.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the past never leaves you alone × feat. Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 95
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: the past never leaves you alone × feat. Damon  Dim 27 Aoû 2017 - 22:09

the past never leaves you aloneIt's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.Damon et EvelynDeux jours, cela ne faisait que deux jours que j’étais devenue une vampire. M’adapter à ce mode de vie serait une tâche ardue, et tout commencerait par essayer de ne pas me défaire de mes vieilles habitudes. Pas que je sortis à l’extérieur pendant la journée ! Je n’étais tout de même pas assez folle pour ça. J’envoyais un message à mes profs, expliquant que j’étais malade et que je ne viendrais pas en cours. Je téléphonais à mes parents et leurs dit être partie en chasse, à pourchasser un vampire et qu’il me guide vers sa horde. Ils me crurent, ce qui fut bon signe. Le seul endroit où je ne pus trouver d’excuses, c’est le boulot. De toute manière, l’avantage de travailler dans un bar, c’est que je pouvais très bien me présenter sans m’inquiéter des rayons du soleil.

En me voyant me préparer à sortir, Ryan me demanda exactement où j’allais. Je lui indiquais qu’avant notre rencontre, j’avais une routine, et qu’entre autre, il me fallait travailler. Non sans redouter ce qui se passerait, il me donna l’autorisation de sortir, chose qu’on ne m’avait pas dit depuis longtemps. En temps normal, c’étaient mes parents qui avaient de tels propos, et je les envoyais souvent balader en les entendant. Je n’arrivais cependant pas à rétorquer quoi que ce soit à Ryan; il était mon maître, celui qui m’avait créé. Être si malpolie se semblait contre ma nature, maintenant. Il me tendit une bouteille thermos dont le contenu me saisissait déjà le nez. C’était du sang. Il ne voulait sûrement pas que je perde contrôle et me jette sur un humain. Je le remerciais avant de prendre une longue marche en direction du bar, en plein cœur du centre-ville. Une fois sur place, je vis le propriétaire et le saluait. Il me demanda bien sûr comment j’allais, et, sans étonnement, je mentis, disant que tout allait comme sur des roulettes. Je fis ensuite irruption dans le bar, près des bouteilles, et préparais les verres, les glaçons, et tout le reste. Je ne voulais pas que les clients arrivent et qu’ils n’aient pas de boissons fraîches.

Une heure plus tard, les lieux étaient bondés, la musique faisait frémir les invétérés de la danse et je servais sans vraiment prendre le temps de regarder qui se trouvait face à moi. Ça aurait pu en fatigué plus d’une, mais étrangement, j’avais un regain d’énergie, et ce, dès que je buvais un peu du sang que Ryan m’avait donné. Je prenais donc, de temps à autre, une petite pause de 5 minutes, le temps d’aller en arrière et d’aggripper mon thermos. Sauf qu’avec une bonne vague de clients qui, spontanément, décidèrent de s’approcher du bar tous en même temps, je ne savais plus où mettre ma tête. Je servis en grande vitesse, mais sentis la faim me prendre de court. Je me plaçais dos à la table et ingurgitais encore un peu de ce doux liquide. Tout à coup, une phrase sorti de nulle part me figea sur place. « T’es une des Fay ? » On ne m’appelait par mon nom de famille que lorsqu’il s’agissait de chasseurs. Après tout, notre famille était connue de la communauté. Hésitante à me retourner, en ayant ingérer du sang humain, je pris mon courage à deux mains et fit volte-face. Le jeune homme ne devait pas avoir plus de 15 ans. Était-il également enfant de chasseurs ? Aucune idée. Je me décidais finalement à lui parler, non sans appréhender les possibles conséquences de notre rencontre. « Vous avez cogné à la bonne porte ! Je m’appelle Evelyn Fay. Et vous êtes ? »
© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ it's almost as if we each have a vampire inside of us. But most control the beast, keep it behind closed doors and throw away the key. I've decided it was time to embrace it. Therefore, I am no longer the hunter, but the hunted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: the past never leaves you alone × feat. Damon  Jeu 31 Aoû 2017 - 15:19

The past never leaves you alone



Mon plan pouvait être considéré contradictoire puisque j'allais faire une action imprudente dans le but d'agir de façon plus sécuritaire pour une autre situation. Être un lycanthrope, l'idée d'approcher un chasseur pour la première fois sans allié pouvait ne pas sembler être très judicieux. Pourtant, je considère pas que c'est suicidaire non plus parce qu'ils ne sont pas des êtres tout puissants pouvant sentir ma race. En fait, c'est plutôt moi qui avais eu cette capacité pour une démone bien précise. Ce qui m'emmenait ici d'ailleurs, pour des conseils. J'ai besoin de plus ample information sur ma cible et je ne pouvais pas faire confiance aux personnes de mon foyer. De plus, Ben et ma mère m'avaient déjà expliqué ce qu'ils pouvaient et voulaient sur les autres créatures à combattre, alors je devais chercher mes sources ailleurs. Heureusement, ce cher ami adulte qui est la seule personne sur le territoire que je respecte, à beaucoup de contact et j'allais amplement en profiter. Pour l'instant, j'opte avec le "deux pour un" des chasseurs. La place de contact est un lieu public et je regarde avec un visage stoïque l'emplacement encombré qui permet la sociabilité, la dépendance, la festivité et la tristesse de soi. Erk. Techniquement, la seule chose décente sur la place est sa limite d'âge qui allait nonchalamment être ignorée par moi-même alors que je passe mes pieds dans le cadre de porte avec mon sac à dos qui n'est pas une mode majoritaire dans ce bâtiment.

La première chose que je perçu fut des gens s'agiter en troupeau comme un essai de moustique autour d'une lumière. C'était supposément de la danse, mais sans chorégraphie, ni talent nécessaire. J'évite soigneusement cette partie et contourne la population, préférant me mouvoir dans le peu d'ombre existant. La tentation fut très grande de rebrousser chemin, la foule désordonnée arrivant à me faire sentir mal dans ma peau parce que je ressentais leur présence sur plus de plans sensoriels que les humains normaux. L'odeur est affreuse et j'arrête de respirer quelques secondes avec l'intention de juste foncer vers le bar, mais renonce rapidement à cet instinct et me résigne à passer un mauvais moment. Désabusé, j'arrive à destination,  recherchant le contact qui ignorait encore mon existence, mais qui devait travailler à cette heure. Une fois repérer, je m'approche le plus possible et l'interpelle sans aucune cérémonie.

T'es une des Fay?

J'espère avoir réussi à attirer son attention sur toute cette cacophonie et qu'il s'agisse bien d'une chasseuse. Elle pourrait facilement m'ignorer sans être impolie, le dos tourner vers moi lui donnant une bonne excuse pour ne pas avoir fait attention en ma personne. Toutefois, l'adulte se retourna effectivement vers moi, semblant nerveuse et quelque chose titilla mon subconscient, mettant mes sens en alertes sans que je puisse pour autant pleinement saisir de quoi il s'agissait. Elle répondit poliment, allant jusqu'à me vouvoyer malgré mon âge illégal, ce qui ne m'apaisa pas pour autant, me ne me renfrogna pas non plus. Ma réponse suivit rapidement sa question ouverte, complémente presque la phrase d'un ton ennuyer, mais surtout blasé de devoir élever ma voix tout en essayant d'être un minimum discret.

...intéresser par une passion commune. T'es bientôt en pause?

Ce n'était pas le meilleur endroit pour une rencontre, mais c'était ce que j'avais pu obtenir. Cependant, je n'ai aucune idée de la procédure, s'il y avait une heure particulière ou une phrase débile à dire. Je pensais dire quelque chose de vague, mais cela aurait pu être suspicieux pour autre chose et je n'avais franchement pas envie qu'un citoyen pense qu'il y avait un gamin essayant d'acheter de la drogue ou autre saleté du genre. Je reste sur ma position, résistant contre les passants qui forçant leur corps dans le chemin derrière moi et gardait mon humeur stable en me concentrant uniquement sur une seule personne. Cela était grandement facilité par son parfum unique.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 95
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: Re: the past never leaves you alone × feat. Damon  Ven 1 Sep 2017 - 14:51

the past never leaves you aloneIt's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.Damon et EvelynCertaines copines me demandaient comment j’étais capable de garder une telle routine, avec les cours pendant la journée et le travail le soir. Je leur disais simplement que c’était une habitude à prendre, mais c’est qu’elles n’avaient aucune idée de ce que je faisais en dehors de tout le reste. La chasse, ça se passait après leurs heures de boulot, ce qui signifiait que mes heures de sommeils étaient minimes. De dire que j’écoutais attentivement en classe serait mentir, mais cela ne m’arrêtait jamais dans mes études. Malheureusement, maintenant, s’en était fini. Sauf si je trouvais un moyen de prendre des cours à distance. Après tout, dans une ère technologique comme la nôtre, ce n’était pas si impossible. Ça me permettrait de passer le temps, pendant que je rester enfermer chez Ryan, à attendre que le soleil se couche.  J’éviterais également de me faire remarquer par des chasseurs, en modifiant auparavant mon nom. Voilà donc ce que je faisais, pendant que je servais les clients qui s’amoncelaient près du bar avant de repartir sur la piste de danse, ou encore dans le recoin où se trouvaient quelques tables de billard. Je réfléchissais à la suite des choses, à ce que je devrais faire afin de me protéger de ma famille, de mes parents et de leurs idées maniaques. Je n’étais pas dupe; ils avaient certainement eu vent de toutes mes mésaventures et planifiaient déjà ma mort. Un assassinat, quelque chose de soudain, qui les feraient paraître comme des victimes. Ça réparerait temporairement l’honneur des Fay.

Je ne m’attendais cependant pas à ce qu’on vienne au bar demander mon identité via mon nom de famille. Pas ce soir. Pas en si peu de temps. Sachant très bien qu’adopter un comportement autre que mon habituel serait dangereux, je préférais garder ma bonne humeur et ma politesse. Mon interlocuteur, trop jeune pour que sa présence dans ce bar soit légale, ne se présenta aucunement, affirmant plutôt qu’on avait des intérêts communs. Soit, je ne poserais plus de questions tant qu’on serait ici, devant ce déluge de jeunes gens en train de faire la fête. Je lui fis signe d’attendre une minute, et je me dirigeais vers mon collègue. « Il y a plus de clients qu’à l’habituel. J’ai absolument besoin d’une pause. Ça te dérange, si tu me remplaces quelques minutes ? » Il me sourit en me conseillant d’aller souffler dehors, qu’il faisait plus frais qu’ici. J’hochais la tête et parti, attrapant par la même occasion ce jeune garçon. Une fois à l’arrière du commerce, je relâchais le bras de mon interlocuteur et pris mes distances. Je ne savais pas qui il était, mais je comptais avoir certaines réponses. « Je sais parfaitement que tu n’as pas l’âge d’être dans ce bar. Ce qui veut donc dire que tu as désespérément besoin de quelque chose. Et si tu connais mon nom de famille, c’est que tu es au courant du métier de chasseur. Alors, là, maintenant qu’on est seuls, je veux savoir; qui es-tu ? » Pas de vouvoiement. Je ne voulais qu’une chose ; connaître l’identité de ce jeune homme et m’assurer qu’il n’était pas ici par ordre de mes parents.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ it's almost as if we each have a vampire inside of us. But most control the beast, keep it behind closed doors and throw away the key. I've decided it was time to embrace it. Therefore, I am no longer the hunter, but the hunted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: the past never leaves you alone × feat. Damon  Ven 8 Sep 2017 - 16:31

The past never leaves you alone



Un seul signe avant sa courte retraite qui me laisse pas seul, mais solitaire, entouré d'inconnus de divers groupe d'âge. Je suis déjà affreusement blasé de m'y trouver et fantasme déjà à l'idée que le contenu d'un tel lieu le ferait bruler très rapidement, humains inclus. Puis, j'aperçus à peine le retour de la chasseuse avant qu'elle ne m'empoigne le bras, chanceuse que je n'ai pas des réflexes vifs et vils quant à sa prise soudaine sur ma personne. Docile, ce qui est un miracle en soi, je me laisse plus trainer que guider vers un endroit beaucoup plus silencieux. Cette satisfaction fut suivie par la distance que nous avions désormais, l'adulte se déplaçant à l'écart et pouvant mieux me juger avec une vue d'ensemble. Sans accorder d'importance à la communication non verbale, je croisais simplement les bras et posa mon dos au mur, m'équilibrant sans tension face à quelqu'un qui avait logiquement l'enseignement pour me combattre. Je réagis à peine aux prochains mots prononcés, seulement une moue non impressionnée devant ses talents de détectives quant à mon âge et un léger froncement de sourcil au mot "désespérément". Très mal choisis. J'ai plutôt potentiellement un intérêt. Aucun désespoir, ni vraiment de besoin. Cependant, le plus intéressant, c'est que malgré qu'elle mette en évidence que je veux quelque chose, ce qu'elle me demande en premier est qui je suis et seulement ça. Je vais plus directement au but qu'elle.

J'ai repéré une démone à mon école. Je veux donc en savoir plus sur comment me protéger si elle désire s'en prendre à moi...et potentiellement aux autres aussi, si j'ai envie de les aider. C'est Ben qui m'a donné votre nom, aux jumeaux.

Donner n'est pas le terme exact. J'ai plutôt regardé dans sa liste de contact alors qu'il me faisait confiance. Il avait effectivement déjà passé en revue avec ma mère les noms des autres chasseurs pour les catégoriser: ceux à se méfier, les psychopathes, les neutres, etc. C'était dans les moins pires et surtout les plus proches. J'ai aucune idée si la famille est ami des loups, mais je n'ai nullement l'intention de préciser cette partie de ma personne. Quant à mon nom, je suis inscrit à l'école avec donc, pour la discrétion, c'est pas encore ça.

Pour ce que tu veux officiellement savoir en question explicite: Damon Savage, implicitement: j'embarque pas dans le drama chasseur, j'ai pas de clan allié ou ennemi, je veux juste savoir le maximum possible d'une nouvelle source informative. Et potentiellement du matos.


Parce que prendre des trucs spécialement contre les démons, ça serait suspicieux pour au moins un des deux chasseurs habitants chez moi. Je pourrais faire la techniquement de prendre plus, mais ça peut aussi poser des questions, peut-être être interpréter comme de l'intérêt de ma part et c'est du tracas pour rien. Préférable de faire affaire avec une totale inconnue qui pouvait à tout moment décider de purger le monde des créatures. Avec sa réponse, je vais déjà pouvoir juger un peu sur ses tactiques. J'ai parlé de protection, mais il se peut que son instinct soit plus sur l'élimination complète de la menace. J'allais aussi savoir à quel point elle désirait s'impliquer. Techniquement, je ne perds rien à attendre alors que la conversation continue.



Revenir en haut Aller en bas
 
the past never leaves you alone × feat. Damon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bulgarian navy - Mairine bulgare
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae
» Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]
» Curiosity is a bad sin ! feat. Heath
» a shot in the dark, a past lost in space

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Archives :: Archives des membres :: Anciens RP-
Sauter vers: