AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


.
 

Partagez | 
 

 you will not admit what happens to me - Jenna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: you will not admit what happens to me - Jenna  Sam 2 Sep 2017 - 17:37


So desolate for everything




Cela fait un peu plus d’un mois que je n’ai pas vu Jenna. Il faut dire qu’elle a disparu de la circulation et je n’ai pas franchement cherché à la contacter. Après tout ce que j’ai vécu ces derniers temps je n’en avais vraiment pas envie. Je trompe mon petit ami avec un pur inconnu dont je tombe follement amoureuse et dont je deviens dépendante. J’apprends que Natasha est en réalité ma sœur et que son frère jumeau est également vivant. Je le rencontre ensuite au party alors que j’étais avec Samuel. Je n’ai pas pu m’empêcher de les cogner avant de coucher pour la première fois avec un homme. Ensuite je découvre que ma meilleure amie est une sorcière et je m’en prends à elle violemment. Je fini par partir et me faire agresser par une bande de connard. Heureusement Samuel m’a sauvé et j’ai encore eu le besoin de coucher avec lui pour ne pas devenir complètement folle. Au final je me suis réconciliée avec Jessyka. Avec tout ce que j’apprends ces derniers temps je commence vraiment à virer folle. Je n’arrive plus à prendre des décisions rationnelles. J’ai même sécher des cours car je n’arrivais plus à suivre en cours. Je me laisse complètement couler. Et encore une fois c’est à cause de mon putain de nom de famille : Rosenwald. J’ai cela dans les gênes. Mais pour être tout à fait sincère durant quelques jours je l’ai malgré tout cherchée… Je voulais me venger de Jessyka.. Mais j’ai changé d’avis malgré tout laissant la noirceur en moi.

Et donc encore une fois, pour aller mieux et pour sourire à la vie, j’ai fait venir Samuel au manoir. Nous avons passé la nuit ensemble. Une nuit parfaite avec l’homme que j’aime. Mais au petit matin il est parti après avoir pris une bonne douche chaude avec moi et je suis restée seule. J’en sais toujours très peu sur lui mais cela me convient parfaitement. Je sais ce que j’ai à savoir. Il me fait m’aimer, il me fait découvrir des choses incroyables. Je me sens plus forte, plus jolie, moins naïve. Enfin je crois.
Etant seule je prends mon temps pour m’habiller et descendre. J’espère que Jenna et Samuel ne sont pas là. J’ai compris qu’ils vivaient ici et je n’ai pas vraiment envie de les croiser car j’ai peur de ma réaction. Même si j’avoue que parfois j’aimerais leurs parler et apprendre à les connaître. Ils sont ma famille malgré tout… Je me prépare un café et me dirige vers le sofa installé non loin de la fenêtre. Je me recroqueville sur moi-même, les genoux sous mon menton et je laisse mes pensées partir loin. Je regarde juste dans le vide, oubliant tout ce qui m’entoure.



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Sam 2 Sep 2017 - 18:17


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴


Un mois de sainte paix! Entre les routes du Québec et les chutes de l’Ontario. Entre les sapins de noël et les chants enchanteurs de jours meilleurs, je m’étais dissipée dans la foule loin de ma famille et de mes origines. Si j’avais été vivante j’aurais continuée mon escapade sur une vie entière, mais j’étais bel et bien morte, j’avais des compte à rendre si je ne voulais pas finir par brûler pour l’éternité. C’est ce qui me ramenait devant le manoir que j’avais tant aimé, devant les portes qui me donnaient désormais froid dans le dos, devant ma maison qui ne valait plus rien. Les deux pieds devant je déposais mes valises à l’extérieur pour entrer chez moi. On croirait que l’endroit était habité par des sans abris. Je regardais autour et je voyais que l’endroit manquait clairement d’entretient ce qui me fis légèrement rouler des yeux. Je me rendais simplement en cuisine pour y voir du café dans la cafetière, de la vaisselle sale, une seule option se levait devant moi…Alyssa. Elle devait avoir commencée à vivre ici à temps plein et qui sait ce qu’elle pouvait faire avec mon idiot de jumeau. Elle ne devait pas savoir, moi qui avais tenté de faire sortir Samuel hors de lui pour qu’il admette de lui-même, j’avais échoué de toute évidence.  Je déposais une main sur ma hanche avant de me dire que je bénéficierais amplement d’un esclave pour faire le ménage dans cet endroit. Je soupirais un peu avant de me mettre à la tâche pour nettoyer l’endroit ou du moins la cuisine. Après un instant je sentie une présence non loin et ne pu m’empêcher d’aller voir ce qu’il en était.

«Me dit pas, je vais le faire pour toi. Oh Natasha, je me suis tellement ennuyé de ta voix mielleuse et de tes lèvres parfaites. Où étais-tu? Raconte-moi tout ma sœur favorite dans l’univers en entier.  »

Dis-je de ma voix cristalline en voyant ma sœur, comme si pendant une seconde je fus vraiment heureuse de la voir dans le manoir, non pas sans finir avec un air complètement exaspéré.

«Je suis de retour, maintenant tu dégage, cet endroit ne t’appartient pas. Tu es vivante pour l’amour des cieux, cesse de contempler la mort, conseil personnel la mort ne t’apportera rien que la vie ne puisse te donner.»

Je me croisais les bras en laissant mon dos contre un mur, la regardant d’un regard perçant, mais je ne pu m’empêcher de sentir que quelque chose avait changé en elle. Je ne saurais dire pour le moment mais cela m’intriguais grandement.

code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Sam 2 Sep 2017 - 18:33


So desolate for everything




Un mois sans voir Jenna et à vivre presque tout le temps au manoir… Cela m’a permis de passer des nuits agréables en compagnie de Samuel et parfois seule loin de tout le monde. C’est dingue comme ici je peux me sentir bien… Je suis en paix quand je viens. Enfin en quelque sorte. Je sais qu’ici je peux hurler, crier, frapper tout ce que je veux sans avoir peur de la réaction des gens qui pourraient m’entourer. Personne pour me dire qui voir, quoi faire. Personne pour me dire d’aller en cours, de manger ou de faire je ne sais quoi… De toute façon je n’ai pas de force pour faire quoi que ce soit de trop compliqué ou de trop long à part faire l’amour… Mais ça c’est juste du pur bonheur… Samuel a su me faire découvrir des choses incroyables et c’est devenu ma drogue… Je sors de ma rêverie lorsque j’entends une voix. Jenna est de retour! Je ne sais pas si je dois être contente ou pas… Je le suis un peu… Encore plus à cause de Jessyka…

- Tu m’as manqué Jenna… T’étais où pour de vrai? Ca fait longtemps… Je t’ai cherché et attendu ici régulièrement… Je voulais m’excuser pour mon comportement de la dernière fois… Je n’aurais jamais dû te gifler en public. Je regrette sincèrement.

Oui je regrette car tu es ma soeur… Et je regrette aussi parce que cela fera bien chier Jessyka. Mais surtout parce que tu es ma soeur… Je le jure… Mais je ne le dirais pas à voix haute. Et comme de bien entendu la méchante Natasha revint à la charge en me disant de partir d’ici. C’était au programme. C’est chez nous mais surtout chez elle ici… Elle pense que je contemple la mort mais elle se trompe totalement.

- Ne t’en fais pas je ne reste pas. J’ai juste profité de ton absence pour garder le manoir et me changer les esprits… Et pour ton information je ne contemple plus la mort, je contemple l’amour, la revanche sur la vie aussi.

Et sur la revanche… Je ne veux toujours pas pardonner à Jessyka. Et depuis notre terrible dispute elle n’a pas chercher à prendre contact donc… Voilà… Mais si je peux continuer à lui faire payer je le ferais. En attendant je bois une gorgée de café mais elle ne passe pas. Soit je cours dans la cuisine pour vomir dans l’évier soit par terre… Je me lève d’un coup en bousculant au passage Jenna et arrive pile au bon moment au dessus de l’évier. Je me rince la bouche et m’excuse.

- Désolée, j’ai les nerfs à fleur de peau à cause de Jessyka… Mais je ne pense pas que cela t’intéresse que je n’ai plus de meilleure amie car elle ne veut pas que je vous vois…

Je me rends compte un peu tard que j’ai peut être dit quelque chose que je n’aurais pas dû… J’ai fait un gros sous entendu là… Et si elle me pose des questions je ne pourrais pas répondre. Même si je ne suis plus amie avec Jessyka j’ai juré de garder son secret. Elle pense que je vais le révéler mais je ne veux pas. Je vais juste dire que j’ai avoué qu’ils sont encore en vie… Mais rien de plus… J’espère que cela passera même si je pense que Jenna se posera des questions. J’en ai marre que ma bouche sorte les mots avant même que je ne les pense...




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Sam 2 Sep 2017 - 18:53


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴



Moi qui voulais uniquement rire, voilà qu’Alyssa disait qu’elle s’était véritablement ennuyée de moi, la même Alyssa qui m’avait dit de disparaître à tout jamais de sa vie. Elle était bipolaire c’était officiel. Je n’arrivais presque pas à croire les mots qui sortirent de sa bouche, mais un sourire se créait sur mes lèvres, pas nécessairement le sourire que vous attendriez d’une sœur à une autre. Je voyais une ouverture pour une discussion longuement du entre nous deux, une discussion que nous aurions du avoir un mois auparavant, une discussion qui allait parler de notre très cher salopard de frère que nous avions en commun. Ce foutu connard n’avait pas pu garder son pénis dans ses pantalons à voir le visage illuminé d’Alyssa et les conneries qu’elle me sortait sur le fait de vivre d’amour.

«J’étais là ou je devais être, vois tu, j’ai une mission à remplir et la présence de Sammy me rendait terriblement troublée. C’était plus facile de faire mon boulot toute seule. »

Je ne répliquerais pas sur le petit bout ou elle me parlait de m’avoir giflé. Pour tout admettre, je n’aurais pas pu m’en foutre plus, elle pensait qu’elle m’avait humiliée ou quoi? J’étais une succube, pas une adolescente qui n’avait qu’envie d’être reconnue par le public, enfin plus maintenant. Je clignais des yeux en l’entendant parler, j’avais envie de rire, mais en même temps j’admets que la nausée venait me prendre au nez. Je ne savais pas s’il vaudrait mieux que je vomisse plutôt que de l’entendre dire ce qu’elle voulait sur Sammy….oh non…Elle partait en courant vers la cuisine en me bousculant et je l’entendis vomir. C’est à ce moment là que je ressentais ce qui était différent, ce qui me titillait, je levais les yeux vers elle qui me parlait de je ne sais qui. Cette personne qui m’était inconnu refusait que l’on se voit, cela me fit relever un sourcil, mais je n’étais en rien impressionnée. J’étais plutôt abasourdis par ses symptôme et il me fallait enquêter alors je jouerais la carte de la gentille sœur le temps qu’il me faudrait pour obtenir ce que je voulais. Qui est le père Alyssa, me dis-je, si c’est Sam je le jure je vous ferai payer tous les deux votre inceste.

«D’accord, donc ta chicane avec cette personne te rend en colère, ça doit être très récent. Tu veux que je la tue? Jessyka quoi? Ça va toujours mieux avec un nom quand je dois tuer quelqu’un.»


code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Sam 2 Sep 2017 - 19:13


So desolate for everything




Bizarrement cela me fait du bien de parler avec elle. J’ai vraiment envie de voir si on peut se comporter en soeur ou si cela ne pourra jamais fonctionner. Il faut essayer pour voir. Elle m’explique que la présence de son frère la trouble. Je peux le comprendre au vu de ce que je sais sur leur passé. Il l’a quand même tué ce n’est pas rien… Elle parle de boulot je me demande ce dont il s’agit mais je ne suis pas encore prête je pense à tout savoir d’elle. Je sais qu’elle est un démon donc il s’agit d’un travail en rapport avec sa nature. Si Jenna doit tuer des gens pour Satan ou je ne sais quoi cela ne me regarde pas. Je ne voudrais pas être terrifiée et perdre le peu de lien que j’ai avec elle.

J’en ai marre d’être énervée tout le temps. Je vomis tout ce que je bois ou mange, surtout lorsque je pense à Jessyka ou des choses qui me contrarient. Il faudrait peut être que je me mette au yoga ou à un truc qui calme bien… En revenant je vois que Jenna a l’air intéressée par ce que je raconte. Elle veut savoir de qui je parle et est même prête à la tuer. Je veux bien lui parler de Jessyka mais je ne veux pas qu’elle la tue. Ce serait bien trop radicale et si cette idée venait s'ancrer en moi je pense que je voudrais le faire moi-même. Enfin c’est ce que je pense… Si je voulais que Jenna intervienne ce serait plus pour lui faire peur…

- Jessyka Danvers. C’est mon amie d’enfance. On s’est disputée il y a un mois et demi et la dernière fois c’était il y a quelques jours. On a failli s’entretuer… Je ne sais pas pourquoi mais j’étais prête à la poignarder mais sa grand-mère est arrivée et depuis je n’ai plus de nouvelle.

Rien que d’en parler je sens la colère monter de nouveau moi. Elle ne veut pas partir et cela me tord les intestins. J’en ai même les poings serrés. et dire qu’il y a quelques temps on était les meilleures amies du monde et qu’aujourd’hui tout est fini… J’ai l’impression d’avoir perdu beaucoup de temps dans ma vie à cause de Jessyka. Tout le temps que j’ai passé avec elle j’aurais pu le passer avec d’autres gens, créer des liens bien meilleurs… Je tente de reboire un peu de café mais il refuse toujours de passer… Tant pis… J’essayerais peut être de la tisane un peu plus tard. Sans réfléchir j’appuie légèrement sur mon ventre. Je veux juste voir si les nausées passent lorsque j’appuie dessus mais non. Ce sont donc vraiment mes nerfs qui me jouent des tours. Je décide d’aller m’asseoir.

- A cause d’elle je suis tout le temps en colère et ça me ronge la santé. Elle refuse que je te vois, que je vois Samuel et que je parle à son cousin que je connais depuis presque toujours...Mais je suis encore libre de faire ce que je veux... Et heureusement que j'arrive à l'oublier de temps en temps.

Et qu'elle ne m'a pas interdit de voir mon petit ami, si ce terme est correct pour notre relation... Je n'en sais rien en fait...



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Sam 2 Sep 2017 - 21:58


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴



Ainsi donc cette amie avait un nom. Alyssa ne savait pas le danger qu’elle risquait de me donner si facilement cette information car j’allais très certainement rendre visite à cette personne qui savait de toute évidence qui nous étions. Elle ne vivrait pas très longtemps si vous voulez mon avis, je lui ferais la peau en un temps record, puis j’avais un petit faible pour la protection de ma famille non? Je la voyais vomir et cela me fit un peu réagir, haussant un sourcil, me questionnant si ce que je ressentais était réel. Appeler ça l’intuition féminine, mais j’étais particulièrement jalouse d’elle sans aucune raison valable, si on se comparait j’étais la plus belle des deux en ce moment. Je me demandais ce qui me poussait à vouloir enlacer sa gorge de mes griffes pour faire couler le sang entre mes mains. Quelque chose était différente, son teint, le brillant dans ses yeux, la façon qu’elle roucoulait presque ses paroles en me parlant. Un mois ne vous change pas à ce point. Qu’est-ce que Samuel avait foutu? De toute évidence il avait été tendre avec elle, voir un véritable agneau, c’était terriblement troublant. Mon frère n’était jamais bon pendant un si long laps de temps sans aucune raison. Je ne disais pourtant pas un mot, je savais que pour le moment je devais jouer le jeu de l’innocente, je ressentais que cela me servirait plus tard si je ne disais pas un seul mot sur sa véritable identité.

Je l’entendais me parler, me dire ce qu’elle voulait me dire et je devais me retenir de tout mon âme de rouler des yeux d’ennuie. J’avais oubliée à quel point les histoires d’adolescentes en rut ne m’était aucunement intéressant. Je me chicane ici, je me chicane là…mais fait ce qui te plait ma belle, j’en ai rien à foutre. Oh la force que ça me pris pour garder ce sourire serein sur mes lèvres et faire semblant d’écouter en hochant la tête pour faire signe que je comprenais la totalité de ce qu’elle m’avait dit.

«Donc tu veux quoi? Elle meurt dans un cauchemar ce qui entraîne son âme directement en enfer? Un viol qui se termine en meurtre? OH non mon favoris, la torturée mentalement jusqu’à ce qu’elle se suicide par elle-même!»

Je jubilais à l’idée de rendre une fille folle au point qu’elle se tranche les veines dans son bain, avec un peu de chance elle serait découverte par ses parents ou son cousin qu’Alyssa connaissait. Je me retenais de sauter sur place en ayant cette idée.

«On a qu’à la tuer et le problème sera réglé, tu seras libre de voir qui tu veux et quand tu veux. Pourquoi rendre cela compliqué? Bon tu m’aide à monter les décorations de noël. »

Je changeais de discussion comme si rien n’était, je voulais parler de Sammy, pas d’une adolescente qui quelle soit.



code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Sam 2 Sep 2017 - 22:14


So desolate for everything




Elle veut absolument tuer Jessyka mais je ne veux pas. Cela causerait du chagrin à bien trop de monde, moi inclus… Oui on n’est plus amie, oui je lui en veux énormément mais de là à la voir morte… Perdre son âme à cause de Jenna… Mais effectivement je serais débarrassée d’elle à tout jamais… Et c’est à cause de Jessyka si j’ai ce genre de pensée. Il faut cependant que je fasse attention à ce que je dis car je suis persuadée que ma chère soeur est très sérieuse… Mourir dans un cauchemar? C’est possible ça? Torture mentale? J’aime cette idée mais de là à la pousser au suicide? Le viol puis le meurtre c’est hors de question. J’ai failli me faire violer il y a un mois et demi… Il est hors de question que cela se produise pour quelqu’un d’autre. Je dois être folle de penser à tout cela… Qui aurait cru que je pourrais un jour avoir ce genre de pensée? Pas moi en tout cas.

- A choisir j’opterais pour la torture mentale… Mais non… Ce n’est pas la solution… Je ne peux pas te demander de tuer toutes les personnes qui me font souffrir…

Parce qu’elle serait obligée de tuer Samuel et de se suicider vu tout ce que j’ai subi par sa faute… Mais bon, oublions… Je n’arrive pas à croire qu’on parle de tuer mon ancienne meilleure amie comme si on parlait de la météo… Elle se lâche la Jenna devant moi… Elle ose me parler de tout cela naturellement… Et je pourrais trouver cela très drôle si on ne parlait pas de Jessyka…

- Je vois déjà qui je veux, quand je veux… Je ne me laisse pas faire.

La preuve je suis dans la même pièce qu’un démon que Jess m’a formellement interdit de voir… Et je vais même l’aider à décorer le manoir… Cela me fait penser à un sujet que j’aimerais aborder avec elle : son jumeau… Si je comprends bien elle va fêter Noël ici. Avec un peu de chance je pourrais venir et éviter la famille comme cela. Et peut-être que je pourrais rencontrer officiellement Samuel et parler calmement avec lui pour me faire enfin une opinion de celui que je dois appeler frère.

- Tu comptes fêter la Noël ici? Avec Samuel? Si c’est le cas je pourrais m’inviter?

Le sujet est lancé. J’espère qu’elle répondra… Forcément en prononçant ce nom je ne peux que penser au mien. Avec qui va-t-il fêter les fêtes de fin d’année? Est-ce qu’on se verra? Dois-je lui offrir un cadeau? Et à mon frère et ma soeur? J’aimerais vraiment passer du temps avec eux… Voir si notre relation peut évoluer dans du positif… Cela commence à avoir l’air possible...




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Dim 3 Sep 2017 - 11:00


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴



J’hochais la tête de satisfaction, sourire aux lèvres, la torture mentale était aussi ma favorite. Puis une seconde après Alyssa venait voler le bonbon de mes mains en me disant que ce n’était pas la solution. Trop tard pour ça, je comptais demander à un contact de la rayer de la carte, j’avais même l’idée du démon idéal pour exécuter ma demande. J’irais voir mon bon vieux Yoan qui ferait tout pour me faire plaisir, il ne manquerait pas sa chance d’être dans mes faveurs et il était assez puissant pour exécuter cette simple tâche. Je ricanais un peu avant de reprendre mes esprits et redonner mon regard vers ma sœur.

«C’est bon, j’ai compris, je ne la tuerai pas ni ne tenterai de la blesser tant et aussi longtemps que tu seras en désaccord. Tu en as ma promesse mon petit renard. »

Il faut lire entre les lignes quand il en vient à ce que je dis ou fait. Il y a toujours un sous entendu, une parole précise, un pronom qui explique exactement ce que j’ai derrière la tête. Dans ce cas ci l’utilisation de la première personne, donc le je, trahissais immédiatement mon intention. Je ne ferais rien, un autre le ferais pour moi, donc je n’aurais pas brisé ma promesse. Je souriais de plus belle en me penchant sur le comptoir pour mieux regarder ma sœur. Elle était libre de ses moindres mouvements selon ses dires, j’avais peine à croire que c’était vrai, grand-père devait la faire suivre de très près le connaissant. Il ne pouvait pas avoir changé en seize ans. Si notre père avait toujours été absent, notre grand-père lui avait été notre père et le père d’Alyssa à son tour, cette pensée me rendit un tantinet nostalgique. Ce que je donnerais pour le revoir, l’entendre me dire ‘bon matin mon petit phœnix’ de sa voix mielleuse et si rassurante. Il avait toujours été là quand j’en avais besoin, il avait toujours eu les mots pour me rassurer, mais pourquoi avait-il du être en voyage quand Sammy avait pris ma vie. Il devait s’en être voulu, je me souvenais qu’il m’aimait plus que Samuel, je me souvenais que j’étais sa favorite. Je baissais le regard une seconde, me demandant si un jour je pourrais le revoir sans qu’il n’en vire cinglé, mais je ne pouvais pas risquer sa santé mentale. Je l’aimais trop pour lui faire du mal, lui plus que quiconque dans cet univers, j’aurais tuée Samuel moi-même s’il avait touché un seul cheveu poivré de sa tête.

«Bien sûr que je vais inviter Samuel! C’est noël et notre tradition restera la même qu’elle l’a toujours été qu’il le veuille ou non. Pour ce qui est de t’inviter je devrai voir avec lui…il n’a pas apprécié votre dernière rencontre.»

Je souriais de plus belle en relevant mon regard vers ma sœur, lui faisant référence à la petite fête et à l’imposteur qui s’était pris un coup de poing en plein visage.

«Puis je suis sûr que grand-père voudra passer le matin en ta compagnie, il n’a pas du changer ses habitudes, vous devez écouter le même film de ‘maman j’ai raté l’avion’ avec ce cher Kevin. Ensuite il ouvre sa bouteille de bourbon et t’offre une goutte puisque les fêtes sont un moment de célébration. Il enchaîne avec l’ouverture des cadeaux et tu fini la journée à patiner au parc avant de rentrée pour le repas….ou était-ce uniquement avec moi?»




code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Dim 3 Sep 2017 - 13:10


So desolate for everything




je suis ravie que ma soeur m’écoute et décide de ne rien tenter contre Jessyka. Cela serait déloyal si elle s’en mêlait. Mais je jure que si les choses empirent entre elle et moi je ferais intervenir Jenna. Parce que je sais bien que toute seule face à une sorcière je ne ferais pas le poids et j’ai peur qu’elle se serve de sa magie. Je ne pourrais rien faire pour me défendre, donc un démon à mes côtés seraient bien plus efficace. Nous verrons dans quelques temps. Je n’oublierais pas ce qu’elle m’a proposé. Cela me fait plaisir qu’elle veuille m’aider et tuer mes ennemis. Cela nous rapproche un peu en quelque sorte on dirait… J’ai bien fait de me confier à elle. Première fois que j’ai l’impression que j’ai une soeur… Je pourrais presque verser ma petite larme de joie.

- Merci en tout cas. Je n’oublierais pas et je verrais en cas de besoin.

C’est si étonnant qu’elle me donne un surnom… Depuis que je la connais elle m’a toujours comparé à un renard et je ne sais toujours pas pourquoi. Je ne pense pas que ce soit à cause de ma chevelure… Je lui demanderais peut être un jour pourquoi elle me surnomme comme cela.

Je commence alors à poser des décorations. Elle se met à me parler de notre grand-père et de ses coutumes… Je n’y ai jamais eu le droit. J’ai toujours fêté un noël silencieux. Je lui rappelle trop ses petits enfants perdus. C’est presque un jour normal. On va juste rendre visite à Nana Rose et on ouvre nos cadeaux ensemble. Un petit cadeau chacun. Rien de plus. Et ce sont en général des cadeaux sans grande importance. Qu’elle me parle de tout ce qu’elle partageait avec lui me fait un pincement au coeur. Elle doit le voir sur mon visage mais j’espère que non… Heureusement cette année les choses pourraient être différentes… Je pourrais peut être passer cette fête avec mon frère et ma soeur… Et peut être voir également Samuel. Je pourrais lui faire un petit cadeau même si lui ne m’en fait pas. On pourrait passer la soirée ensemble et ensuite j’irais voir ma grand-mère pour ouvrir nos cadeaux comme chaque année… Ce programme me fait déjà rêvé. Mais faut-il encore que Samuel accepte et vu comment je l’ai accueilli…

- J’espère qu’il acceptera… Cela compte tellement pour moi maintenant que je sais parmi nous… Et je pourrais apprendre à vous connaître comme ça… J’aimerais beaucoup… Pour ce qui est de Noël avec grand-père je dois avouer que je n’ai jamais vécu quoi que ce soit avec lui de ce que tu m’as dit. On ne fait rien si ce n’est aller voir Nana Rose pour ouvrir un cadeau et nous retournons à la maison chacun de notre côté.

Je retourne dans la cuisine pour lui cacher mon mal être. Je bois un verre d’eau et m’asperge un peu le visage. Je retourne dans le salon avec un sourire sur le visage. J’aimerais tellement parler avec Jenna de tout et de rien. Pourquoi pas de Samuel également… Comme deux soeurs parleraient entre elles. La complicité avec quelqu’un me manque...




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Dim 3 Sep 2017 - 14:10


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴



La voilà qui me remerciait, ce qui me fit sourire, si seulement elle savait. Je continuais ma course en allant chercher les décorations nécessaire dans les boîtes disponible. Je voyais vite que ma famille avait tout laissé derrière en entrant dans le débarras. Le sapin de huit pieds de haut, les décorations de mon enfance, le village de noël, tout y était. Je rigolais aussitôt alors que cette petite lueur de nostalgie vint me pincer le cœur. Je ne me laissais pourtant pas envahir par ces sentiments humains, mais je m’amusais en me disant que le manoir reprendrait sa gloire d’autrefois, peut-être que pour une fois Samuel montrerait un côté plus humain en voyant cela. Mon but était simple, je voulais qu’il ressente des sentiments qu’il ne pourrait contrôler, je voulais qu’il soit déstabilisé par ceux-ci juste assez pour que je puisse prendre le dessus. Mon but n’était pas de passé les fêtes avec ma famille, non plus jamais, j’avais bien d’autres projets pour mon cher Sammy. Si je réussissais à faire naître ne serait-ce que la moindre flammèche de nostalgie, de culpabilité, de honte alors je savais que j’aurais immédiatement gagné. Bien que ma jalousie fût légendaire, le sourire qui s’étirait sur mes lèvres était celui de la satisfaction, Alyssa m’avait donnée ce que je voulais. Si mon frère avait été un agneau, alors j’avais mes chances de devenir le loup, je n’en ferais qu’une bouchée. Je souhaitais véritablement qu’elle lui ait créé une faiblesse, c’était tout ce dont j’avais besoin, tout ce que je nécessitais pour me venger de lui. Ma colère contre mon frère était plus grande de jour en jour, mon regard s’assombrit quelques secondes, tendis que mon cœur se glaçait et perdait tout ce qui lui restait de chaleur.

J’écoutais la jeune renarde parler, mais j’étais distraite alors que je montais le sapin, ne manquant pas de serrer mes mains contre le bâton de soutient. Mon sourire s’agrandissait, s’assombrissait, je m’emprisonnais dans mes pensées meurtrières.

«Oh je suis certaine qu’il acceptera…Il n’aura pas le choix de toute façon, je ne lui offrirai pas la chance de se dissiper pendant une fête si importante.»

Je plongeais mes mains dans la boîte contenant les petites figurines de porcelaines. On y trouvait les usines des Rosenwald en version miniature, le manoir, les parents, nous…Quand je mis la main sur la figurine de Samuel je l’écrasais dans ma main et serrais de plus en plus fortement. Lorsque j’ouvris ma main à nouveau il ne restait que poussière que je laissais tomber au sol en inspirant doucement.

«Je suis certaine que Grand-père sera plus enclin à te faire vivre ce que j’ai vécu si tu lui dis ce que tu désire. Il n’est pas méchant lui…C’est un amour et il écoute lorsqu’on lui parle. Pourquoi tu crois qu’il a enfermé Nana dans cette maison de retraite pour les cinglés…Il écoute. »

Je me relevais, les yeux toujours rivés vers la poussière, ils reprirent enfin leur teinte marron après un long moment. Je riais un peu en secouant mes mains et en les apposant sur mes hanches.

«Cela me fera plaisir que nous partions sur une meilleure base. Que veux-tu apprendre de moi ma renarde?»





code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Dim 3 Sep 2017 - 15:16


So desolate for everything



C’est étrange de faire les décorations de Noël avec quelqu’un que je pensais morte depuis de nombreuses années. Cela me rend folle de joie et à la fois profondément triste… Toutes ces années perdues. J’imagine bien tout le monde réuni ici à mettre les décorations, moi la plus petite qui pose l’étoile en haut du sapin sur les épaules de mon frère Samuel… Mais cela ne pourra plus jamais arriver. Mais au moins cette année Jenna va tout faire pour que nous soyons tous les trois réunis. Je me doute bien qu’il y aura des tensions mais… Avec un peu de chance nous trouverons le moyen de faire en sorte que les choses se passent bien… Au moins pour le temps d’une soirée. Juste une soirée. Rien qu’une… J’en rêve… Depuis toujours en fait… Cela me manque tellement...

- Merci… Tu fais beaucoup pour moi… Ca compte tellement de pouvoir vous voir tous les deux et vivre une soirée normale comme j’ai manqué… Je rêve depuis toujours de vous avoir à mes côtés à Noël…

Je la regarde sortir les décorations de noël. Elle en écrase une… Je ne comprends pas pourquoi… Probablement celle de Samuel parce qu’elle ne s’entend pas tellement avec. Un autre pincement au coeur me prend. Je n’ai pas de figurine à mon image. Et je n’en aurais probablement jamais. C’est étrange mais j’ai l’impression de ne pas faire partie de cette famille… Je me sens parfois comme une intrus… Une pièce rapportée que les gens évitent. Ce qui n’est plus le cas de Jenna. Elle a l’air de vouloir se rapprocher de moi. Et cela me fait chaud au coeur. Et il faut dire aussi que je n’en ai pas car je n’étais pas née lorsqu’ils les ont faites… Et ensuite ils ont eu le deuil à faire de leurs deux enfants… Je ne peux en vouloir à personne.

- A vrai dire je n’ose pas lui demander ce que je désire… Je sais qu’il écoute et qu’il n’est pas méchant. C’est juste que je ne sais pas ce que je veux vraiment. Je voudrais un Noël en famille mais… Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Je ne parle pas de toi et Samuel avec nous… Mais des parents. Enfin tu vois ce que je veux dire hein?

Je m’en veux d’avoir dit ça. Je ne voulais pas être blessante, pas lui faire remarquer que ses parents et son grand père la pense morte… Raaaa… Je ne suis pas douée pour trouver les mots qu’il faut, c’est nouveau pour moi cette situation… Elle me demande ensuite ce que je veux apprendre sur elle. J’aimerais savoir tant de choses que je ne sais pas par quoi commencer…

- Pourquoi ne pas être venue me voir plus tôt? Pourquoi cacher à notre famille que tu es encore en vie? Tu étais en enfer toutes ces années? Tu es vraiment un démon?


Je crois que pour commencer ce sera suffisant. Je ne pense pas être prête pour les réponses qu’elle va me donner mais je ne le serais probablement jamais… Je ne sais même pas si elle va répondre mais au moins j’aurais essayé.




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Dim 3 Sep 2017 - 15:37


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴



«Mon cœur se remplit donc de joie si le tiens résonne de la même façon. Noel est une fête de famille, non? Nous allons donc la fêter ensemble.»


Je pris une seconde pour lui répondre en l’entendant mentionner que c’était ce qu’elle désirait depuis toujours.  Elle ne comprenait pas mes intentions ce qui était à mon avantage, mais je ne faisais pas cela pour la rendre heureuse, je faisais cela pour me rendre heureuse. J’avais besoin de cette vengeance, de ce moment où Sammy serait apitoyé au sol à enfin implorer ce pardon qu’il aurait dû demander une vie auparavant. J’étais ivre de ce sentiment, cette satisfaction qui serait mienne quand il avouerait enfin ses tords et ressentirait finalement de la culpabilité. Il me le devait, il m’avait volé ce que j’avais de plus précieux, mon avenir. Il me devait cette faiblesse, cette tristesse, ce moment que j’allais savourer pendant des milliers d’années. Peut-être allais-je le pardonner ce jour donné. Peut-être aurais-je la force de lui offrir sa rédemption, de lui offrir de bon cœur et d’attendre qu’il mange dans ma main. Je devais pourtant attendre qu’il s’attendrisse, qu’il laisse son cœur de glace fondre, quand ce moment serait venu je saurais que j’aurais enfin vaincue Samuel.

Nous changions quelque peu la conversation pour parler de mon grand-père que j’avais tant aimée et j’étais beaucoup trop contente de savoir qu’il n’avait jamais offert ce qu’il m’offrait à Alyssa. S’il l’avait fait, s’il lui avait donné ce qui m’appartenait, ma jalousie aurait été plus forte que moi. Elle pouvait tenter de prendre Sammy, elle pouvait garder Nana si elle le voulait, mais personne ne me prendrait mon grand-père, pas tant que je serais présente. Je l’aurais tuée. J’en étais convaincue.

«Je comprend parfaitement, mais il m’étonnerait que notre père ose se pointer s’il apprenait que nous étions vivant, si ce n’est que pour venir profaner nos tombes.»

J’inspirais doucement ma satisfaction, toujours aussi contente d’avoir ce que je voulais avant de me retourner vers ma sœur. Elle avait des questions pour moi, de la curiosité mal placée, mais mon sourire ne voulait pas quitter mes lèvres écarlates, je m’assistais donc près d’elle en commençant à placer la base du village de porcelaine.

«Je suis bel et bien un démon. Nous ne pouvons sortir des enfers qu’avec la permission de notre maître, dans notre cas il s’agit de Lucifer que nous surnommons le diable lui-même. J’ai bel et bien vécue seize années en enfer, c’est là-bas qu’ils ont transformés mon âme, je n’étais pas ainsi de mon vivant. J’étais plus….gentille et naïve, comme toi. »

Je lui redonnais mon regard, plus doux, plus flatteur pour l’amadouée un peu à ce jeu que je prenais tant plaisir à jouer. Le rôle de grande sœur ne m’aurait jamais été favorable de mon vivant, j’aurais été bien trop jalouse. Si Sammy avait flanché en étant rejeter par notre père, j’aurais flanchée en étant remplacée, je ne l’aurais jamais acceptée. Je l’aurais peut-être tuée au berceau pendant que c’était encore subtile, qui sait jusqu’ou je serais réellement allée de mon vivant, c’était si loin désormais ces pensées humaines.

«Samuel à été stupide en se dévoilant à Nana. Elle devient folle, c’est une réalité que peu d’esprit peuvent endurer, je ne le ferai jamais subir à Grand-père. De ton côté j’ai voulu voir ta rage, la flamme qui fais de toi une Rosenwald, j’ai été gravement déçu par ce que tu m’as offert. Tu n’es qu’une pâle copie, mais cela n’a plus d’importance, nous pouvons désormais apprendre à nous connaître et à nous apprécier.»





code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Dim 3 Sep 2017 - 16:01


So desolate for everything



Elle est heureuse que je sois heureuse? Je pourrais danser de joie et rire à m’en casser les côtes mais je n’ai pas la grande forme ces derniers temps. Des mouvements trop brusques me feraient directement retourner vomir. Donc je garde ma joie en dedans et sourit comme une enfant. Jenna ne s’en rend peut être pas compte mais c’est le plus beau cadeau qu’elle puisse me faire. Je n’aurais jamais pu rêver mieux… Mon frère et ma soeur au pied du sapin à mes côtés… Notre père ne serait pas content ? Oui… Je me souviens de ce que grand mère Nana m’a dit lorsque j’y suis allée et que j’ai découvert la vérité… Notre père était au courant et n’a jamais rien. Mais malgré les crimes de Samuel il pourrait malgré tout être heureux de retrouver ses enfants non? J’ai bien envie moi d’essayer de les connaître et de me rapprocher d’eux… Peut être parce que je ne connais pas toute l’histoire ou parce que je ne les ai pas vu grandir mais quand même ! Je sais qu’il a tué des gens et tué sa propre soeur. Mais Jenna elle n’a rien fait elle. Elle est innocente. Alors notre père pourrait être content qu’elle soit en vie non?

- Pour Samuel je pourrais comprendre mais toi? Tu n’étais qu’une victime, ce n’est pas toi qui a tué des gens et tué ton frère ! Il devrait être heureux s’il apprenait que tu es en vie… C’est mon cas à moi… Et même Samuel j’ai envie quand même de voir si nous pourrions créer un lien….

Le temps a coulé depuis sous les ponts. C’est du passé, un passé lointain même. Les choses ont changé depuis… Je me mets donc ensuite à lui poser des questions et je suis surprise de ses réponses. Car elle me dit tout. Elle avait pour maître Lucifer! Le roi des Enfers! Putain, elle bossait pour le Diable. Il les a choisi eux… Je reste ébahie parce que j’apprends. Et c’est là que je comprends la ressemblance que j’ai avec elle. Nous sommes gentilles et naïves. Enfin elle était car elle ne l’est plus désormais. Et je pense que je ne le suis plus non plus… Cela nous fait un autre point commun. Nous avons changé. Moi je me suis disputée avec les gens qui me sont proches. J’ai trompé mon petit ami avec un inconnu et depuis que j’ai couché avec mon Samuel je continue de refuser de coucher avec Paul. Je compte même le larguer dans très peu de temps sans pitié… Je ne suis plus gentille… Par contre naïve oui c’est possible que je le sois encore…

- Le Diable en personne?? Tu as travaillé pour lui? Il est comment? Il ressemble à un humain?

Voilà que je me mets à poser des questions complètement idiote… Comme si c’était important à quoi il ressemble… Ma pauvre fille… Tu ne sais plus quoi demander juste pour continuer à parler avec Jenna… Nous parlons de Nana qui devient folle… C’est vrai que c’est horrible de savoir que ses petits enfants sont en vie mais que personne ne les voit… J’ai vécu la même chose mais je ne peux pas la comprendre. Je n’ai pas grandi avec eux, je n’ai pas eu le temps de la connaître alors qu’elle oui… Lorsqu’elle me dit que je suis une pâle copie je perds mon sourire et je sens mes nerfs se serrer. La colère arrive de nouveau gentiment même si elle dit que cela n’a pas d’importance.

- Tu voulais que je sois comme toi? Ou comme ton frère? Rassure toi, j’ai un peu de votre folie en moi je crois. J’ai dû mal à contrôler mes nerfs et j’ai souvent des envies de meurtre. cela confirme donc que je suis bien une Rosenwald non? Tu penses me connaître mais tu sais peu de choses sur moi je pense.

Je n’ai pas parlé méchamment, j’ai juste fait remarquer les choses sans pointe d’ironie. Je suis très sérieuse et explique mon point de vue. Je ne veux pas commencer à me disputer avec elle alors que tout se passe plus ou moins bien. Il ne faut juste pas qu’elle continue de faire monter la tension parce que sinon je n’arriverais plus à me contrôler et je dirais des choses que je regretterais forcément ensuite. Je pourrais même arriver à en venir aux mains ou à balancer des objets comme j’ai fait avec Jessyka...



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Dim 3 Sep 2017 - 19:06


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴


Je soupirais un peu quand elle mentionnait que je n’étais qu’une victime. Si c’était des détails qu’elle voulait, elle en aurait, après tout il me fallait la troubler pour ce fatidique moment ou elle découvrirait finalement l’identité de Samuel. Je réfléchissais comment lui répondre, comment lui avouer ce qui s’était passé, mais au bout d’un moment je me rappelais que j’étais morte et que peu importe ce que je dirais rien ne changerais mon passé. Cette vérité aussi lourde soit-elle n’était que notre vie. Il était mon yang et j’étais son ying. Sans lui je serais perdu, je le savais au plus profond de mon être, autant que je puisse le haïr cette amour qui nous unissait était éternelle. J’inspirais doucement en calmant par moi-même ma jalousie qui refaisait surface en imaginant qu’elle m’avait volée mon Sammy. Quand je le dominerais à nouveau, me dis-je, il m’aimerait une nouvelle fois comme il m’avait déjà aimé.

«J’ai acceptée une relation incestueuse sans dire un mot. Je suis tombée amoureuse de lui, de ses caresses et de son corps. Le vice ultime. Bien sûr qu’il m’a violé, bien sûr qu’il m’a manipulé et qu’il m’a tué tel qu’il le voulait en se jouant de mon corps jusqu’à la dernière seconde…mais je l’ai aimée à une époque et c’est cela qui m’a valu ma place en enfer pour l’éternité. »

J’inspirais après cette phrase dite avec beaucoup trop de désinvolture. J’avais fais le deuil de ma personne, le deuil de ma vie humaine depuis longtemps déjà, mais dire ces mots à haute voix me surpris de ne pas me faire réagir.

«Alors non Alyssa, ils ne comprendraient pas mon retour, ils voudraient des réponses que je ne pourrais pas leur offrir. Je ne leur ferais jamais cela…»

Je la laissais déblatérer ses questions comme si ce n’était que naturel. Toutes ces questions humaines me passaient par-dessus la tête, je ne pouvais pas croire qu’elle n’arrivait pas à s’arrêter. Elle croyait quoi au juste? Je ne pouvais m’imaginer ce qu’elle pensait des enfers, si elle me sortait un cliché tout droit sortie d’un dessin animé je crois que j’abandonnerais ce sourire collé à mes lèvres pour orner l’exaspération.

«Il était le favoris de dieu…il est plus beau que les mots ne puissent le décrire. Je crains que rien qui n’est humain ne puisse le décrire sans l’insulter, tu ne sauras que si le destin t’apporte à le rencontrer, mais pour cela tu devrais mourir.»

Morbide? Cela m’arrivait parfois, mais ce n’était que de courte durée avant que je me remette dans les décorations, ignorant cette funeste conversation. Puis nous en vinrent à cette conversation ou je la faisais un peu sortir de ses gonds, je dois admettre que la traiter de copie était un petit peu méchant, même pour moi. Je la laissais parler et prendre son air sérieux, mais elle ne m’impressionnait pas, je lui laissais savoir d’un regard serein que tout ce qu’elle pourrait dire ne me choquerait pas.

«Qu’est-ce qu’un Rosenwald? Si on se fit aux dires c’est un tueur, violeur, incestueux, manipulateur…non…tu n’es pas encore une Rosenwald. Tu as le nom, tu as le sang, mais il te manque la rage de vivre et l’ambition d’écraser ceux qui te freine. Quand tu n’auras plus peur de le crier, quand tu n’auras plus besoin de te cacher, alors tu seras une Rosenwald. »






code by bat'phanie
[/quote]

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Lun 4 Sep 2017 - 11:48


So desolate for everything



Je parle d’elle comme une victime et elle se met à me parler de ce que Samuel lui a fait exactement… Mais elle l’en excuse… Elle est tombée amoureuse de son frère malgré ce qu’il lui a fait subir… J’avoue avoir du mal à la comprendre mais qui suis-je pour la juger? Je ne sais pas ce qu’il se passait entre eux pour qu’elle finisse par apprécier tout cela… Par contre cela ne m’aide pas pour mon lien avec son jumeau… Il a commis des choses horribles, pires que ce que je pouvais imaginer… Je savais pour les meurtres, pour celui de sa soeur… Mais je ne savais pas qu’il la violait régulièrement… J’hésite entre le chagrin et la colère… Tout se mélange. Je serre les poings mais ne réagis pas plus. Jenna a l’air de prendre ça bien désormais…Je comprends mieux pourquoi elle continue de se faire passer pour morte… Mais alors pourquoi me l’avoir dit à moi???

- Mais pourquoi me le dire à moi? J’aurais pu courir voir les parents pour leurs annoncer la nouvelle, tu ne crois pas? Il est vrai que je ne l’ai pas fait mais j’aurais pu…

Elle devait savoir que ma relation avec eux n’est pas bonne et a donc jugé que je n’irais pas leurs rendre visite pour annoncer ce que notre grand mère disait sans arrêt : ils sont de retour. C’est vrai que jusqu’à aujourd’hui je n’ai jamais eu envie de partager cela avec mes parents, encore moins mon père. Qu’est-ce que cela aurait provoqué chez lui? M’aurait-il enfermé dans un asile? M’aurait-il frappé ou juste ignoré? Je ne le saurais jamais et je n’ai vraiment pas envie de le savoir… Nous parlons ensuite du Diable, rien que ça! Il serait donc magnifique… Comme j’imaginais. Je n’ai jamais cru aux images d’un homme tout rouge avec des cornes. Je l’ai toujours imaginé magnifique. C’était un ange avant non? Elle pense que si je meurs j’irais en enfer? Et je le rencontrerais? J’espère bien que cela n’arrivera jamais. Enfin pas ma mort hein mais ma descente aux enfers… Je le souhaite en tout cas.

Jenna m’annonce que je n’ai que le nom des Rosenwald. Mais Cela me fait rire. En effet je n’ai pas tué, violé mais j’ai mes défauts. Et j’ai l’impression qu’ils augmentent en puissance ces derniers temps… La rage de vivre? Comment peut-elle dire ça?

- Je n’en suis pas une à tes yeux, mais je commence à y ressembler. J’ai des envies de meurtre. Je me bats avec les gens que j’aimais, je manipule de plus en plus et surtout j’ai des crises de rage qui viennent sans prévenir et dont un seul moyen arrive à les calmer. Tout le monde chez les Rosenwald n’est pas comme tu les décris. Regarde papi et mamie…

Mon coeur bat plus vite rien que d’y penser. J’ai eu quelques grosses disputes et presqu’à chaque fois j’ai fini par coucher avec un mec. Moi qui était si pure et innocente il y a encore quelques temps… J’espère qu’elle ne me demandera pas comment j’arrive à calmer mes crises de rage… Il faut que je pense à autre chose qu’à ces disputes avec Jessyka, je ne veux pas recommencer à m’énerver et jeter les objets n’importe où pour finir par courir aux toilettes et vomir ma colère. Je me tourne vers le sapin pour rajouter une décoration et j’en profite pour fermer les yeux deux petites secondes en inspirant profondément. Voilà c’est oublié, pensons juste à cette discussion étrange entre soeurs et au sapin qu’on décore ensemble comme une famille normale qu’on ne sera jamais.




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Lun 4 Sep 2017 - 12:40


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴


Pourquoi maintenant? Pourquoi admettre ma vie avec un désintérêt complet à une sœur qui n’en avait rien à faire si je respirais ou si je mourrais tant qu’elle obtenait ce qu’elle désirait? Pourquoi jouer ce jeu en tortillant mes cheveux de feu entre mes doigts? La réponse était simple, c’était qui j’étais et personne ne me changerait. Je jouais à des jeux, je jouais avec mes paroles, j’étais la même salope dans la mort que je fus dans la vie, mais avec une net amélioration. Je ricanais donc quand elle me demandait pourquoi je lui avais tout admis. N’était-ce pas assez évident? Bien sûr que je savais qu’elle était ignorée des parents, cela ne prenait pas un diplôme en enquêteur privé pour savoir qu’elle cherchait sa place dans cette famille, pour savoir qu’elle avait presque été abandonnée pour être née. Je n’étais pas stupide, je l’avais observée des mois durant avant de la rencontrer, tout ce qu’elle avait fait et vécu je le savais. J’inspirais donc en me calmant un peu dans mon rire avant de finalement répondre.

«On sait toutes les deux que si, là et maintenant, tu courrais vers les parents tu te prendrais une porte au nez. Ils ne l’ouvriraient pas, même si tu étais mourante, je suis la seule pour laquelle ils enlèveraient le verrou. »

J’en étais convaincue. J’étais leur enfant dorée, leur petite victime, celle qui n’aurait pas du mourir et qu’ils avaient tant aimées. Vous savez ce qui est le pire? J’en étais tellement satisfaite. Je respirais ma jalousie par mes narines, j’étais cet enfant au destin privilégié, j’étais la seule qu’ils eurent aimées dans mon esprit tordu. Je savais avec certitude que grand-père, papa et maman auraient enfermés Alyssa à triple tour dans une cage si elle leur aurait avouée ce qu’elle savait désormais.

«Nous avons donc un secret ensemble, un secret que même eux ne savaient pas, tu devrais être heureuse d’être ma confidente. »

Oui, car c’était un privilège. Ma confidence, mes secrets, ils étaient si précieux à mes yeux même s’ils ne valaient rien pour les autres. Pour moi c’était un jeu, un semblant de relation entre nous deux, je ne dirais que ce que je voulais dire. Le but était de l’entendre elle me parler de sa relation ô combien parfaite avec ce cher Samuel. Le but était de l’entendre me dire qu’elle avait couchée avec lui, qu’elle l’avait baisée comme s’il n’y avait pas de lendemain, car alors je saurais enfin ce que je voulais réellement apprendre. Je me retenais de l’écraser ici et maintenant pour m’avoir volée mon jumeau, pour être vivante alors que c’est moi qui voulait vivre, alors j’écrasais la petite figurine en porcelaine qui le représentait.

«Grand-père à fait la guerre et il à tué des centaines d’hommes sans ne jamais montré aucune pitié. Il a marié cette femme magnifique qui observait un zoo humain avec des étoiles dans les yeux. Ils se sont aimés alors que la mort les entouraient et ils ont cessés de s’aimer quand la guerre à prit fin. Nana à détestée son propre fils comme s’il n’était qu’une ordure et elle s’est éprise de son petit fils comme s’il était son propre enfant…Alyssa…Être un Rosenwald c’est tellement plus qu’une crise d’adolescence qui finira par passé. Tu as de la chance…tu peux encore tourner le dos à cet avenir et t’enfuir, mais il n’y a que toi qui puisse prendre cette décision.»

Dis-je en me relevant pour prendre l’étoile du sapin et lui offrir.

«Mais si tu reste…tu devra assumer. Ça signifie de ne plus jamais avoir peur de dire ce nom à haute voix, de te foutre de ceux qui marmonne dans ton dos et d’être imprévisible. Si tu reste, je te promets que nous serons sœurs. »

Pour une fois dans ma foutu vie ce n'étais pas la jalousie qui parlait, mais ce cœur qui battait légèrement dans ma poitrine. J’espérais qu'elle se lève, qu'elle quitte à tout jamais pour ne plus regarder derrière son épaule, mais je savais que c'était impossible. Je me surpris donc à perdre mon sourire, arborant un visage plus triste, j'étais sincèrement désolée pour elle et cette vie qu'elle avait eu par notre faute. J'étais désolé pour la vie qu'elle aurait, le destin cruel qui l'attendrait, mais elle était une Rosenwald et elle l'affronterait sans jamais flancher. C'était pour cela que j'étais désolé...



code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Lun 4 Sep 2017 - 13:00


So desolate for everything



Ce qu’elle me dit me fait mal au coeur. Je sais qu’elle a raison… Nos parents ne m’aiment pas, ils n’ont jamais pu passer plus d’une journée avec moi et plus j’ai grandi plus ils ont pris leur distance. Elle est cruelle de me dire cela. J’ai envie de verser une larme mais je ne lui ferais pas ce plaisir oh que non. Je suis jalouse. Elle a pu grandir à leurs côtés et elle a été aimé par eux… Mais il est vrai que la suite est horrible et que je n’aurais pas aimé être à sa place. Je préfère ne pas répondre à ce qu’elle me dit. Et puis même si j’avais osé parler aux parents ils m’auraient enfermé. Regardez la pauvre Nana qui est dans un hospice car elle perd la tête. Elle ne faisait que dire qu’ils étaient parmi nous et au final elle avait raison et donc elle n’était pas folle. Il m’arrivera la même chose qu’elle si j’ose avouer ce que je sais. Jenna me dit que je devrais être heureuse d’avoir un secret avec elle. Elle ne doit pas se rendre compte du poids que c’est pour moi. A qui je pourrais en parler? Je me le demande. Surtout que j’ai fait la bêtise de le dire à Jessyka et je l’ai perdu à cause de cela. J’ai bien retenu la leçon et je sais que je ne pourrais plus jamais l’avouer à quelqu’un… Ce secret disparaîtra avec moi à ma mort.

- Un super secret oui…

C’était ironique bien évidemment. Ce secret n’a rien de super. Au contraire, il me met bien trop souvent les nerfs à vif. Mais au moins cela nous fait quelque chose en commun, quelque chose qui nous fera peut-être dialoguer et qui pourrait nous rapprocher… Et c’est là qu’elle m’en apprend plus sur ma famille. Elle me donne trop d’informations d’un coup. Je m’assois à terre et essaie de me calmer en respirant lentement. Mon grand père tuait pendant la guerre sans pitié… Ma grand mère regardait des zoos d’humains… C’est ignoble, répugnant. Pour la guerre je pourrais comprendre, on n’a pas le choix mais il faut montrer de la pitié malgré tout…

- Pour toi tromper son petit ami avec un inconnu c’est juste une crise d’adolescence? Essayer et vouloir la mort de sa meilleure amie pareil? Je t’ai quand même dit que j’allais réfléchir à ta proposition de vengeance qui la pousserait au suicide. Pour toi ce sont juste des trucs d’ado? Et ma crise de nerfs chez Nana Rose avec toi pareil? Tu sais que je n’étais pas comme cela il y a encore quelques mois? Tu ne sais pas toi que j’ai manqué me faire violer mais qu’à la place j’ai baisé avec mon sauveur? Tu crois que c’est normal? Que cela me ressemble? Je n’ai pas pu me contrôler, j’ai juste eu l’envie de faire ça sur le coup pour tout oublier. Ne m’insulte pas en me disant que je ne suis pas une Rosenwald juste parce que je n’ai pas commis de meurtre ou de viol.

Voilà que la colère s’installe en moi et que je revendique haut et fort être une Rosenwald alors que je ne désirais plus l’être il y a un mois environ. La tête me tourne et la nausée revient, je dois avoir beaucoup de tension. Je passe ma main sur mon visage puis ma nuque en fermant les yeux. Je les ouvre et continue de parler.

- Je ne compte pas partir. Je veux rester et avoir enfin une vraie soeur, pas une pâle copie grâce à une amie. Je suis une Rosenwald à jamais et tu finiras par le comprendre.

Je ne sous-entends pas que je compte tuer ou violer quelqu’un, encore moins que je compte coucher avec elle ou Samuel, non. Je veux juste lui faire comprendre qu’on peut être Rosenwald sans agir aussi mal. Je veux qu’elle me prenne au sérieux et qu’elle m’accepte telle que je suis.



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Lun 4 Sep 2017 - 13:35


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴


Je l’écoutais parler et j’haussais les sourcils en me demandant avec combien d’hommes elle avait couchée ce dernier mois. Elle en nommait plus que je n’en avais jamais touché et je fis un mouvement de recul. Est-ce qu’elle pensait qu’être un Rosenwald signifiait être une pute? Gifler une personne, baisée encore, pensé à tuer quelqu’un et hop la fois fière d’être qui elle était. J’avais envie de rire tellement fort, mais je me retenais, la laissant dans son monologue de connerie d’adolescente un peu trop bourrée. Sérieusement, est-ce qu’elle s’entendait parler ? Je clignais un peu des yeux avec le traitement de ces informations, puis décidait de faire semblant d’être en accord, quelque chose me disait qu’il vaudrait mieux que j’entre dans ses bonnes faveurs pour l’instant.

«Attends…tu as couchée avec trois mecs? J’ai manquée un bout moi, je pars au Québec un mois et la vierge que j’ai laissée derrière s’assure de ne pas me décevoir? Ma foi…je ne peux plus nier qui tu es.»

Dis-je en reprenant mon assurance et mon sourire habituel. Je lui donnais l’étoile du sapin, mais elle continuait, insultant encore une fois sa dite amie. Je me rappelais qu’il me faudrait contacter mon ami des enfers sous peu pour la détruire, j’arrangerais bien des problèmes en la faisant disparaître de la surface de la terre. La pensée me fit sourire, comment j’aimais tuer des gens peu importe qui ils étaient, j’avais déjà hâte que son âme soit entre les mains de notre maître.

«Bien. Alors aide moi et termine le sapin. »

Répondais-je simplement en lui offrant un de mes sourires généreux. Si mon visage était faux, si mes émotions étaient fausses, c’était parce que j’avais décidée de lâcher prise. Samuel avait eu ce qu’il voulait, j’espérais qu’il serait heureux de le savoir, j’étais enfin décidée à être un démon jusqu’au bout. La famille n’avait plus d’importance, elle s’était fait avoir si facilement, dire que j’avais eu tant d’espoir en elle il n’y a pas si longtemps. Je ne pouvais plus m’arrêter à une déception sachant que je ne manquerais pas d’en avoir encore amplement. J’arrêtais mon regard une seconde sur son ventre et je sentais mon cœur se pincer. Elle était clairement enceinte, les vomissements, les hormones qui se sentaient sur des kilomètres…Je sentais vraiment que la rage voulait s’enlacer sur mon corps, mais je détournais le regard avant qu’il ne devienne qu’une pupille d’ébène.

«Alors? Comment c’était avec ton prince charmant de la fête?»




code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Lun 4 Sep 2017 - 14:01


So desolate for everything




Elle m’énerve à me pousser à bout. Pourquoi je devrais prouver que je suis une Rosenwald avec mes actes? Nous sommes tous unique et faisons des choses différentes… Chacun à notre niveau. Cela me met hors de moi. Il est vrai qu’on avait le même âge à peu près lorsqu’elle est morte et donc oui elle a commis bien pire que moi à ce moment là, mais je sais pas merde, je suis une putain de Rosenwald, j’ai commis des choses plus ou moins grave à mon sens. Je me suis permise de faire des choses que je n’aurais jamais fait en tant normal, est-ce que cela ne compte pas? C’est insensé ce que j’ai fait. J’ai changé, je ne suis plus la même qu’avant. Ce qu’elle retient c’est que j’ai couché avec trois mecs, mais je n’ai jamais dit ça… Et elle en est fière! Comment lui avouer que je n’en ai eu qu’un seul? Je baisserais de nouveau dans son estime… Mais je ne peux quand même pas lui mentir alors que nous faisons enfin connaissance… Oh un petit mensonge… Juste un… Non je me dois d’être sincère… C’est ma soeur et si je veux une vraie relation avec elle je n’ai pas le choix. Et j’espère qu’elle en fera de même, je ne veux pas qu’elle me mente.

- Pour être honnête j’ai couché avec un seul mec. Le gars du party et de la ruelle est le même… Et je n’ai jamais couché avec mon petit ami. D’ailleurs je vais le larguer car il est inutile, enfin… Je ressens rien pour lui.

J’allais ajouter que je savais qu’il ne serait pas à la hauteur de Samuel, mais pas la peine de le dire. C’est inutile. J’ai peur qu’elle change d’avis sur moi alors qu’elle commençait déjà à mieux m’accepter… Je vais rester la petite prude à ses yeux… Même si pour moi ce n’est plus le cas.

Ensuite je me mets de nouveau en colère par rapport à Jessyka. Il faut dire qu’il y a de quoi l’être. Jenna me demande alors de l’aider à terminer le sapin. Je me relève et attrape l’étoile du sapin. Première fois de ma vie que je vais la poser au sommet. Cela me calme légèrement. Soudain elle me demande comment c’était avec mon prince charmant. J’avais tellement besoin de me confier à quelqu’un que c’est peut être le moment de le faire. Mais comment lui expliquer sans entrer dans les détails? Comment parler de lui, décrire comment il est lorsqu’il est avec moi? Je rougis et détourne le regard pour ne pas voir sa réaction. Je ne veux vraiment pas voir dans ses yeux ce qu’elle va penser de moi. Un frisson parcourt mon ventre lorsque je commence à parler.

- Mon prince charmant… Et bien au party j’étais tellement en colère qu’on est monté dans les étages et j’ai couché avec lui… Ce n’était pas prévu c’est venu comme ça. Il a été gentil tout le long, il a fait attention à moi et à mes envies. Jamais je n’aurais cru que faire l’amour ressemblait à ça…Il m’a demandé plusieurs fois si j’étais sûre de vouloir faire ça... Il a calmé ma colère et ma peur… Et il y a un mois il m’a sauvé la vie. Il a fait fuir trois mecs qui voulaient me violer et qui voulaient m’étrangler dans un cul de sac. J’étais si mal et j’avais tellement besoin d’aller mieux que je l’ai presque violé sur place. Je sais même pas comment expliquer… Je crois que je suis tombée amoureuse de lui la première fois que je l’ai vu au manoir… Et depuis il est comme ma drogue, j’ai besoin de lui en permanence, il m’aide à oublier certaines choses et il m’aide à découvrir de nouvelles sensations…Je me sens moins folle et hors de contrôle avec lui. Je me sens complète.

J’ai parlé sans réfléchir, les mots sont sortis tout seul comme si mes entrailles me poussaient à tout avouer pour qu’enfin je comprenne à quel point je suis amoureuse de ce Samuel, à quel point il a pu me faire du bien et éviter de me rendre folle. J’ai pensé durant une semaine que je ne faisais que me servir de son corps pour aller mieux, mais cela va au-delà de ça. Je n’aime pas que ses gestes, j’aime qui il est même si j’en sais très peu. Il comble un vide en moi que j’ai depuis toujours. Comme si j’avais trouvé mon âme soeur. Comme si nous deux c’était une évidence. Comment expliquer cela clairement? C’est impossible. C’est juste que j’ai l’impression que mon corps et ma tête ont trouvé ce que je cherchais depuis toujours. Je reprends mon souffle et j’attends la réaction de Jenna. Je suis morte de honte d’avoir avoué tout cela. Même à Jessyka je n’ai pas parlé de tout. Parler d’amour et de sexe ne me ressemble pas, enfin parler cul pour rire oui mais quand cela ne me concerne pas. Et là j’ai tout déballé, sans trop entrer dans les détails malgré tout parce que ça n’intéresse personne de savoir comment on s’y est pris.Je sens mon coeur palpiter rapidement et mon ventre avoir des papillons. C’est si agréable de repenser à lui et cela a encore le même effet de me calmer.



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Lun 4 Sep 2017 - 17:54


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴


J’eu une moue immédiatement déçu en apprenant qu’elle n’avait couchée qu’avec un seul et même homme. Elle comptait même larguer son copain de je ne sais combien de temps pour sortir avec son frère à temps plein. AH. Qu’elle drôle de blague, je roulais ma langue pour m’empêcher de rire ma vie là et maintenant. Une autre folle qui allait s’éprendre de l’impossible. Elle n’avait donc pas compris? Samuel était incapable de ressentir de l’amour, incapable d’avoir des remords, il n’agissait que si c’était à son avantage et le sien uniquement. Il avait obtenu sa virginité et sûrement quelques nuits de plaisir avec elle et il la jetterait comme un vulgaire mouchoir. Je sentais déjà ce moment arriver, plus vite qu’il ne le devrait pour son petit cœur, il se rendrait vite compte qu’elle était une perte de temps. J’haussais simplement les sourcils en ne laissant rien paraitre.

«Un seul…bon au moins il n’est pas laid à regarder.»


Je me tentais peu de temps après avec la question risquée et c’est là que mon sourire s’effaçait complètement. Prince charmant qu’elle disait, je n’arrivais pas à cachée que j’étais complètement verte d’une jalousie incomparable, en quoi avait-elle droit au traitement royale, une véritable princesse à ses yeux.  Mon souffle se faisait court, mes yeux étaient sombre, je détournais le regard pour plonger mon visage dans les décorations. Je me mis à mettre une guirlande sur le mur pour ne pas lui montrer mon visage. La voilà qui disait qu’il était sa drogue et qu’elle avait besoin de lui pour vivre. J’avais la nausée, c’était mon tour d’être complètement dégoutée, je n’arrivais pas à croire qu’elle pouvait dire autant de mots et avoir l’air aussi illettrée. J’essayais de me calmer, réellement, mais je n’y arrivais simplement pas. La rage se prenait de moi, mais je me devais de la contenir, surtout avec ce que je savais. J’avais une façon de l’anéantir, de le mettre à mes pieds, elle était fortement enceinte de lui. Cette pensée me fit réaliser une dure réalité qui me frappait violemment. C’était de ma faute, tout ce qui s’était produit était de ma responsabilité, ce n’était même pas narcissique. Samuel n’avait même pas levé le nez quand je lui avais appris que nous avions une sœur, il s’en était complètement foutu, il avait continué sa vie en ignorant cette information. Puis j’avais voulu m’amuser alors j’avais apporté cet imposteur au manoir avec moi et c’est là qu’il eut sa porte d’entrée vers l’enfer. Mon souffle était coupé. Je l’avais provoqué à le faire, il avait voulu me faire mal, il s’en était pris à tout ce qui me restais d’humain, mon dernier lien existant qui me gardait hors de la folie.

«Tu aurais plus de chance d’être en santé avec de l’héroïne que du sexe…ça fait moins mal au long terme. »

Dis-je sèchement en lâchant les décorations.

«Tu n’as pas essayée d’être forte et indépendante pour faire une différence de toutes les idiotes qui sont passée avant toi? Tu ne le connais même pas, tu n’as aucune idée de qui il est et si vraiment tu l’avais su…»

Je me taisais.




code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Lun 4 Sep 2017 - 18:11


So desolate for everything




Je vois bien sa tête pas contente. Je l’ai déçue en ayant couché qu’avec un seul homme… Mais elle me surprend en faisant une petite pointe d’humour en disant qu’il n’est pas laid. Heureusement qu’elle n’a pas dit qu’il était un canon, un dieu, parce que j’aurais ressenti une pointe de jalousie et de peur. Face à Jenna je ne fais pas du tout le poids, j’en suis bien consciente. Puis vient mon long discours sur ce qui s’est passé avec mon prince charmant. Je suis honteuse mais j’ai besoin d’évacuer ce que j’ai sur le coeur. C’est pour cela que je lui tourne le dos. J’ai peur qu’elle me juge malgré tout. J’ai été inconsciente à chaque fois. Mais heureusement je ne lui ai pas tout dit… Elle m’aurait fait probablement la même leçon que Jessyka du genre oh mon dieu tu aurais pu attraper des maladies voir même un gosse. Les protections ça existe et blablabla… Mais tout va bien de ce côté là j’ai eu de la chance et à chaque fois que j’ai couché avec lui c’était sur le coup de pulsions incontrôlables! Bizarrement Jenna me dit que la drogue est mieux que le sexe… Je ne crois pas non. Et je ne compte pas la laisser dire.

- Je ne suis pas d’accord avec toi. Le sexe est moins dangereux que l’héroïne…Je ne veux pas finir comme certaines personnes qu’on voit parfois… Le sexe faire mal au long terme? Je ne comprends pas.

Et c’est vrai que je ne vois pas du tout ce qu’elle veut dire par là… Et la voilà qui se met à me faire la morale. De quoi j’ai aucune idée de qui il est vraiment? Et de quoi si vraiment je l’avais su? Qu’est-ce qu’elle veut dire par là? Elle le connaît? Elle sait si je ne le connais pas? Non elle ne sait rien de tout cela. Comment peut-elle se permettre de juger mon Samuel? Elle se prend pour quoi sérieusement là? Pourquoi faut-il qu’elle continue de gâcher ce moment qui était si bien au début?

- Tu n’en sais rien si je ne le connais pas ! Et pourquoi tu dis si vraiment j’avais su? Tu veux dire quoi par là? Tu le connais c’est ça? Ou tu veux juste t’amuser à faire peur la pauvre petite soeur paumée qui connaît pour la première fois de sa vie une histoire d’amour? Je sais suffisamment de choses sur lui! T’es qui pour le juger?

C’est un mensonge mais tant pis. Elle m’énerve. Et en plus cela me rappelle le party lorsqu’elle a eu l’air de le reconnaître, lorsqu’elle a été surprise qu’on soit tous les deux. Je me demande si en vérité ils ne sont pas amis, ennemis ou ex… Mais j’ai envie de savoir. Sinon cela va finir par me ronger. Je commence d’ailleurs à ne pas me sentir bien à nouveau. Je lâche les décorations et m’éloigne légèrement d’elle. La colère est encore présente. J’ai envie de fracasser un truc contre le mur, et de vomir. Si jamais elle avait des vues sur Samuel ou si elle est sortie avec lui j’ai le droit de savoir. Elle a l’air de sous entendre que ce n’est pas un type bien et je veux comprendre pourquoi. Je pense que Jenna me mentira mais je finirais par découvrir la vérité toute seule comme une grande. J’ai pas besoin d’elle pour me protéger ou pour choisir avec qui je peux être ou non. J’ai un haut le coeur. Je pose ma main sur ma bouche et respire lentement par le nez. Il faut que je fasse quelque chose, je dois me calmer tout de suite. J’attrape une boule de noël rouge et la jette contre le mur.

- Pourquoi tu viens gâcher mon bonheur?




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Lun 4 Sep 2017 - 20:44


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴




J’allais finir par avoir la haine à la longue de l’entendre constamment faire son enfant gâtée. Toujours en désaccord, elle avait constamment plus raison que moi, j’avais beau tenter de lui faire comprendre elle ne voulait rien entendre. J’ai presque dévoilé qui était véritablement Samuel alors que je voulais garder ce détail pour ma personne, alors que je voulais cette information au moment propice qui le détruirait lui à tout jamais. La voilà qui continuait sa crise de nerf jusqu’à mentir sur le fait qu’elle savait tout ce qu’elle devait savoir. J’éclatais de rire immédiatement en sachant très bien que c’était un mensonge. Qu’elle conne coucherait avec son frère mort? Oh…moi. Bon, qu’elle conne qui n’avait pas une âme torturé par les enfers qui la condamnait à donner son corps en entier à son frère le ferait? Je ne pouvais plus arrêter de rire, m’en tenant le ventre tellement c’était hilarant, jusqu’à ce qu’elle brise une boule de décoration sur le mur et qu’elle me lance que je gâchais son bonheur.

«Je te l’ai dis Alyssa! Tu seras une Rosenwald quand tu arrêteras de devoir mentir pour te justifier. Dis moi la vérité, dis moi que tu connais son âme et que tu as vue tout ce qu’il était. Dis moi que lorsque tu es avec lui vous ne faites plus qu’un et que tu disparaîtrais en lui si tu le pouvais….non…Tu n’es quand même pas si conne. »

Je cessais de rire et lui faisait front. J’inspirais, encore enragée et jalouse, mais je réussissais à me contrôler malgré tout. Je la regardais droit dans les yeux, elle qui s’énervait, je repris pourtant mon calme mais mon visage n’affichait aucun sourire. J’étais à nouveau froide, à nouveau distante, à nouveau cette femme qu’elle avait rencontrée il n’y avait de cela que quelques mois, la fille populaire et inatteignable.

«La vérité est que je le connais effectivement. Il est du genre à coucher avec tout ce qui bouge et à écraser ton cœur dès qu’il trouvera autre chose auquel s’accrocher. Si tu l’aime, s’il veut tout dire pour toi, fais lui promettre que se sera pour l’éternité. Dis lui de te dire qu’il t’aimera toujours…reviens moi quand tu auras eu sa réponse ma renarde. »

J’inspirais ma satisfaction, je savais bien qu’elle tenterait de le faire, qu’elle tenterait de lui faire dire ces mots. Je savais aussi que Sam était incapable d’aimer et que jamais il ne pourrait promettre à un de ses jouets une telle dévotion. Jamais.



code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Mar 5 Sep 2017 - 5:26


So desolate for everything




Elle me fait la morale, me traitant de menteuse. Je n’arrive pas à le supporter. Bien sur que je sais malgré tout un peu qui est Sam. Il m’a sauvé la vie, il ne peut être qu’un homme bon. Et oui si je pouvais je disparaîtrais en lui pour ne former plus qu’un. Je l’aime et il m’aime c’est tout ce qui compte. Rien de ce qu’elle ne pourra me dire ne me fera changer d’avis. J’ai bien vu à ses caresses et à ses regards que je compte pour lui. Ce n’est pas du sexe pour du sexe, cela va au delà de tout ce qu’elle pourrait comprendre et je ne chercherais pas à lui expliquer. Comment décrire de toute façon ce que je ressens pour lui?

-Je ne cherche pas à me justifier! Je le connais bien assez! Et oui lorsque je suis avec lui on ne fait qu’un, oui je pourrais disparaître en lui, et même mourir pour lui s’il le fallait. Tu ne pourras jamais comprendre ce que je ressens pour lui et ce que nous vivons. Si c’est pour toi être une conne alors oui je le suis et j’en suis fière!

Elle m’agace au plus au point et elle finit par m’énerver totalement lorsqu’elle m’annonce qu’il couche avec tout le monde et qu’il attend juste de trouver mieux que moi. Elle veut que je lui demande qu’il me dise je t’aime. Mais pourquoi le ferais-je? Les mots ne sont que des mots. Les gestes comptent bien plus. Et le pire c'est qu'il me l'a déjà dit dans la ruelle. Pourquoi me faire autant de mal? Pourquoi dire qu’il voit plein de femmes? Pourquoi être gentille puis redevenir le démon qu’elle est soudainement? Je n’arrive pas à la suivre. Elle devrait se méfier, ce n’est pas bon ce qu’elle fait là. Elle va finir par le payer très cher à critiquer Samuel ouvertement. Elle a beau être un démon s’il faut que je lui balance un truc à la gueule ou que je me jette sur elle pour lui faire fermer sa gueule je le ferais.

-Pourquoi devrait-il me dire qu’il m’aime? Je le sais déjà. Il me l'a déjà dit !!Son comportement me montre que c’est le cas! Je ne sais pas à quoi tu joues mais tu ferais mieux de la fermer…

Elle veut installer un doute en moi et cela fonctionne un peu. En plus de la colère je ressens de la tristesse qui me noue l’estomac. Je crois que je vais être malade… Elle a réussi son coup, je ne me sens pas bien… Il y a trop d’émotions contradictoires en moi. Je hurle que je la hais et qu’elle fait chier à tout gâcher. Et sans prévenir je vomis sur ses bottes. Je n’ai pas eu le temps de mettre mes mains devant la bouche. Je tombe à terre, mon corps tremble trop pour me laisser debout. J’essuie sans réfléchir ma bouche avec ma manche et laisse les larmes de rage couler le long de mes joues. Elle me voit dans un état pitoyable mais tant pis. Je pleure mais décide de continuer à parler.

-Ce n’est pas parce que ton frère t’a baisé sans amour alors que toi tu l’aimais que je vis la même chose avec mon ami! T’es juste jalouse que je sois heureuse en amour. Je ne comprends pas pourquoi. Ce n’est pas un combat entre toi et moi… Désolée… Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça… Je ne me sens pas bien Jenna...

Oui je ne me suis pas excusée pour ce que j’ai fait à ses bottes, j’en ai juste pas la force tellement je suis honteuse. Il faut que je me calme… S’il vous plait aidez-moi à me calmer… J’ai la tête qui tourne, je ne me sens pas bien. J’ai des crampes à l’estomac qui me font grimacer. Je ne comprends plus ce qui se passe… Je m’accroche à mon ventre et les haut le coeur recommence. Il faut que ça s’arrête… Je regarde Jenna, l’air triste et paniqué. Je ne voulais pas qu’on se dispute… Je ne voulais pas finir dans cet état… Encore moins à cause d’une histoire de mec…



© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenna N. Rosenwald
Démon
Messages : 176
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Mar 5 Sep 2017 - 12:47


You will not believe what happened to me
Jenna&Alyssa 
▴▽▴⟁▴▽▴


Je ne cachais plus ma jalousie ni ma rage. J’étais simplement frustrée de voir qu’elle avait toute cette vie devant elle et qu’elle gâchait tout cela en étant complètement juvénile. C’était pire qu’un enfant gâté à qui on enlevait un bonbon, elle refusait de le lâcher, j’étais effectivement déçu de son comportement. Je soulevais les sourcils quand elle se mettait en colère, criant qu’elle n’avait pas à se justifier, mais elle était carrément contradictoire. Je riais encore plus quand elle me disait le connaître, quand elle disait être fière d’être une conne. Je ne pouvais plus retenir ce souffle de rire qui me faisait sienne.

«Ne t’humilie pas d’avantage Alyssa. »

Dis-je simplement en arrêtant enfin de rire. Je la défiais dès lors de lui demander qu’il lui dise qu’il l’aimait maintenant et pour toujours et sa réponse arrêtait tout. Je sentis un choc électrique me passer dans la nuque, un vertige qui n’aurait pas du naître, une colère qui devenait immense. Comment avait-il pu oser? Comment avait-il pu me faire cela en sachant très bien que ce cela signifiait? Il faisait exprès, il la brisait un peu plus, il s’amusait avec son jouet plus que jamais. Pourtant cette réponse fit monter ma jalousie, je devenais verte, enragée. Elle me l’avait volé, il était à moi, pas à elle. Son univers, son attention, tout ce qu’il était m’appartenait à moi uniquement et même si je le haïssais personne n’avait le droit de le posséder. Je du tout retenir en moi, chaque parcelle de mon être, car je ne voulais que l’écraser tout comme j’avais réduis en miette la figurine de porcelaine. Ce serait si facile, si satisfaisant, mais quelque chose m’empêchait. Elle était enceinte, je baissais mes yeux vers son ventre qu’elle tenait encore, me disant que la vengeance serait si bonne quand je verrais Sam anéantie. Si je laissais l’enfant grandir juste un peu, juste assez pour qu’il sois obligée de la blesser pour s’en débarrasser, juste assez longtemps pour qu’il voit tout ce qu’il connaissait couler entre ses doigts. J’inspirais difficilement avant qu’elle ne me vomisse dessus, baissant ma tête vers le liquide qui coulait le long du cuir, haussant un sourcil. Je n’étais pas dégoutée, je revenais des enfers, ce liquide était le moindres de mes soucis. La voilà qui s’y remettait en me disant que j’étais jalouse de son amour. Elle n’avait pas totalement tord à bien y penser. Elle tentais d’être piteuse, mais je m’avançais très rapidement vers elle pour la gifler avec mes griffes qui s’encraient dans sa peau.

«Il m’a VIOLÉ ALYSSA. Il m’a détruit, anéantie, il m’a transformé jusqu’à ce qu’il ne reste RIEN de moi. Il m’a volé ma vie, mon avenir, tout ce que j’aurais pu obtenir que tu gâche stupidement. J’échangerais ma place avec toi en un clignement d’œil si je le pouvais. Je ne passerais pas ma vie accrochée aux bras d’un connard, non, je la vivrais pleinement. Je me marierais avec un homme riche, je lui donnerais tous les enfants du monde et je serais heureuse…alors Alyssa, tes histoires ne m’intéresse pas le moins du monde, car je te le redis une dernière fois…demande lui si c’est pour l’éternité et reviens moi avec la RÉPONSE. »



code by bat'phanie

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alyssa Rosenwald
Civils
Messages : 552
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: you will not admit what happens to me - Jenna  Mar 5 Sep 2017 - 13:07


So desolate for everything



En quoi je m’humilie à dire que j’aime un homme qui m’aime. Elle est jalouse que je sois en vie et que quelqu’un m’aime, c’est tout. Pas la peine de me faire une crise, j’y suis pour rien moi! et voilà qu’elle me gifle avec ses griffes. Je sens le sang couler le long de la moitié de mon visage et sur mon haut. Je pose ma main dessus. J’ai réussi à retenir le cri de douleur qui est coincé dans ma gorge. J’ai un mal de chien. Heureusement que j’ai fermé les yeux car sinon je pense qu’elle m’aurait crevé un oeil. C’est bien fait pour sa gueule si son propre frère l’a violée! C’est bien fait si elle est morte! Et je suis ravie qu’elle n’ait plus d’avenir. Elle ne sait rien de mon Samuel, elle n’a pas à le critiquer. Je respire de plus en plus rapidement, la rage remplace la colère. Elle a beau être un démon je sens que je vais la tuer!

-MAIS EN QUOI CA TE CONCERNE?? Putain mais ferme ta grande gueule de pute! Je n’ai pas l’éternité! Je suis humaine moi, je n’ai qu’une vie et je compte en profiter avec lui! Je ne vais pas devenir un putain de démon parce que je suis tombée amoureuse de mon putain de frère qui m’a violée et dont je suis tombée amoureuse comme une conne! Ne me juge pas, tu n’en as pas le droit au vu de ce que tu m’as dit sur tes sentiments pour ton jumeau! TON PUTAIN DE JUMEAU MEURTRIER! Tu as raison mon histoire ne t’intéresse pas alors ne t’en même plus. SORS DE MA VIE, VAS BRÛLER EN ENFERS A JAMAIS!

Je me jette sur le sapin que je fais tomber et me retourne pour donner un coup de poing à celle qui est censée être ma soeur. J’ai envie de lui arracher les cheveux, de lui crever les yeux. J’ai envie de la tuer tout simplement! Je pleure de rage. Mes idées s’emmêlent je ne me contrôle plus, je hurle de rage et serre les poings. Il faut que je me contrôle, je ne veux pas mourir de ses mains, je ne veux pas lui faire ce plaisir. Elle m’a déjà suffisamment fait de mal pour toute une vie entre ses mots et son coup de griffe. Je ne me sens pas bien et ne voit plus d’un oeil à cause du sang qui continue de couler. Je dois réagir faire quelque chose. je me décale, j’ai mal partout mais surtout au ventre qui se contracte à cause des nerfs. Tant pis si elle voit que je souffre, je ne peux retenir une grimace de douleur. Il faut que je parte d’ici tout de suite, j’ai la tête qui tourne, je me sens mal. Je ne lui ferais pas le plaisir de tomber dans les pommes devant elle alors je fais demi tour pour rentrer chez moi car je ne peux pas rester ici. Tant pis si grand-père me voit dans cet état, je mentirais.




© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
 
you will not admit what happens to me - Jenna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pretty Little Liars
» IMAGINE JOHN LENNON AVEC PAROLES EN FRANÇAIS
» (F/RESERVEE) JENNA COLEMAN ≈ the fault in our stars.
» (F/PRISE) JENNA LOUISE COLEMAN
» (F/PRISE) JENNA-LOUISE COLEMAN - she's the best.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Habitations :: Oakridge, Houses and Manors :: Manoir Rosenwald-
Sauter vers: