alors sans douceur je lui retirai les pantalons qu’elle portait en plus de ses sous-vêtements. Elle souhaitait que je la baise ? Alors elle ne serait aucunement déçue. Je comptais bien la faire regretter un peu son idée de base. Je n’aimais pas me sentir forcer et ce même si c’était pour une relation sexuelle.

Je m’enfonçai donc en elle avec vigueur. Je peux ressentir sa surprise mais je l’ignore tout simplement. J’entame mes mouvements en elle, notre peau claque de nouveau ensemble alors qu’elle enroule ses jambes autour des miennes. Je l’entends gémir sous la douleur que je lui fais ressentir mais je continue tout de même. Son inconfort et les sensations désagréables que je lui fais ressentir m’excite de plus en plus. Je sens son corps frissonner de douleur mais je me permets d’accélérer encore. Nos lèvres se rencontre une nouvelle fois, elle passe même ses bras autour de moi. Je laisse entendre à nouveau un soupir de plaisir puis j’entends la voix étranglée de la jeune femme dans mon oreille. Elle me demande de ralentir l’allure. Sur le coup j’ignore sa demande mais je fini tout de même par ralentir l’allure doucement. Mes mouvements de bassins redeviennent aussi doux que la toute première fois que j’ai pu inséré mon sexe en elle. Je brise notre baiser pour la regarder dans les yeux. Je lui caresse doucement la joue puis avec tendresse je viens l’embrasser une nouvelle fois.

Je ressens son plaisir comme s’il était le mien ce qui double mes sensations. Je laisse glisser mes mains sur son corps pour une nouvelle fois venir caresser sa poitrine quelques instants. Je ne sens pas réellement la douleur lorsque la jeune femme me mord l’épaule. Elle tente de garder ses cris de jouissance pour elle alors que moi c’est tout ce que je veux l’entendre hurler son plaisir. Je l’entoure doucement de mes bras et je la serre contre moi quelques secondes avant de murmurer à son oreille.

« Laisse toi aller … je veux t’entendre »

Mes lèvres viennent une nouvelle fois gouté aux siennes. Mes mouvements sont maintenant a un rythme constant, je me laisse envahir une nouvelle fois par un frisson de plaisir. La journée avait mal commencé mais au moins elle finirait de manière plutôt agréable.



_________________
I don't need your fuckin redemption
The devil is real. ▬ and he isn't a little red man with horns and a tail.He can be beautiful because he's a fallen angel and he used to be God's favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Mar 5 Sep 2017 - 5:10


When the demon becomes hero




Plus il accélère et plus la douleur me donne envie de jouir. Lorsque je l’embrasse c’est avec précipitation, comme si ma vie en dépendait. Chaque coup de bassin qu’il me donne me colle un peu plus contre lui et je sens la chaleur de son corps. J’oublie tout au fur et à mesure qu’il me prend dans cette ruelle, presque de force, à ma demande. Mes cuisses tremblent, tout mon corps à vrai dire tremble sous le coup de la douleur presque brûlante, aiguë, à la limite du supportable. Je me concentre sur les mouvements de nos corps, à sa bouche sur mes seins, à l’odeur de son corps. Il n’y a plus que lui et rien d’autres. Il ralentit enfin un peu et mes gémissement deviennent ceux du plaisir. Je me noie dans son regard, je me sens partir loin d’ici. Je lui appartiens totalement…

Je suffoque en le sentant me serrer contre lui, me pénétrer encore et encore, faisant bouillonner mon sang et allumer dans mes veines un désir brut. Je gémis, écrasée de plaisir, submergée par la sensation de nos deux corps unis. Le souffle qu’il provoque en me glissant quelques mots à l’oreille me fait frissonner. Il veut m’entendre avoir du plaisir. Je gémis, le plaisir monte en moi rapidement, s’élance dans chaque partie de mon corps à chaque coup de reins de Samuel, tandis que nous trouvons notre rythme, allant et venant sans fin. Après notre baiser je l’embrasse dans le cou, sur l’épaule, sur chaque partie de peau que je peux atteindre. Chaque baiser que nous échangeons efface à jamais le chagrin et la solitude ainsi que le passé. Il ne reste que notre étreinte d’ici et maintenant.

Je m'agrippe à ses fesses avec mes mains pour qu’il retourne plus profondément en moi et lorsque l’orgasme arrive je me laisse totalement aller. Je l’accueille ouvertement et me laisse crier de plaisir en me couchant sur la boite. Je ne touche plus le corps de Samuel. Je ne sens que son sexe en moi. Mes mains s’accrochent à la boîte pour ne pas glisser. Je regarde Samuel dans les yeux. Je veux qu’il voit le bien qu’il me fait, l’amour que j’ai pour lui. La position que j’ai adopté est bien trop douloureuse au final. Il faut qu’on change. N’y tenais plus je me redresse et le regarde dans les yeux. Je murmure dans un soupir.

- Laisse-moi faire s’il te plait…

Là, sans attendre, je le pousse gentiment et je me remets sur mes deux jambes. Je fini par le faire asseoir là où j’étais il y a encore quelques secondes. Depuis la première fois que nous avons fait l’amour j’ai eu une envie que je n’osais pas dire et pas faire. Mais là, avec l’adrénaline et l’alcool dans mon sang je vais enfin oser. Je m'accroupis sans réfléchir entre ses jambes. j’osais regarder son sexe qui m’attirait irrésistiblement. Alors je le pris dans ma main. Je me mis du bout des doigts à le caresser. Je ne peux alors m'empêcher d'y poser mes lèvres, puis ma langue pour y goûter enfin. C’est moins dégoûtant que ce que j’imaginais. Je fais quelques vas et viens avec ma bouche et au bout d’une minute environ je dirais je me redresse. Je veux de nouveau le sentir en moi. Je monte sur la boite et passe mes jambes de chaque côté du corps de Samuel pour finir par m’asseoir dessus. Avec ma main je dirige son sexe en moi et commence à monter et descendre mon corps de plus en plus rapidement. Je m’accroche à son dos si musclé, laissant mes mains le caresser. Ma langue vient rejoindre celle de l’homme que j’aime tout en gémissant par moment. J’ai encore mal dans le bas ventre mais tant pis, il faut qu’on continue, je veux qu’il me fasse jouir encore et encore. Je veux que mon corps s’embrase de mille feux. Mes ongles courent sur son dos pour essayer de le faire frissonner. Je veux qu’il jouisse avec moi.



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 123
Date d'inscription : 31/07/2017

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Mar 5 Sep 2017 - 11:30


When the demon becomes Hero

Alyssa & Samuel

Ce que je ressentais à cet instant était indescriptible. Si j’avais écouté ce que mon corps me disait au vu des sensations que je ressentais grâce à Alyssa, j’aurais très bien pu lui dire que je l’aimais et ce même si ce n’était pas le cas. Il était vrai que je l’appréciais, elle était ma sœur tout de même. Je ressentais la même chose pour elle que ce que je pouvais ressentir pour ma jumelle. Je n’étais cependant pas vraiment le genre de personne qui dévoilait des sentiments comme ceux là dans une ruelle sombre d’un quartier peu fameux. Je lui démontrais cependant mon plaisir via des caresses douces sur sa peau. Je pouvais sentir son plaisir mais j’avais besoin de l’entendre, simplement pour réellement croire qu’elle avait ce qu’elle voulait réellement en ma compagnie. Je pouvais la sentir frissonner sous mes doigts mais pour moi c’était loin d’être suffisant. Je ne souhaitais que l’entendre crier son plaisir le plus fort qu’elle en était capable. Je voulais qu’elle se réveille avec un mal de gorge le lendemain d’avoir trop eu de plaisir. Je voulais simplement qu’elle ressente ce plaisir et lui permettre d’oublier ce qui aurait pu lui couter la vie.

Alors que je continue mes mouvements en elle, je la sens qui ressent enfin le plaisir comme elle se devait de le faire. J’étouffe un soupire de plaisir au moment ou je sens ses mains sur mes fesses. Elle me force à aller profondément en elle, elle en demande plus et j’apprécie lui offrir ce qu’elle souhaite. Je peux sentir son plaisir alors que son orgasme arrive enfin. Elle relâche entièrement mon corps pour se laisser tomber sur la boite. Je laisse entendre en gémissement de plaisir à mon tour. Nos regards se croisent alors, je peux percevoir encore une fois ce sentiment étrange, je ne le comprends pas ce qu’elle veut me faire comprendre. Je n’ai jamais été réellement doué pour les devinettes. Je n’ai cependant pas la possibilité d’y réfléchir d’avantage, je la voie qui se redresse et elle me repousse. Mon sexe sort alors de sa fleur de vie. Un très léger sourire apparait sur mon visage lorsqu’elle me demande de la laisser faire.

Je la regarde donc ce mettre debout et alors elle me pousse de manière à ce que je doives m’assoir à mon tour sur la boite. J’ai un petit doute sur ce qu’elle compte faire et de nouveau un sourire apparait sur mes lèvres. Je l’observe donc alors qu’elle s’accroupie légèrement devant moi, je peux sentir ses mains sur mon sexe, un frisson me traverse doucement. Cependant, au moment ou elle dépose ses lèvres sur mon pénis, je laisse échapper un soupir de plaisir. Je me permets de lui caresser doucement les cheveux alors qu’elle commence à faire bouger sa bouche contre mon sexe. Je frissonne de plaisir mais je la laisse faire puisqu’elle me l’a demandé. Au bout de quelques instants, je sens de nouveau son corps se mettre en mouvement. Elle décide donc de venir s’assoir sur moi pour mieux ressentir mon sexe en elle. Sa main fait habilement glisser mon sexe vers son vagin puis elle commence les mouvements. Je la regarde dans les yeux quelques secondes, mes mains se déposant sur ses hanches de manière instinctive. Ses mains me caresse avec douceur et je frissonne de plaisir sous se contact. Alyssa vint finalement poser ses lèvres une nouvelle fois sur les miennes. J’apprécie le fait que sa bouche goute elle et moi à la fois, lorsqu’elle fait entrer sa langue dans ma bouche, je prolonge ce baiser, laissant nos langues faire leur danse. Cette position me fait grandement de bien. Tellement que sans y réfléchir j’ouvre les lèvres.

« Je crois que je t’aime … »

Je ne sais pas du tout ce que veux dire aimer. Mais c’est la sensation qui me traverse lorsque la jeune femme pose les yeux sur moi. Comme si ce sentiment provenait d’elle en fait. Je retrouve ses lèvres avec passion alors que je continue de laisser échapper des gémissements remplit de plaisir. Jenna serait folle de rage lorsqu'elle apprendrait cela. Mais je m'en foutais royalement pour le moment.



_________________
I don't need your fuckin redemption
The devil is real. ▬ and he isn't a little red man with horns and a tail.He can be beautiful because he's a fallen angel and he used to be God's favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Mar 5 Sep 2017 - 12:07


When the demon becomes hero





C’est la première fois que je goute le sexe d’un homme, première fois que je prends les devants avec autant de plaisir. La première fois que j’ai couché avec lui je ne savais pas quoi faire et ce soir les choses viennent d’elles-mêmes comme si je savais exactement quoi faire pour le pousser à avoir un bel orgasme. Nos mains savent exactement où toucher le corps de l’autre pour multiplier les frissons de plaisir. J’aime le voir sourire lorsque je m’occupe de son sexe. Cela me donne confiance en moi et me pousse à aller toujours plus loin juste pour qu’il soit heureux comme je le suis en cet instant précis. N’y tenant plus je grimpe sur lui, j’ai encore envie de le sentir en moi et bouger en rythme avec son corps. Il soupire de plaisir et cela me donne chaud entre les cuisses. J’accélère aussi vite que possible car je sens venir un orgasme puissant. Je le domine et cela me plait. Ses mains sur mes hanches me donnent des décharges électriques qui parcourent tout mon corps. Je l’embrasse avec fougue, je veux partager son gout avec lui comme il l’a fait avec moi lors de notre premier rapport au manoir. N’y tenais plus je me serre contre lui pour sentir son torse sur ma poitrine et je pousse un cri d’orgasme très intense. Mon corps tremble de façon incontrôlable.

Et soudain j’arrête de bouger et de respirer. Je me décale légèrement pour le regarder droit dans les yeux. Il a dit… Non… Attendez… Il vient de me dire quoi là? Il m’aime? Enfin il croit? Des larmes de bonheur coule le long de ma joue. Il vient de me rendre la femme la plus heureuse du monde, il a retiré tous les doutes que j’avais juste avec quelques mots. N’y tenant plus je me jette de nouveau sur ses lèvres, les mains dans ses cheveux. Je l’embrasse sauvagement et murmure enfin

- Je t’aime aussi Samuel… Depuis notre première rencontre…

Je l’embrasse à nouveau caressant ses cheveux, sa nuque, son dos. Et mon corps bouge de plus en plus rapidement donnant parfois des coups plus puissant douloureux. Je veux le remercier, lui montrer que je suis sincère, que je l’aime moi aussi réellement. Un autre orgasme s’en vient je murmure sans arrêt son prénom entre deux inspirations, je m’accroche très fort à lui et jette la tête en arrière pour crier son prénom. Je me détends d’un seul coup contre lui et bouge lentement en faisant des petits arcs de cercle avec mon bassin. Mes mains se posent entre nos deux corps pour caresser son torse que j’ai envie de mordre, lécher, griffer… Je suis réellement heureuse pour la première fois de ma vie… Quelqu’un m’aime réellement pour qui je suis. Il est mon oxygène et je n’en aurais jamais assez. Son corps est à moi en cet instant et je veux en profiter… Tout comme je veux qu’il profite du mien. Je suis à jamais à lui. Je crois que désormais je serais prête à tout pour lui… Tout ce qu’il voudra je le ferais… Ma main remonte sur sa joue et je lui souris avec amour en le regardant dans les yeux. Il est magnifique tout trempé de sueur… J’embrasse sa joue et me blottit contre lui pour me remettre lentement à faire de petits vas et viens.



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 123
Date d'inscription : 31/07/2017

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Mar 5 Sep 2017 - 15:21


When the demon becomes Hero

Alyssa & Samuel

Je la laissais se mouvoir comme bon lui semblait. Je me voyais mal lui refuser cela puisque de toute manière elle avait agit tellement rapidement que je ne pouvais faire autrement que de profiter de cet instant. Sentir sa langue contre mon sexe avait augmenté d’un cran l’excitation que je ressentais déjà. Elle ne le fit cependant pas très longtemps, je pouvais sentir son excitation, je pouvais sentir qu’elle se languissait de sentir mon sexe en elle de nouveau. Elle ne tarde pas à venir s’assoir a califourchon sur moi pour que l’on continue ce que l’on avait commencer. Dans cette position, sa fleur de vie est très serrer autour de mon sexe, le plaisir est intense et mes gémissements le démontre bien. Elle accélère même le mouvement, me forçant à contenir mon plaisir si je souhaite que ca dur encore quelques minutes. Je caresse son corps avec douceur alors que nos langues danses l’une contre l’autre. Je fini cependant par briser ce baiser pour ouvrir les lèvres. Je ne sais pas réellement ce qui me pousse à lui dire cela car je ne ressens pas de pareil sentiment pour elle. Cependant je me doute bien que c’est ce que la jeune femme ressent pour moi. Je peux le sentir et donc je ne cherche aucunement à cacher mes paroles, elles ont été prononcer et bien je vais vivre avec les conséquences.

Mes paroles semblent prendre la jeune femme par surprise car elle brise de nouveau le baiser pour me regarder dans les yeux. Elle à arrêter de bouger complètement, me fixant en silence. Je peux sentir son cœur accélérer dans sa poitrine. Je voie alors son regard s’embrouiller, les larmes coule doucement le long de ses joues. Je caresse l’une de ses joues avec douceur puis sans prévenir, Alyssa revient m’embrasser. Je prolonge bien sur ce baiser avec fougue. Je sens ses mains dans mes cheveux, un frisson me traverse. Je l’entends alors murmurer doucement dans mon oreille. Je n’avais donc pas tort lorsque je sentais que les sentiments qu’elle me projetait était de l’amour. Je ne comprends cependant pas comment elle peut être amoureuse de moi alors qu’elle ne me connait si peu. Les femmes sont réellement des bestioles compliquées à comprendre.

Elle revient alors prendre mes lèvres et elle accélère une nouvelle fois ses mouvements de bassin. Je gémis de plaisir de plus en plus fort. Mon plaisir augmente en même temps que celui de ma sœur. Je continue de prolongé ses baisers avec autant de vigueur que je le pouvais puis elle fini par cesser de m’embrasser, elle laisse glisser ses mains sur ma peau, m’arrachant un nouveau frisson. Je la regarde en silence alors qu’elle pose sa main sur ma joue et qu’elle me souris. Je ne sais quoi faire de plus. Mon corps est à la limite du tolérable, cette position est horrible pour contenir mon plaisir. Elle est si serrer, si étroite, ma respiration siffle sous la décharge de plaisir que je ressens. Alors qu’elle ralenti enfin ses mouvement de bassin je prend sa nuque pour la forcer à approcher son visage de moi. Je l’embrasse passionnément. Je frissonne de plaisir mais mon corps tremble également sous la charge que je lui demande de contenir.



_________________
I don't need your fuckin redemption
The devil is real. ▬ and he isn't a little red man with horns and a tail.He can be beautiful because he's a fallen angel and he used to be God's favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  Mar 5 Sep 2017 - 16:03


When the demon becomes hero





Qu’il me dise qu’il m’aime m’a fait ressentir ce que je n’avais encore jamais ressenti pour qui que ce soit. C’était la première fois qu’on me disait ces mots… Même ma famille ne me l’a jamais dit je crois. Je le laisse caresser ma joue pour retirer les larmes et je recommence à l’embrasser. J’ai besoin de son contact. Je veux jouir avec lui mais il prend son temps. Ou je suis trop rapide pour jouir. Mais je m’en fiche dans le fond. Nous avons tout le temps que nous voulons. Je glisse donc mes mains sur sa peau si chaude et moite. C’est si agréable et je le sens si bien en moi… Lorsque je ralenti il m’embrasse de nouveau mais plus lentement, avec plus de passion. Je sens son corps trembler sous moi. Cela me donne envie d'accélérer à nouveau les coups de bassin. Je passe mes bras autour de son cou pour prendre appui et mieux me tenir et je commence à faire des vas et viens avec mon corps en le soulevant légèrement. Lorsque je redescends j’essaie d’y aller au maximum jusqu’au début d’une légère douleur. Je ferme les yeux et me laisse aller. Je pose mon front sur celui de samuel et recommence à respirer de plus en plus vite en gémissant par moment. Au final non, j’ouvre de nouveaux les yeux, j’ai besoin de le regarder, de voir ses yeux, de le regarder soupirer de plaisir. De son amour je ne peux plus être privée. J’espère qu’il me fera encore découvrir des milliards de choses sur le sexe et sur tout le reste. J’essaie de lui sourire mais je gémis de plus en plus fort sentant mes muscles se contracter forts pour provoquer l’orgasme. Lorsque cela arrive je laisse le cri s’échapper de mes lèvres en essayant de continuer de le regarder mais impossible je ferme les yeux tant c’est intense.

Je le serre fort contre moi, je sens mes forces commencer à diminuer, mes muscles commencent de nouveau à me faire mal. Je ne savais pas que j’avais autant de muscles… Je me laisse aller contre lui et glisse ma tête contre son cou. Je soupire de bien être. C’est si bon d’être contre lui, de sentir nos deux coeurs battre à l’unisson et de sentir son souffle sur ma peau nue. Ma main passe dans ses cheveux que je caresse avec amour. Je suis au paradis… Plus rien ne compte en cet instant présent, plus rien n’a d’importance. Il peut se passer n’importe quoi je m’en fiche. Parce que je sais que j’appartiens désormais à un homme qui m’aime. Je vis enfin mon conte de fée dont je rêvais depuis toujours...



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: When the demon becomes hero - Sam  

Revenir en haut Aller en bas
 
When the demon becomes hero - Sam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Golden demon 2012
» Marmotte le jour, petit démon la nuit
» Quel héros de cinéma es tu ?
» Jeu de société HEROQUEST de MB
» a mon mari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Archives :: Archives des membres :: Anciens RP-
Sauter vers: