.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Turn the lights off, carry me home (Ryley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Mer 30 Aoû 2017 - 11:52

Ryley Shawn Danvers
feat Dom Sherwood
  • 19 ans
  • Canadien
  • Hétéro
  • Etudiant & serveur à mi-temps
  • Sorcier
Caractère
Depuis que t'es tout gosse t'es une véritable tête brûlée, audacieux et impulsif. Ton intrépidité te fait paraître courageux, mais peut-être es-tu seulement inconscient? Tu sembles n'avoir peur de rien, pourtant la vérité n'est pas là. Il t'arrive d'être effrayé, c'est évident, seulement la peur ne te paralyse pas, t'es bien trop téméraire. Tu n'as jamais été un esprit calme, tu bouillonnes à l'intérieur. Tu es vif, rapide, agis bien plus vite que tu ne réfléchis. Et tu te retrouves bien souvent dans des situations que tu aurais préféré éviter! Il n'y a que de tes erreurs que tu apprends. T'es aussi un mec têtu et incroyablement borné. Quand t'as une idée en tête tu vas jusqu'au bout, même jusqu'à foncer droit dans le mur. Personne ne te fait changer d'avis, t'es convaincu de faire le bon choix et tu t'y tiens. Ce qui fait de toi quelqu'un d'ambitieux et qui croit en ses idéaux. Tu veux quelque chose? Tu vas tout faire pour l'obtenir. T'es aussi un brin compétiteur dans l'âme, en revanche t'es très mauvais perdant. Malheureusement pour ton entourage t'es plutôt susceptible comme bonhomme, tu te vexes facilement dès que l'on touche à ton ego. Mais t'as jamais été rancunier, alors tu pardonnes parce que c'est dans ta nature. T'es pas un mauvais bougre, dans l'fond, t'es même quelqu'un d'bien. C'est juste toi qui t'es forgé une carapace, arborant ses airs brutes avec fière allure. T'as tes défauts, comme tout a chacun, mais t'es aussi une personne honnête et loyale, droite et juste. Malgré tout, il t'arrive de te comporter comme un vieil ours mal léché. T'es pas méchant mais t'es plutôt lunatique, tu peux te montrer adorable et, cinq minutes plus tard, être des plus irritables. T'es indomptable, tu n'en fais qu'à ta tête et tu te moques bien des conséquences. De plus, t'as toujours été un garçon curieux, t'aimes pas quand tu ne comprends pas ou pire, quand tu es persuadé que l'on te caches des choses. Faut dire, t'as de l'instinct dans ces choses là, tu sens lorsqu'il y a anguille sous roche.
Par ailleurs et de prime abord, tu sembles être froid et distant, voire peu sociable. Hélas, ce n'est pas totalement faux. Il est vrai que tu ne donnes jamais de bonnes premières impressions. T'es un peu mystérieux dans ton genre. T'es pas très sociable c'est vrai, tu n'es absolument pas timide mais il est évident que tu n'es pas particulièrement extraverti. T'apprécies pas trop parler de toi, tu te livres que très peu, tu préfères de loin écouter les autres. Le reste n'est qu'apparence. Tes proches te sont chers à ton coeurs, tu les protèges et veilles sur eux. T'es bien plus sentimentaliste que tu ne le fait croire, même si t'es bien maladroit dans ce domaine.
Anecdotes
Tu possèdes plusieurs particularités physique, dont tes yeux. T'es bien le seul dans ta famille à avoir un regard si singulier. Il intrigue autant qu'il donne la chair de poule. L'un est clair, doux et réconfortant, d'une couleur limpide et pure dont le bleu est semblable à celui de l'aigue marine. Le deuxième oeil est d'un noir opaque, rappelant les abysses infernales de l'obscurité, menaçant et perçant. Ta seconde particularité est bien moins visible que la première. Plus discrète, il s'agit d'une tache de naissance marquant ta peau clair de sa couleur marronné. Pas plus grande qu'un demi centimètre, positionnée à l'arrière de ta hanche gauche, cette tâche ressemble approximativement à un croissant de lune. • Parmi tes mauvaises habitudes, on compte ton addiction à la nicotine. T'es bien conscient que la clope est une saleté qui te tuera, pourtant t'es incapable d'arrêter. De fait, t'as constamment un briquet dans l'une de tes poches. • T'as été élevé par ta mère et ta grand-mère, principalement. Ton géniteur, lui, tu ne le connais pas et l'a même jamais vu. Et t'es pas prêt de le rencontrer un jour! Tu ne sais pas trop si tu dois le voir comme un lâche qui s'est tiré dès que sa copine est tombée enceinte, ou comme un sale con qui ne s'est plus jamais manifesté après une unique nuit passée dans les draps de son aventure d'un soir. Quoi qu'il en soit, tu t'es très bien débrouillé sans figure paternel. • T'as une légère tendance à la pyromanie. Cette flamme qui virevolte et brûle tout sur son passage, tel un ballet incandescent, te fascine. Cet élément te plait et te rassure, aussi dangereux soit-il. Tu n'as jamais provoqué d’incendie, c'est pas ton genre, mais t'apprécie observer la robe flamboyante du feu et sentir sa chaleur près de ton visage. Ca peut paraître fou, mais cela n'est pas plus dingue que les personnes qui adorent l'odeur de l'essence ou du vernis! Ceci explique donc pourquoi tu t'amuses tant avec ton briquet. • Ta mère a eu deux enfants. Avant toi, il y avait Selena, ta soeur aînée à peine plus âgée d'une année. La seule différence entre ta soeur et toi était que vous n'aviez pas le même géniteur. Vous ne partagiez pas le même père, raison pour laquelle vous n'êtiez que demi-frère et soeur, bien qu'entre vous vous n'avez jamais fait la moindre différence. Malheureusement ce fut d'une façon brutale que tu fus forcé de dire adieu à Selena, assistant au loin à son meurtre. • Afin de renforcer la puissance de la famille Danvers, des mariages arrangés avec d'autres importantes familles de sorciers sont envisagés pour garantir l'avenir de la lignée. Et avec cette invocation foireuse du démon, ces arrangements deviennent encore plus important. En ce qui te concerne, tu as déjà fait la rencontre de celle qui t'es "promise", si l'on peut nommer cela ainsi. Rien n'est encore décidé, rien n'est fixé pour l'instant entre vous, mais votre union est fortement probable dans un avenir proche. Du moins, c'est un sujet dont vos familles respectives prennent très au sérieux! •  code validé par Jenna 
Dis m'en plus sur toi...
Je ne sais jamais vraiment quoi dire à mon sujet, mais vous pouvez m'appeler Liev, j'ai 22 ans (#JmeSensVieille) et je viens de France. J'ai découverts le forum un peu par hasard, j'étais sur un top site à la recherche d'un endroit sympa où rp', j'ai vu la lumière et donc je suis entrée
Niveau disponibilité, c'est assez random. Je peux rp' plusieurs fois par jour et d'autre, seulement quelques fois durant la semaine. Mais j'essaie toujours de faire au mieux et de répondre le plus vite possible Ah et j'avoue, j'abuse parfois beaucoup des smileys        
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Mer 30 Aoû 2017 - 11:52

My Story
My Story

C'est de la joie ainsi que du bonheur qui vous remplit le coeur de sa chaleur réconfortante lorsqu'un enfant vient à naître. Et pourtant, il n'y avait que ta mère et les infirmières pour t'accueillir cette nuit là. L'hiver n'était pas encore terminé, les vents fouettaient l'air de leurs morsures glaciales et le givre couvraient encore les routes. Il était était très tard ce soir là lorsque les contractions de ta mère l'obligèrent à se rendre à l'hôpital le plus proche. Minuit avait sonné depuis longtemps, l’horloge numérique accroché au mur indiquait les trois heures du matin. Ce fut seule que ta mère t'offrit la vie, heureuse de pouvoir enfin tenir son nouveau né dans les bras.
Les jours qui suivirent ta naissance, vous n'étiez encore que tous les deux, une fois de plus. Aucune visite, personne pour découvrir le frêle nourrisson qui s'éveillait tout juste au monde qui l'entourait. Il faut dire que tu n'étais pas le bébé le plus attendu de ta famille. Tu n'était que le fruit d'une histoire éphémère.

Avant toi, ta mère était une femme mariée et déjà maman d'une petite fille, Selena. Ta famille n'est pas commune, elle s'étend sur des générations entières qui t'ont précédé, arborant fièrement un patronyme aux origines aussi lointaines que magique. T'en avais pas conscience à cette époque, t'arrivait à peine à différencier tes petits doigts fripés de la tétine de ton biberon de lait, alors forcément tu ne pouvais pas savoir. T'es l'un des descendants de la lignée Danvers, sorcières originelles ayant été condamné durant le fameux procès de Salem. Le mythe de la chasse aux sorcières, ces croyances folkloriques qui s'avéraient être réelles étaient bel et bien tes origines. 
Malheureusement, ton clan perdait en puissance depuis plusieurs décennies. Afin d'arranger cela et de perdurer le nom des Danvers, ton clan arrangea de multiples alliances qui n'était autre que des mariages organisés, dont l'unique but était de restaurer votre prestige d’antan et votre puissance magique. Des unions avec d'autres familles importantes de sorciers et sorcières étaient alors formées, que cela plaise ou non aux futurs époux. Il n'y avait qu'une seule priorité pour les aînés, assurer la descendance et renforcer la lignée.

Iris Danvers avait réussi à trouver de bons parties pour ses propres enfants et elle en était très fière. Toutefois, même si l'union de son fils s'était déroulé comme prévu malgré le triste accident qui survint sept ans plus tard, elle n'avait en rien anticipé de ce que sa fille lui réservait. Le mariage de sa fille avait eu lieu et les deux époux semblaient s'apprécier. Tous deux avaient même donné naissance à une adorable petite princesse aux boucles blondes, et ce, après seulement un an de vie commune. La fillette était la première née de sa génération, honorable preuve que les mariages arrangés fonctionnaient et assuraient le renforcement de leurs pouvoirs.
Mais la fille d'Iris n'avait fait qu'assurer son devoir conjugal, persuadée d'avoir rempli sa tâche elle pouvait désormais vivre sa vie. Son mari ne l'avait jamais intéressé, il n'y avait aucun sentiment sincère entre eux. Ce fut naturellement qu'elle s'éloigna de se dernier, rencontrant d'autres hommes mais sans jamais commettre l'adultère. Elle était une femme en quête d'amour, le vrai, celui qu'elle méritait et qu'elle désirerait, et non pas d'un prétendant sorcier dont les ancêtres étaient bien plus attrayant que son bonheur personnel. C'est alors qu'elle rencontra ton père d'une façon des plus anodine qui soit. Ils se fréquentaient de plus en plus souvent jusqu'à finalement, entretenir une liaison. Ta mère s'en voulait de ne pas pouvoir être l'épouse fidèle qu'elle aurait apprécier être, mais elle était tombée amoureuse. D'un autre, au plus grand désespoir de ta grand-mère. 
Le pire était à venir, car le pire c'était toi. 

Ta mère venait d'apprendre qu'elle était enceinte alors que la honte semblait s'abattre sur ta grand-mère qui voyait cet événement d'un très mauvais oeil. Iris avait tenté à plusieurs reprises de convaincre sa fille d'avorter, sans succès. Elle mit au point nombreux stratagèmes et autres histoires farfelues pour essayer de cacher la nouvelle. Indéniablement, Larry Bennet finit par découvrir les infidélités de sa femme ainsi que sa grossesse, demandant aussitôt le divorce. Pour ne rien arranger les choses, l'heureuse nouvelle que devait être ta conception s'avéra un échec cuisant. L'amant de ta mère ne donnant plus aucun signe de vie après l'annonce de ta venue. Ta mère se retrouvait seule, abandonnée par l'homme qu'elle aimait, dénigrée par sa famille et répudiée par son mari. C'est ta grand-mère qui acquit la garde de Selena, ta soeur, suite au divorce.
Puis vint alors cette fameuse nuit hivernale, celle de ta naissance lors de cette froide nuit du treize février.

Ta famille ne daignait t'accorder aucun intérêt, ne voulant pas affronter ta grand-maman Iris et ses convictions. Ce n'était pas juste car après tout, tu n'avais rien demandé de tout ça toi! A sa sortie de l'hôpital, ta mère prit l'initiative de récupérer sa fille, imposant sa présence et la tienne face à Iris.
Iris jura lorsqu'elle découvrit devant sa porte sa fille ainsi que sa progéniture dans les bras.
<< - Naître un vendredi 13 est une malédiction. Et regarde-le! S'écria la grand-mère avec mépris. Le sort s'est acharné sur lui! Pauvre petit, il porte le mauvais oeil, ses yeux le témoignent. >> Elle n'osa pas davantage observer l'enfant qu'elle considérait comme maudit, mais ne cessa de lancer avec condescendance des railleries mesquines à ton égard.

Avec le temps et après de nombreuses et virulentes querelles entre ta grand-mère et ta mère, l'atmosphère dans ta famille devint plus calme. Les tensions s'étaient estompées et Iris avait fini par ravaler ses horribles préjugés et a t'accepter comme petit-fils. Elle avait appris à te connaître, toi, Ryley, le petit sauvage qui courrait partout mais qui était aussi doux qu'un agneau, le coeur sur la main et toujours volontaire pour lui venir en aide. 
Au fil des années, ta grand-mère s'était rendue à l'évidence, admettant son erreur. Bien sur, tu n'étais qu'un enfant en ce temps, t'étais bien trop petit pour réaliser les horreurs qu'avait pu lancer Iris à ton propos. T'étais donc incapable de lui en vouloir. Elle n'était pour toi que mamie Iris, celle qui sentait bon la lavande et qui t'offrait toujours ses sablés à l'orange que tu trouvais trop sec. Tu n'avais aucune idée des conflits qu'avait pu générer ta naissance, et de toute façon personne n'en parlais jamais. Ta mère et Iris avait fini par s'entendre à nouveau, se pardonnant l'une et l'autre de leurs erreurs passées.
Vous aviez pris un rythme. Maman, Selena et toi viviez tous les trois ensemble et chaque week-end vous rendiez visite à Grand'man, comme vous la nommiez tous. Même si vous n'étiez que demi-frère et soeur, Selena et toi étiez très complice et fusionnel. Il n'y avait qu'une seule année qui vous séparait l'un de l'autre, et pourtant à cette époque c'était ta grande soeur qui prenait un plaisir malicieux à te taquiner. T'étais plus petit qu'elle d'une tête et tu n'étais pas très robuste. En plus, t'étais le seul garçon entre ton aînée et tes deux cousines, Jessyka et Danyka. Elles aussi s'amusait à se moquer gentiment de toi, te voir te vexer si facilement les faisaient toujours rires. Puis en grandissant, c'était à ton tour de les charrier. T'avais pris du poil de la bête, les dépassants à présent toutes les trois !

D'ailleurs, ce fut ensemble que vous passèrent votre adolescence. Vous avez grandit tous les quatre, vivant depuis l'âge de vos sept ans chez grand-maman Iris. C'était la tradition dans la famille. La grand-mère élevait les enfants afin de les éduquer et de garantir l'apprentissage de la magie. Vous étiez tous de parfaits petits sorciers et sorcières en herbe, en plus d'être les meilleurs amis! Sauf que vos esprits rebelles d'adolescents étaient formels, vous étiez totalement contre l'idée même d'un quelconque mariage arrangé. C'était très clair pour vous, impossible d'épouser un(e) inconnu(e) dans l'unique but d'enrichir la puissance familial! C'était bien trop archaïque comme idée, vous viviez dans le XXIème siècles! Quel était l'idiot qui avait jugé bon de remettre au goût du jour une pratique aussi révoltante? Qui plus est, en étant persuadé que certains l'accepterait sans broncher ? Cela n'était pas pour vous, en tout cas!

C'était partie d'une bonne intention, c'était fait avec la meilleure des volontés, vous étiez convaincu d'y arriver et pourtant... Afin d'échapper à une union qui vous déplaisait, vous avez songé à une alternative qui vous offrirait cette puissance magique tant convoitée. Cependant, cette solution était risquée. C'était quitte ou double. Et malheureusement vous avez lamentablement échoué, payant bien trop fort le prix de votre misérable défaite. 
Regroupé tous les quatre, vous pensiez être suffisamment fort pour exécuter votre plan, suffisamment capable de maîtriser une entité qui vous dépassait. Mais qu'est ce qui vous était passé par la tête ce jour là? 
C'était plein d'espoir de réussite qu'ensemble vous invoquèrent un démon. Seulement vous étiez novices en la matière, et votre naïveté en était risible. Ce fut d'une aisance affligeante que ce démon tout droit sortie des abîmes de l'enfer vous dupa. Vous aviez conclu votre pacte, loin de vous douter un seul instant que le contrat était caduque! Le marché qu'il vous avait proposé était bien trop beau. Il vous offrait toutes les conditions que vous désiriez, vous aveuglant complètement sur les risques que vous encouriez. Une fois l'accord passé il vous était impossible de faire marche arrière. Il était trop tard. Trop tard pour annuler les dégâts que ce démon provoquerait par votre faute à tous les quatre!

Par sa ruse, le démon avait pris possession du corps de ta soeur. Elle était devenue sont pantin de chair, la manipulant comme un simple jouet avant de s'en débarrasser un fois lassé. Et cela ne manqua pas. Il s'amusa à son petit jeu malsain jusqu'à vous briser, tes cousines, tes meilleures amies, ta famille et toi.
Danyka et toi avaient assisté à cette horrible scène. Vous en étiez resté figés d’effroi, observant au loin, incapable d'empêcher l'irréparable. Vous n'auriez rien pu faire, et arrivés sur place il était déjà trop tard.
La scène se repasse en boucle dans ta tête à chaque fois que tu fermes les yeux. Cela te fais doucement sombrer vers la folie, mais tu préfères prétendre que tout va bien, mais au fond tu ressens la haine qui fulmine en toi, prête à jaillir. Jessyka... rien que son nom te met dans une rage folle. Tu la déteste pour ce qu'elle à fait. Tu la vu avec Selena, ta soeur. Tu la vu lui trancher la gorge comme un vulgaire animal sans la moindre hésitation. Tu ne comprends pas pourquoi elle a commis cet acte impardonnable, ni même comment elle a pu. Tu n'oses même plus la regarder dans les yeux et c'est à peine si tu supportes être dans la même pièce qu'elle. Tu sens la colère monter en toi à chaque fois que tu la croise, ta mâchoire se crispe et tes poings se resserrent si fort que cela te fait mal.
Et sa seule excuse fut de nier tout en bloc, comme si Danyka et toi alliez la croire. Vous y étiez, vous êtes les deux seuls témoins. Comment oublier le meurtre de ta propre soeur qui s'est déroulé sous tes yeux et ceux de ta cousine? Impossible.
Le fait qu'elle s'en soit sortie indemne avec l'aide de ta grand-mère et déclaré sous "choc post-traumatique" vous est intolérable à ta mère, à Dany ainsi qu'à toi. Vous y étiez cette nuit là et Jess' avait toute sa tête lors du drame, tu en es certain! Tu n'en reviens pas, t'as du mal à faire ton deuil et à oublier.

Votre famille à implosée. Plus rien n'est comme avant, les relations sont tendues et d'autres, complètement détruites. Ton quotidien n'est à présent plus qu'un chaos sans nom dont tu n'arrives pas à te remettre. Et pourtant, t'étais loin d'être arrivé au bout de toutes tes surprises!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 95
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Mer 30 Aoû 2017 - 12:13


Bienvenue sur Underworld awakening



Ryley Shawn Denvers

   Tu as une semaine pour faire ta fiche. mais ne t’en fais pas s’il te faut un délai viens voir un admin qui te validera ça.
Si tu as besoin d’aide n’hésite pas à venir également nous voir, on ne mord pas, enfin pas toujours.
Une fois ta fiche terminée préviens nous pour que nous puissions y jeter un oeil et t’aider à l’améliorer au besoin.

© sobade.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ it's almost as if we each have a vampire inside of us. But most control the beast, keep it behind closed doors and throw away the key. I've decided it was time to embrace it. Therefore, I am no longer the hunter, but the hunted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 652
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Mer 30 Aoû 2017 - 12:35

Bienvenue à toi charmant jeune homme
c'est ta cousine qui va être contente de te voir ^^
Moi en tout cas je suis ravie

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 177
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Mer 30 Aoû 2017 - 12:39

OWWWWWWWWWWWWWW mon bae! Mon cousin! Viens dans les Bras de ta cousine
Bonne chance pour ta fiche et si tu as besoin d'aide n'hésite surtout pas. Viens m'harceler ou harcèle aly, je suis prête en tout cas!

ici Jess sur le mauvais compte, mais on s'en fou je texte en classe

_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Mer 30 Aoû 2017 - 13:30

Haaan merci à vous pour l'accueil, vous êtes mignonnes♥️
Jenna/Jess je pense que je vais venir t'harceler de mp sous peu, soit prête ma belle
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Jeu 31 Aoû 2017 - 9:05

Dom, le pseudo, le # dans la description du joueur, le gif de l'histoire, cette plume ! tout est PARFAIT !
bref, c'est ma façon de te souhaiter la bienvenue ici beau blond !
jte réserve un lien, c'que tu veux, mais je veux un lien de fifou et un rp qui va avec, tu m'échapperas pas ! j'ai déjà plein d'idées
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Jeu 31 Aoû 2017 - 15:30

Han merci, t'es adorable
C'est évident que je te garde un lien mon beau dans le cas contraire, c'est moi qui serait venue t'en gratter un! En tout cas, je me demande bien ce que tu me réserves  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier
Messages : 181
Date d'inscription : 27/08/2017

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  Jeu 31 Aoû 2017 - 22:35


Tu es officiellement validé !



Bienvenue !


HARRY, TU ES UN SORCIER

Félicitations ! Ta fiche est validée, tu fais désormais parti de la famille d’underworld Awaking.Pour faire tes premiers pas parmi nous il faut que tu passes par certains endroits. Clique juste sur les liens et magie! Tu y arriveras directement.
Tout d'abord vas ici : avatar et aussi ici : race
©️ sobade.

_________________
Promise me this is forever
You and I, we're messy and complicated, but we’re real▬ You put me in a position where I have to defend you. Again. Where I have to bend my morals. Again. Where I have to go against every single thing that I believe in. Again! Because I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Turn the lights off, carry me home (Ryley)  

Revenir en haut Aller en bas
 
Turn the lights off, carry me home (Ryley)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» turn the lights off (mordred)
» lights will guide you home - SAMENZIE.
» Haute Fidélité et Home cinema
» carry de poulet et son riz épicé à l'indienne
» HOME (film)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Archives :: Archives des membres :: Fiche de présentation(s)-
Sauter vers: