.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nana, i'm home | Aly&Jenna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 177
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Mar 15 Aoû 2017 - 15:59






►Octobre 2019, Maison de retraite privée |
Nana, I'm home
Aly & Jenna


Il y a si longtemps que mes yeux n’ont pas frôlé les siens, que sa main n’est pas venu flatter ma chevelure, que ses lèvres n’ont pas touchés mon front. Elle était si rassurante dans cette autre vie, si aimante, mais voilà que lorsque ses yeux croisaient les miens son regard n’était plus le même. Elle était triste, si triste et les larmes qui coulaient n’était qu’une douleur dont elle ne pouvait exprimer de mots. La pauvre ne savaient plus quoi dire, ni que faire, les visites de Samuel la perturbait tellement qu’elle semblait vraiment en perdre la tête. Son cœur se brisait peu à peu et je veillais sur elle comme un ange l’aurait fait. Je ne lui parlais jamais, je ne m’approchais jamais trop près, j’avais peur qu’elle se rende compte de qui j’étais réellement. À ses yeux j’étais une autre personne, elle ne me voyait pas comme vous me voyez, je n’étais d’apparence pas sa petite fille. J’avais peur, beaucoup trop peur qu’elle se brise en me voyant, qu’elle voit ce qu’il était advenu de moi. Ma pauvre nana, elle était dans sa chaise à se bercer, la douce brise d’aujourd’hui venait tranquillement caresser sa chevelure d’argent qui était si bien coiffé. Elle regardait le vide, son air était si mélancolique, elle ne pouvait même pas apprécier la beauté de ce jardin. Les visites surveillées étaient pénible, pourtant j’avais pris la peine de la sortir et l’assoir confortablement. Je tentais de jouer une partie d’échec avec elle, mais elle ne regardait presque pas l’échiquier.

« Nana, dites moi, qu’est-ce qui vous ferait plaisir? » dis-je de ma voix douce et d’une politesse à tout rompre. Mes cheveux de feu attaché en une queue de cheval unique me fouettait un peu le dos tendis que je tournais ma tête vers elle. Son regard s’embellit alors qu’elle tournait la tête vers moi. « Mes petits enfants. Tu peux me donner ça? » Voilà que c’était mon regard qui s’assombrissait lourdement. C’était presque comme si elle savait, malgré la magie démoniaque en place qui masquait mon apparence à ses yeux, qui j’étais réellement. Je ne pouvais pas lui donner ce qu’elle désirait pour autant. Samuel jouait déjà avec le feu et j’avais si peur de la briser pour de bon. Elle me semblait fragilisée, comme les poupées qu’elle avait du réparé un millier de fois du aux mauvais traitements de Samuel, jamais neuve comme autrefois. Juste de la colle qui tiens à peine les morceaux en place, mais nous n’avions qu’à pousser un peu pour éclater la porcelaine de nouveau, je ne me serais jamais pardonnée de la briser elle. J’avais les larmes aux yeux, lui donnant un faux sourire, gloussant doucement en mordillant mes lèvres. «  Vous avez Alyssa, non? » dis-je d’un faux rire. Elle hochait positivement la tête, repartant aussitôt dans ses rêveries, de nouveau l’esprit dans l’univers. Dieu seul savait ce qu’elle pensait, mon cœur se serrait sur quelques idées, elle nous avait tellement aimée. Avait-elle réussis à aimer la petite comme nous? Autant que nous? J’avais peine à m’imaginer quelle vie elle avait du avoir par notre faute. Nana, maman, Alyssa, elles avaient toutes trois du subir la colère du public et elles étaient hantés par les actions de Samuel. Si j’avais été vivante, si j’avais pu sauver notre nom, tout cela aurait été bien différent. Comment aurais-je pu changer notre histoire? Aurais-je été une bonne sœur? Une bonne fille, une bonne petite fille? L’avais-je même été?

J’essuyais une larme de ma main avant de me lever brusquement pour aller chercher un verre d’eau. Je ne pouvais me rattacher à ses sentiments humains, car plus ils s’attachaient à moi, moins je me sentais humaine. La rage revenait si vite et je n’avais qu’une mission pour le moment. Bien sûr notre maître nous avait demandé des âmes, mais ma véritable mission était de m’assurer que Sammy reçoive son pardon, qu’il parte en paix comme il aurait du. Je savais que si je m’attachais à des rages futiles d’une vie perdu je ne pourrais jamais accomplir mon désir, car je n’aurais plus d’amour pour mon frère, plus jamais. Une fois calmée je revins avec les verres d’eau pour m’assoir près d’elle. « Donc…où en étions nous avec cette histoire? » dis-je dès que du coin de l’œil j’apercevais ma très chère sœur.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 655
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Mar 15 Aoû 2017 - 16:34


Nana I'm home

 


Aujourd’hui je vais rendre visite à Nana. Je n’ai pas envie de faire de recherches sur ma famille. Je ne trouve rien d’intéressant et cela commence à me lasser. J’aimerais tellement avoir des réponses… Mais je ne pense pas que cela arrivera un jour…
J’aimerais comprendre pourquoi Nana est comme ça… Elle me parle si souvent de ces deux merveilleux enfants qui ont grandi à ses côtés… Ses deux anges… J’ai l’impression d’avoir moins d’importance à ses yeux que ces deux morts. A vrai dire cela est probablement vrai sinon elle m’aurait déjà dit depuis longtemps la vérité sur eux… Elle a l’air de les protéger même s’ils ne sont plus de ce monde…Elle les aime tellement qu’elle en est devenue folle. Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Nana murmure sans cesse que Samuel est venu lui rendre visite, qu’il est toujours aussi beau… Mais un mort ne revient pas à la vie, sauf s’il est un vampire bien évidemment mais ce n’est pas le cas de Samuel. Ca je pense qu’on me l’aurait avoué car tout le monde sait que j’aurais pas l’accepter sans souci.
J’aurais aimé vivre dans une famille normale, avec ma soeur et mon frère, avec mes parents qui nous auraient aimé correctement et avec mes grands-parents à nos côtés. Mais à défaut de cela j’ai grandi avec deux morts dont un meurtrier, des parents qui n’ont pas voulu de moi et une grand mère qui est devenue folle… Et je prends le même chemin qu’elle…

Je me demande parfois pourquoi je continue à aller la voir. Et la réponse est simple, j’aime ma grand mère même si elle ne fait plus réellement attention à moi… Quand je lui rends visite elle ne parle que de Samuel ou reste muette comme une tombe à regarder le vague, perdue dans le passé. Vous ne vous imaginez pas à quel point cela me fait souffrir… Mais à chaque fois je cache ce que je ressens et je reste la petite fille souriante qui essaie de profiter de sa Nana… Ma petite Nana Rose…

Bon allez direction l’institut où je trouve une chambre vide. Je demande à un membre du personnel où se trouve ma grand mère et il m’annonce alors qu’une jeune fille l’a emmenée dans le jardin. Une jeune fille??? Natasha????? Non… Non… Ne me dites pas qu’elle a encore osé venir voir MA grand mère? Elle ne peut donc pas la laisser tranquille? Elle veut encore en savoir plus sur MA famille???? Mais pour qui elle se prend cette petite peste??? Je me précipite dehors en faisant attention aux personnes âgées et effectivement en arrivant dans le jardin je la vois avec deux verres d’eau proche de Nana… J’essaie d’avancer calmement. Il faut que je reste polie et courtoise… Mon sang bouille à l’intérieur de moi, mes poings sont serrés au point d’avoir des arcs de lune de sang sur les paumes comme à chaque fois que je m’énerve.
Je m’approche de ma grand mère et lui embrasse le front ce qui l’a sort de sa rêverie.

- Bonjour Nana, comment tu-vas?

D’un ton un peu plus sec je continue.

- Bonjour Natasha, ta grand mère n’est pas avec toi?

J’aimerais lui faire comprendre que je souhaite qu’elle parte loin d’ici, qu’elle arrête d’emmerder à MA grand mère. Il faut qu’elle le comprenne une bonne fois pour toute que je ne vois pas qu’elle l’approche. Depuis quand on pique les grands mères des autres? Est-ce que moi je vais voir la sienne pour passer du temps avec et la questionner sur la famille de Natasha? Non! Alors qu’elle fasse pareil et arrête de m’énerver. Je m’approche d’elle le regard noir et murmure assez bas.

- Je t’ai déjà demandé de foutre la paix à ma grand mère. Tu fous quoi ici? Tu vas dégager et rapidement parce que tu commences à me faire chier!

Oui je me suis énervée. Oui j’ai dit de vilaine chose, mais ce n’est pas de ma faute ! Elle me cherche, me provoque et je suis sûre qu’elle en prend du plaisir !

 

 
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 177
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Mar 15 Aoû 2017 - 17:00






►Octobre 2019, Maison de retraite privée |
Nana, I'm home
Aly & Jenna


Aujourd’hui n’était pas un jour comme les autres, aujourd’hui j’étais plus près de ma nature humaine, plus près de mes sentiments. J’essayais tant bien que mal de cacher ma sensibilité, de faire volte face comme à mon habitude ainsi que d’avoir le même sourire narquois, mais rien n’y fit.  J’avais les larmes aux yeux, les yeux rougit, je n’avais pas été avec elle depuis que j’étais vivante. Je me rappelais notre toute dernière conversation, la trahison que j’avais vécu de sa pars, la peine que j’avais ressentie. Elle aurait pu tout arrêter, elle aurait pu changer le cours de l’histoire, mais nana avait choisis Samuel plutôt que moi. En réfléchissant bien, c’était ça être une femme de cette famille, nous étions toujours seconde derrière les hommes. Elle m’avait laissée mourir, mais je n’avais pas réussis à la haïr, aller savoir pourquoi j’étais empathique envers ma grand-mère. Vous imaginez une seconde c e qu’elle avait du faire comme choix? Aucun être humain ne devrait avoir à le faire. Elle avait du se taire pour l’éternité, elle avait du choisir entre les deux enfants qu’elle aimait le plus au monde, car soyons sincère elle détestait son propre fils. Elle n’avait jamais réussis à aimer notre paternel, même après des années, mais son cœur s’était attaché à Samuel comme s’il avait été le sien. Cette vie n’avait pas épargné cette vieille femme, elle avait du tout au long de son existence dû choisir entre l’amour et la haine et je crois qu’elle en avait eu assez de perdre. Je me souvenais les derniers mots qu’elle m’avait prononcé, juste avant que Sam ne me tue, je comprenais pourquoi elle avait fait cela. Si j’avais ressentie le même amour envers un fils, si j’avais eu un fils, j’aurais compris. ‘ Qu’est la vie contre l’amour? Qu’est le sentiment d’abandonné celui qui a le plus besoin de vous contre celui d’aider celle qui peut s’en sortir?’ J’aurais pu courir vers papa. Grand-père, maman, notre nounou, j’aurais pu courir vers qui je voulais, mais j’avais choisi la seule personne en ce monde qui l’aimait plus qu’il ne s’aimait.

Alors que je voulais reprendre mon jeu, je fis  volte face vers ma rouquine, mais cette fois ce fut un regard plein de peine qui allait l’accueillir. Je ne pouvais le cacher, autant que je le voulais, mes yeux roulaient dans le jardin pour éviter son regard. La voilà qui était en colère, la voilà qui parlait dans le but de me blesser, mais ses paroles n’avaient que l’effet du vent sur un arbre. J’appuyais ma tête contre le dossier en croisant mes jambes, les yeux rivés sur nana qui regardait sa petite fille se défendre comme le feu peut brûler, mais elle ne réagissait pas plus que cela. « Elle ne sera plus jamais avec moi, pour tout te dire, je venais dire au revoir à cette chère Nana. » et étrangement, ce n’était pas un mensonge. Ma voix était brisée contrairement à l’habitude, fragile, tremblante. Mes yeux ne pouvaient plus quitter son visage qui se faisait si vieux. Les seize dernières années n’avaient pas été clémente sur son beau visage, mais ses yeux restaient les mêmes, toujours aussi bleu que pouvait briller un saphir.

« Voyons les filles. » intervenait soudainement notre grand-mère. «  Vous devriez mieux vous parlez entre vous. » je soulevais mon sourcil en me questionnant. Est-ce qu’elle savait qui j’étais? Mais comment le pourrait-elle? Son regard vint se poser autant sur Alyssa que sur moi, d’une douceur incomparable, mais elle ne nous vit pas. C’était comme si nous n’étions même pas présente, comme si seuls nos mots l’avait réveillée un moment, puis elle était retournée dans son rêve. « Et je te l’ai dis Jenna, Samuel te racontera lui-même ce que tu veux savoir. »

J’étais bouche-bée, elle me fixait d’un regard intense, je n’osais même plus respirer. Comment? Mais Alyssa ne devait pas savoir, absolument pas, je devais réfléchir et rapidement. « Qui est Jenna? » dis-je inconfortablement, comme si ce nom m’était un très lointain souvenir. « C’était sa sœur c’est cela? » Nana rose eu un ricanement, un seul, avant de retourner dans son rêve le regard vers le jardin. La brise continuait d’être sur nous et je me relevais difficilement, les jambes fragile puisque mon corps tremblait. Je m’avançais difficilement vers Alyssa, avant de poser mon regard dans le sien, incertaine de ce que je devais dire. «  Je ne crois pas que tu puisses l’aider. » dis-je doucement, incertaine si je voulais vraiment continuer là où j’allais, incertaine si je voulais même faire preuve de douceur dans un moment où je ressentais tant de douleur. « Tu te feras du mal, je m’en suis fais avec la mienne… » Ces mots me faisaient plus de mal que je n’oserais l’admettre.  Je disais haut et faiblement la vérité, la vrai douleur qui me traversait le corps, le deuil d’une grand-mère que j’avais véritablement perdu le jour de ma mort.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 655
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Mar 15 Aoû 2017 - 17:20


Nana I'm home

 


Pourquoi est-elle ici? Sincèrement? Pourquoi elle est avec ma grand mère et non pas avec la sienne? Je ne comprend pas. Elle en a une alors pourquoi voler la mienne? Je sais qu’elle est géniale, mais qu’est-ce qu’elle peut bien lui apporter de plus? Surtout que maintenant Nana commence à vraiment perdre la tête et est souvent dans ses pensées. Je suis déjà perturbée mais encore plus en la voyant ici, comme si tout était normal… Elle cherche à découvrir tout comme moi la vérité sur ma famille? Elle cherche à se sentir puissante en parlant à la grand mère du monstre Rosenwald? Elle compte tout raconter à ses petites copines de classe en cours? Décidément je ne la comprend vraiment pas et j’aimerais avoir de véritables réponses. Réponses que bien évidemment je n’aurais pas… Elle mentira à coup sûr… Et même si elle me dit la vérité je crois que je n’arriverais pas à la croire parce que je n’ai pas confiance en elle… Tout ce qu’elle me dira ne sera pas valable, ne sera pas plausible… Elle pourrait très bien me dire qu’elle le fait car Nana lui fait mal au coeur à être toute seule dans son coin en divaguant. Mais elle aura tort car je passe plusieurs fois par semaine la voir. Je fais de mon mieux. Et lorsque je ne passe pas je l’appelle. Pourtant je pourrais arrêter au vu de ce qu’elle me dit sans arrêt, au vu de son état général mais je continue parce que j’aime plus qu’elle ne m’aime. Il faut aussi que j’avoue quelque chose… Voir que Natasha est proche de ma grand mère me rend très jalouse… Elle a tout pour elle… Natasha a probablement une famille unie, elle est magnifique, populaire, intelligente… A côté je fais pitié… Oui, je pense que je ne l’aime pas parce qu’elle est sûre d’elle… Elle ne se laisse jamais faire, elle plait aux garçons, un tas de filles l’admirent… Et moi je suis la soeur d’un meurtrier, sans famille réelle, solitaire et malheureuse… Oui je suis intelligente, oui j’ai choisi de m’isoler mais ma vie est loin d’être magique… Enfin bon, ce n’est pas le moment de m’apitoyer sur mon sort. Je fais donc mon entrée et lui dit ma façon de penser. J’espère que Nana ne remarquera rien… Je me suis toujours bien comportée face à elle et je ne veux pas que cela change… Mais C’est de la faute à natasha ça… Elle a le don pour me faire sortir de mes gonds. Au pire je m’excuserais et je dirais que j’ai juste passé une mauvaise journée… Le souci aussi c’est que vu que Natasha est là je vais devoir attendre avant de questionner encore une fois Nana…

Soudain je remarque enfin son visage rougit, ses yeux remplis de larmes… Je me sens tout à coup idiote de mon comportement. Elle m’annonce que sa grand mère est morte. Je reste stupéfaite… Je m’en veux et murmure un désolée. Je suis vraiment désolée pour elle… Je n’imagine pas ma vie sans ma grand mère… Encore une fois Natasha a gagné contre moi…Et Nana se met à parler… Elle parle à Natasha, l’appelant Jenna… Et parle de Samuel… Natasha ressemble-t-elle à Jenna? C’est vrai que ses cheveux pourraient être identiques… Mais… Non… Jenna est morte… Pourtant cela expliquerait pourquoi elle vient rendre visite à Nana si souvent… Voilà je deviens folle à mon tour… Jenna aurait dans les trente ans et ne peut donc ressembler à cela… Alyssa il faut que tu te fasses interner… Tu aurais bien besoin d’une cure de sommeil et de calmants... J’aurais dû penser à regarder Natasha pour voir sa réaction… J’en aurais appris plus...Elle me pose alors des questions sur Jenna. Je respire un grand coup et me demande si je vais réussir à parler. Je suis en état de choc…Mais je parle d’une voix douce à ma grand mère.

- Nana… Ils ne sont plus là… Ils ont disparu il y a longtemps déjà… Tu ne peux pas avoir Samuel… Et cette personne s’appelle Natasha… Elle lui ressemble juste probablement…

Puis j’ajoute pour Natasha, un peu trop gentiment à mon goût :

- Je… Jenna était effectivement ma grande soeur. Je ne l’ai hélas jamais connu… Elle doit peut être te ressembler pour qu’elle te prenne pour elle… Je ne sais pas à quoi elle ressemblait…

Tais-toi donc Alyssa. Pourquoi tu discutes avec Natasha de ta famille? Pourquoi lui avouer que tu n’as jamais vu de photo de ta grande soeur disparue bien trop tôt??? J’ai besoin de m’asseoir… J’ai besoin de respirer. Je n’arrive plus à rien comprendre. Nana m’avait juste dit que Samuel était vivant. Jamais elle ne m’avait parlé de Jenna vivante… Son délire a grandi. Voilà que maintenant elle croit que les deux sont en vie… J’ai envie de crier, de la secouer, de lui faire comprendre qu’elle délire totalement et que cela me fait un mal fou. Et Natasha qui continue d’ajouter que je ne peux plus rien faire pour ma grand mère et que si je continue cela me fera plus de mal qu’autre chose. Mais elle croit quoi? Que je peux baisser les bras et la laisser divaguer seule? Et arrêter de chercher la vérité? J’ai besoin d’aider ma grand mère, même si je sais que je ne peux rien faire pour elle à part venir lui rendre visite dès que j’ai du temps…

- L’aider à quoi? A aller mieux? Je sais que je ne peux rien faire. Elle vit dans le passé et ne me laisse pas y entrer. Je ne peux rien faire à part la visiter dès que je peux et souffrir en silence à cause de cette putain de famille maudite !

J’aurais aimé que la personne en face de moi soit quelqu’un d’autre que Natasha. J’aurais pu réellement ouvrir mon coeur et avouer tout ce qui me travaille sans cesse. A la place je retiens mes larmes et serre fort les poings pour éviter de renverser la table et de renverser le verre d’eau encore plein sur la tête de ma grand mère pour essayer de la sortir de ses rêves… Je me sens tellement impuissante...
 

 
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 177
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Mer 16 Aoû 2017 - 15:38






►Octobre 2019, Maison de retraite privée |
Nana, I'm home
Aly & Jenna


Je ne pouvais qu’imaginer la douleur qu’elle devait subir de devoir vivre dans notre ombre constante. J’avais moi-même respirée l’ombre de mon frère, aujourd’hui je n’étais plus rien, qu’un maigre souvenir d’une victime. Avais-je un documentaire à mon effigie? Non. Papa et grand-père devaient s’être assuré qu’Hollywood n’aurait jamais de droit sur nos vies, nos histoires, qu’aucune image n’apparaisse. Le connaissant j’avais disparu de mes photos d’écoles, il devait avoir déboursé toute sa fortune pour dissiper la moindres image pouvant nous rappeler à quelqu’un, même eux ne devaient pas se souvenir de nos visages. Nana Rose elle n’oubliait pas, même si on la traitait de cinglé, sa mémoire était plus vive que le vent qui s’entremêlait sur nous. La pauvre Alyssa tentait de résonner notre grand-mère aux cheveux d’argent et au ricanement d’ignorance. Je savais bien qu’elle se blesserait à la longue de vouloir être dans sa vie, j’avais payé ce prix très fortement, je ne pouvais tout de même pas laisser ma petite sœur en faire de même. Je soupirais, tentant de cacher ma peine, mais rien n’y faisait. J’étais à fleur de peau. « Oui….je dois lui ressembler… » dis-je d’une voix tremblante.

Puis Alyssa dit les mots clés qui vinrent me faire jeter un regard de surprise sur ma rouquine. Elle n’avait vraiment aucune idée à quoi je ressemblais? Même pas un peu? Mon cœur se serrait doucement. Je pouvais comprendre qu’ils nous aient fait disparaître de la planète entière, mais l’idée que même la famille ait tout détruit me fit quelque chose, c’était comme si j’étais moi-même portée disparu. Quel drôle de sentiment. Je savais bien pourtant que j’étais morte, je me souvenais très bien de la froideur de la lame, de mon dernier battement de cœur alors que mon âme quittait mon corps. Je savais bien que je n’existais plus dans ce monde, ni n’existerait à nouveau, je n’étais qu’un lointain souvenir d’un avenir prometteur. Ces sentiments venaient encore me prendre d’assaut, mon cœur se serrait de plus en plus dans ma poitrine, j’avais l’impression qu’il allait exploser de rage. J’existerais si ce n’était pas de Samuel. Je serais vivante, j’aurais sûrement des enfants, une superbe carrière. Le penser me rendait complément folle. Je ne devais pas le faire, mais mon regard valsait d’une dangereuse danse entre Nana et Alyssa. Allais-je réellement le laisser continuer? Allais-je permettre à Samuel de détruire encore plus de vie qu’il n’en avait prit? Mon cœur se jetait d’une émotion à l’autre et mon corps se mettait à trembler. Je ne voulais qu’éclater de peine alors que je disais à Alyssa de ne pas se faire de mal pour notre grand-mère. J’avais déjà vu ce regard, ce même regard qu’elle avait, mais je l’avais vu dans mon miroir. La rage bouillait à l’intérieur de ses veines, je le sentais, je le voyais de mes yeux. J’avais été pareil, à un détail près, il fut une époque où j’étais meilleure pour cacher mes émotions devant un inconnu. Qu’étais-je devenu? Qu’allait-elle devenir? Une autre tragédie digne des films dramatiques? Je me refusais ce sort pour elle. Moi qui avais survécu aux tortures des enfers, moi qui avais été remodelé à leur goût, il m’était impossible de m’imaginer ma petite renarde passer par le même traitement. Comment lui apprendre? J’avais choisi de devenir son ennemi afin qu’elle ne cherche rien sur moi, voilà qui avait été un très mauvais choix, car je ne pouvais présentement rien faire de plus sans endommager la situation.

« Jenna, vient t’assoir, tu n’es pas belle lorsque tu es en colère. » Dis la voix de Nana Rose derrière nous. Je me retournais vers elle instinctivement, presque comme si j’avais été programmée, je m’avançais de quelques pas vers celle-ci qui me prit la main avec tendresse. « Tu veux savoir la vérité non? » je détournais mon regard vers Alyssa, affichant mon air complètement perdu par la situation. J’hochais négativement la tête en gloussant, je ne voulais pas réellement savoir ce qu’elle avait à dire, mais mon petit renard ne pourrait pas me sortir de cette situation. Je sentais qu’elle-même voulait en savoir plus, mais je ne tenais pas à savoir la vérité, celle que je croyais qu’elle voulait me dire. Ce fut d’une voix hésitante que je répondis doucement. « Non. JE ne veux pas le savoir. » Ce à quoi cette magnifique vieille dame au regard de l’océan sourit avant de détourner la tête vers le vide en disant simplement. « Bon. Tant pis. »



CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 655
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Jeu 17 Aoû 2017 - 5:45


Nana I'm home

 


Il se produit quelque chose de très bizarre. Lorsque Nana appelle Jenna, Natasha s’est directement retournée comme si c’était son réel prénom. Ce pourrait-il qu’elle soit ma sœur ? Mais non ! C’est totalement impossible ! Il ne faut pas que je me mette ce genre d’idée en tête. Si elle était ma sœur elle serait bien plus âgée que cela. Elle ne paraitrait pas avoir mon âge… Même s’il est possible qu’elle fasse jeune ce n’est pas possible que ce soit à ce point. Natasha doit juste avoir pris l’habitude de se faire appeler Jenna par ma grand-mère. Je ne vois pas d’autre solution. Mais cela voudrait donc dire également qu’elle a pris l’habitude de venir régulièrement lui rendre visite et je n’aime pas trop cela. Je ne pense vraiment pas que cela soit une bonne idée pour l’état de santé mental de Nana. Cela la conforte un peu trop dans l’idée que sa petite fille est encore en vie. Il faudra que je lui en touche deux mots plus tard. Ou alors j’irais directement parler à quelqu’un de l’établissement pour lui dire que je ne veux plus que Natasha s’approche de ma grand-mère car cela la perturbe bien trop. Surtout que je ne connais pas son réel comportement lorsque je ne suis pas présente.
Nana demande alors à Natasha / Jenna, si elle veut savoir la vérité. Mon cœur s’emballe. Je vais enfin peut-être tout savoir. Je me sentirais enfin libérée. Je suis prête à tout entendre. Mais à la place cette sombre idiote lui dit que non elle ne veut pas savoir. Mais elle se prend pour qui celle-là ????? Elle sait que je fais des recherches sur ma famille, elle sait que je cherche la vérité alors pourquoi ? POURQUOI elle a refusé ??? Elle adore me jouer des sales tours, elle adore me voir aller mal ? Elle aime me faire souffrir ? Mais pourquoi ? Je ne lui ai jamais rien fait ! Je l’ai toujours ignorée jusqu’à ce qu’elle commence à venir me chercher des problèmes. J’étais à deux doigts de savoir le fin mot de l’histoire sur ma putain de famille et il faut que petite merde prétentieuse vienne tout foutre en l’air d’un simple « non ». Mes nerfs vont lâcher. Soit je me mets à rire et pleurer comme une folle soit je lui en colle une dans la gueule.

-Tu te fous de ma gueule ? Non ? C’est tout ce que tu trouves à dire ? Non ! Mais tu sais que je veux savoir ce qui s’est passé ! Je te l’ai dit à la bibliothèque. Et toi salope comme tu es tu dis NON ??? Mais tu te prends pour qui putain ? Tu perturbes ma grand-mère en venant la déranger, elle t’appelle Jenna et tu ne dis pas que tu t’appelles Natasha, ce qui la conforte dans l’idée que tu es ma sœur mais ça ne te gêne pas toi ! Tu cherches vraiment à foutre la merde dans ma famille ? MAIS POURQUOIIIIIII ???

Je m’approche d’elle dangereusement. J’ai oublié toutes les personnes autour de nous. Je fais malgré tout attention à ne pas commettre l’irréparable pour ne pas me faire virer de l’établissement. Il ne manquerait plus que cela. J’essaie de respirer pour me calmer. Mes poings sont serrés mais j’essaie de me détendre et là, sans prévenir, je la gifle. J’en rêvais depuis tellement longtemps que le geste est parti tout seul. Je n’ose même plus regarder ma grand-mère. J’ai le cœur en miette. J’aurais pu savoir… J’aurais dû savoir… Mais il a fallu qu’elle choisisse Natasha pour ressembler à ma sœur. Elle aurait pris n’importe qui d’autre j’aurais su la vérité il y a quelques instants… Cette fille est vraiment insensible et sans coeur... Mais elle me le payera tôt ou tard croyez-moi.


 

 
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 177
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Jeu 17 Aoû 2017 - 16:56






►Octobre 2019, Maison de retraite privée |
Nana, I'm home
Aly & Jenna


Ma respiration se faisait difficile, je sentais mes émotions se soulever d’un sens à l’autre, de la haine à la peine je ne faisais plus de différence. Cette rencontre était pire que je l’aurais estimé, ma rage ne me quittait plus, je n’arrivais simplement pas à me concentrer, je m’attachais trop à cette nostalgie en compagnie de Nana Rose. Comment Samuel faisait pour rester saint d’esprit? Je veux dire, pas qu’il l’ait déjà été, mais le plus saint d’esprit qu’il pouvait être autour de notre passé. Elle était la, les yeux rêveurs, me tenant la main avec plus de chaleur qu’elle ne l’avait jamais fait. Moi j’étais anéantie, les yeux rougit de peine, je me sentais mourir une deuxième fois tendis que son doux regard se posait sur ma personne. Elle m’avait reconnu malgré le charme, elle avait vu au travers du démon, je n’avais jamais vu cela depuis mon arrivée. On ne m’avait pas prévenu que c’était possible, mais je ne pouvais qu’imaginer qu’elle avait attendu toutes ses années pour notre retour, c’était sûrement pour cela que lorsque ses yeux se posaient contre mon visage elle voyait outre la façade. La petite fille que j’avais été, la jeune humaine naïve et douce voulait tellement se battre pour revenir des morts et enlacer sa grand-mère. Il y avait tellement longtemps que l’on ne m’avait pas parlé avec cette douceur, que l’on ne m’avait touché avec délicatesse, comme si elle avait compris que la plus fragile entre nous deux était moi. Je ne pouvais retenir un rictus et des larmes au moment où elle dit tant pis, au moment ou elle abandonnait de me dire une vérité que je ne voulais savoir. Mon corps tremblait quand elle relâchait ma main et j’oubliais l’existence même de l’autre rouquine pendant une seconde. J’aurais eu envie de lui sauter dans les bras, de lui dire que j’étais là, que c’était bel et bien moi. J’aurais eu envie d’être humaine, vivante, vieillissante aux cheveux colorés car le gris aurait gagné du terrain sur moi. J’aurais juste voulu vivre, pour qu’elle reprenne ma main, qu’elle ne la lâche jamais.

Alors que ma respiration se faisait courte et difficile j’entendis la voix d’Alyssa résonner. Je me retournais vers elle, encore prise par la surprise, les larmes voulant couler sur mon visage. Je l’entendais se plaindre, mais égoïstement je ne la comprenais pas, j’avais beaucoup plus à crier qu’elle ne pourrait jamais avoir. Elle n’avait pas le droit de se plaindre de sa vie, non, car elle vivait. Et puis qu’est-ce que ça peut bien faire d’avoir un mystère? Un morceau inconnu d’un passé qu’elle n’aurait jamais voulu malgré ce qu’elle pouvait ce faire croire. Je vivrais bien sans Samuel, je vivrais tout simplement et à sa place je ne chercherais jamais la vérité. Samuel était un sociopathe, un meurtrier, un horrible manipulateur, un assassin, il n’avait jamais rien fait de bon ni ne l’avait vraiment été. Il était déviant, il était un monstre, il ne méritait pas toute l’attention qu’elle voulait lui accorder. Mon sang bouillait à mon tour, je me mordais la lèvre pour éviter de parler, car au fond de moi je voulais encore la protéger de tout cela. Au fond de moi, malgré tout ce que l’enfer m’avait fait subir, je savais qu’elle n’était pas responsable de ce qui lui arrivait. Ce n’était qu’une enfant, une personne complètement stupide du moins, mais une enfant qui voulait savoir pourquoi son père et sa mère n’osaient même pas la regarder dans les yeux quand ils l’apercevaient. Puis elle me giflait.

« Jenna Natasha Rosenwald. » dit Nana Rose. « Tu ne devrais pas ainsi fâcher ta sœur. Alyssa est sensible, comme tu l’étais. » Continuait-elle en nous regardant toutes les deux. Sa main cherchait à prendre celle d’Alyssa, mais elle était trop loin pour qu’elle se rende, Nana ne fit qu’avoir un petit rictus de joie en nous observant. « Alyssa…je t’avais dit qu’ils étaient revenu. Nos anges sont de retour, comme Samuel me l'avait promis. » Mes yeux étaient encore fermés, mon sang bouillait de plus belle, je tentais de me calmer. J’ouvris les yeux trop tôt en regardant Aly, ils étaient d’un noir jet, mais ils allaient disparaître une seconde après laissant place au marron habituellement entouré de blanc. Je n’avais aucun sourire, aucune émotion propre à une vie humaine pour tout dire, uniquement un visage complètement vide.

« Je te l’ai dis Alyssa, seule Nana peut te dire la vérité sur ce qui s’est passé entre Sammy et moi. . » froide, distante, comme au début de notre rencontre. Je me foutais que le chat soit sortit du chapeau, il fallait bien qu’il le soit un jour, alors je détournais mon attention vers ma grand-mère qui était encore heureuse malgré tout ce qui venait de se produire. « Dis lui Nana. »




CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 655
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Ven 18 Aoû 2017 - 9:16


Nana I'm home

 


Voir la main de Nana Rose dans celle de Natasha m’est insupportable. Elle n’est rien pour elle. Et cette stupide fille la laisse faire. Mais pourquoi ? Et je n’arrive pas à comprendre ses yeux rougis ? Est-ce à cause de sa grand-mère qui est morte ? Cela lui rappelle la relation qu’elle avait avec ? Je ne sais pas pourquoi mais je n’arrive pas à y croire. Cette situation me semble totalement irréelle. Ma grand-mère pense que Natasha est sa petite fille morte depuis seize ans… Et le pire c’est que j’ai beau parler, m’énerver contre cette salope elle ne réagit même pas. Elle reste dans le même état, voir presque en colère. Mais pourquoi le serait-elle ? Probablement qu’elle est aussi folle que Nana en fin de compte. Mais c’est moi qui devrais être en colère contre elle, pas l’inverse. Je devrais lui faire payer très cher l’affront qu’elle m’a fait. Mais au lieu de cela je ne fais que lui mettre une gifle.
Et c’est alors que je manque de tomber à terre à cause d’un coup de poing que je reçois. Non pas un véritable coup de poing mais à cause des paroles de ma grand-mère. Elle appelle Natasha « Jenna Natasha Rosenwald ». Jenna… Natasha… Je n’ose plus regarder cette vieille femme. Je n’ai mon regard posé que sur Natasha, ou Jenna, ou je ne sais pas qui. Et là… C’est un regard noir jet qui me fait fasse. Un regard noir de monstre comme on en voit à la télévision. Les larmes coulent en silence sur mes joues. Je suis en état de choc. Mon cerveau est en pause mais redémarre lorsqu’à demi-mot, Jenna confirme qui elle est. Je m’écroule à terre. Mes jambes ne me tiennent plus. Mon cerveau me donne la migraine et les larmes floutent ma vue. Jenna est Natasha. Natasha est Jenna. Natasha est ma sœur. Mais Jenna est morte il y a seize ans. Mais Natasha a les yeux noirs. Et Nana l’appelle Jenna. Donc… Non… Non mais non ! Je prends ma tête entre les mains et me berce d’avant en arrière pour remettre mes idées en place.

-Natasha est Jenna ? Tu es ma… Sœur morte ? Mais… Tu es morte… Et tu me détestes… Tu savais depuis tout ce temps et tu ne m’as rien dit ? Tu t’es foutu de ma gueule ?... Tu vas crever pour de bon, je me vengerais…

Je me relève énervée comme jamais. Elle m’a dissuadé de continuer mes recherches, mais m’a poussé à continuer dans un sens en me disant de fouiller à certains endroits. Elle a été une peste avec moi et m’a humiliée plusieurs fois. Elle aurait pu me dire la vérité. Me rassurer, me dire qu’elle était vivante. Et m’aimer un peu… Je suis sa petite sœur… Jamais elle n’a eu un geste gentil envers moi. A croire qu’elle me déteste. Mais je n’ai rien demandé à personne moi.
Mais attendez…. Si Jenna est vivante… Samuel aussi aux dires de Nana Rose… Un psychopathe horrible est en vie. Et si c’était lui qui avais commis les crimes dont j’ai entendu parler à la radio ?
Je me tourne enfin vers Nana, ma grand-mère qui au final n’était pas folle… Qui a toujours dit la vérité mais sans trop m’en dire… Pourquoi ? Je le regarde intensément malgré mes larmes. J’ai besoin de comprendre et je sais que l’heure des réponses a sonné.

 

 
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 177
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Ven 18 Aoû 2017 - 20:49






►Octobre 2019, Maison de retraite privée |
Nana, I'm home
Aly & Jenna


La pauvre venait de perdre la tête, mais je pouvais la comprendre, j’aurais sûrement été dans le même état au cas contraire. Je me tenais froide, inexpressive, les larmes ne coulaient plus. Un petit sourire voulait se créer en simple rictus au coin de mes lèvres, mais il avait de la difficulté à naître, mes yeux revinrent à ma grand-mère comme si la jeune rouquine n’aurait jamais existé. Je me mettais à genou devant elle, apposant un baiser sur sa main, la voyant si heureuse. Elle ne voyait pas la panique de sa plus jeune petite fille, non, elle ne voyait que moi et elle était heureuse. Je respirais un peu mieux, je crois sincèrement que j’étais libéré d’un très grand fardeau, mais je savais que le prix serait très élevé. J’inspirais profondément en écoutant Alyssa, me relevant, murmurant muettement envers ma grand-mère les mots ‘je t’aime’. Nos regards étaient doux l’une pour l’autre, celle-ci comprenait, alors elle retournait ses yeux vers la petite rouquine pour lui faire un très petit signe signifiant de venir s’assoir sur la chaise disponible.« Je crains que la mort ne soit plus mon ennemi Alyssa. J’ai gouté les lèvres du diable. Je ne crains pas de lui rendre visite à nouveau. » Mon regard glacial vers elle, j’attendais son prochain mouvement, si elle osait relever sa main sur moi elle saurait pourquoi elle était chanceuse de n’avoir jamais rencontré notre père. Il m’avait élevé à rendre les coups les plus durs, je n’avais pas peur d’effleurer son visage de mes ongles, je n’avais pas peur de lui faire du mal pour la calmer.

J’étais un démon pour l’amour du seigneur, pas un ange! J’avais choisi la mort la plus douloureuse, j’avais choisi de suivre mon frère dans la douleur et la haine. J’avais décidé par moi-même de mon propre sort et personne outre moi ne pouvait me pleurer, j’en étais convaincue. « Bien sûr que je savais. » dis-je simplement du revers de la main « J’ai tentée de te protéger, puis j’ai compris qui tu étais, j’ai donc du improviser. » j’avais compris qui elle était après quelques visites et rencontre. J’avais compris que la petite Alyssa était un feu bouillonnant encore plus chaud que l’enfer, j’ai compris qu’elle n’était qu’à une ligne entre Sammy et moi. Je savais qu’elle n’avait jamais eu la chance d’être sa propre personne, qu’on lui avait imposé une façon d’être, dictée comment penser. Je savais que les Rosenwald que j’avais un jour vénérés l’avait complètement formée à entrer dans le moule avec eux, mais qu’elle refusait de se conformer malgré tout. J’étais incertaine si je devais être fière d’elle ou simplement lassé qu’elle soit exactement comme nous. Nana fini par parler faiblement, elle voyait que nous n’étions pas prête une comme l’autre à se parler convenablement, elle voulait limiter les dégâts.

« Je reconnaitrais ma Jenna parmi des milliers, même si elle tente de me cacher qui elle est, cela ne marchera jamais avec moi. Non. J’ai errée sur cette terre avec un fardeau si lourd, pendant tant d’année…. » Elle s’arrêtait. Je la regardais, j’étais je l’avoue inquiète de ce que ma grand-mère dirait, mais mon regard devenait plus tendre quand je la voyais. « Alyssa… » Elle se raclait la gorge, toussant un peu, je lui donnais machinalement le verre d’eau pour qu’elle puisse boire un peu. « Merci ma douce. » Me dit-elle en m’accordant un doux regard. « Alyssa, je t’avais prévenu, je t’avais dis de partir…Maintenant il n’y aura pas de retour possible, tu seras aussi prisonnière du fardeau, de notre fardeau à tous. » J’inspirais doucement, laissant mon regard planer entre ma grand-mère et ma sœur. Que voulait-elle dire qui était si important?

« Il savait tout pour Samuel, il savait pour les meurtres quand tu l’as découvert, ton père avait tenté de faire disparaître les preuves. Il n’a rien fait, il a cru que….que ça partirait. J’ai tenté de le dire à Jenna, mais elle a voulu appeler la police et…. » J’échappais le verre au sol. Mon cœur s’arrêtait, mon corps s’arrêtait de bouger, mon regard fixé sur ma grand-mère. Il savait, mon père savait et il avait osé me laisser mourir seule et effrayée? Je n’arrivais pas à le croire, je ne savais pas si je devais le croire, comment cela se faisait-il? « Il ne pensait pas que Samuel te tuerait, il pensait juste que sa déviance cesserait, qu’il…enfin… tu connais ton père Jenna… » Seule ma main tremblait, d’un choc qui me venait d’outre tombe, je ne savais plus où ma rage devait aller. Qui méritait ma haine au final? Ma grand-mère ne parlait plus, elle devait vouloir nous laisser toutes deux digérer l’information. J’étais bouche-bée, incapable de parler, incapable de me brancher sur une idée et de la garder.

La vérité fait plus mal que la mort, maintenant je le sais, maintenant je le comprends. « Tu as ce que tu voulais, mon petit renard? » dis-je en me réveillant presque d’un rêve. Je ne lui offrais aucun réconfort, soyons sincère, j’avais plus mal présentement qu’elle ne pourrait jamais avoir mal. Mon cœur ne battrait plus jamais de la même façon, je crois que j’avais franchi la ligne, tout comme Samuel j’avais perdu mon humanité. J’en avais assez de souffrir, d’avoir mal, de tenter d’aider ceux qui ne voulaient pas de mon aide. C’était décidé, désormais je serais le démon que j’aurais du être.




CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 655
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Dim 20 Aoû 2017 - 5:43


Nana I'm home

 


Non mais sérieusement? Natasha est en réalité Jenna? Elle est ma soeur morte il y a seize ans? Mais elle a l’air d’avoir mon âge? Comment est-ce possible? Et si elle est vivante, Samuel l’est aussi? Ce sociopathe est en vie? Est-ce lui qui a commis les meurtres dont on a entendu parler à la radio? Il recommence encore? Si c’est le cas pourquoi fait-il ça? Pourquoi ce besoin de tuer des gens? Et vu que Nana a dit l’avoir vu, il se peut que je l’ai déjà croisé dans la rue sans savoir qui il était? Est-ce que je lui ai déjà parlé? Et mes parents sont-ils au courant? Est-ce tout cela qu’on cherchait à me cacher? Sont-ils réellement morts? Sont-ils revenus à la vie? Ce sont des vampires? Oh mon dieu! Mais pourquoi il a fallu que je tombe dans cette famille de dingue? Je n’ai rien demandé à personne! Je n’aurais jamais dû insister pour trouver la vérité. Je n’aurais jamais dû parler à Jenna… J’aurais dû l’éviter comme la peste. Et elle ne m’aide pas en disant qu’elle a goûté les lèvres du Diable. Elle est donc bel et bien morte et a été en enfer avant de revenir… C’est un démon? Ce qui expliquerait les yeux noirs qu’elle a eu durant quelques secondes tout à l’heure? Ma soeur est un démon? Un vrai? Ces créatures sont réelles? Non mais achevez moi ! Je vais virer folle! Je n’ai même plus la force de me battre contre elle. A vrai dire elle me terrifie. Comment une pauvre humaine comme moi pourrait menacer un démon comme elle? Je n’ai aucune chance face à Natasha, enfin Jenna… J’explose de rire lorsqu’elle me dit qu’elle voulait me protéger. Me protéger de quoi? De Samuel? D’elle? De la folie? De quoi exactement? Parce qu’à part me causer des soucis elle n’a rien fait de plus...

-Me protéger? Mais bien sûr. Tu as été une peste horrible avec moi, tu m’as fait tourner folle, tu m’as poussée à bout plus d’une fois!

Je me tais soudain. Nana Rose se met à parler, à me parler directement. Elle voulait que je parte mais que maintenant je suis prisonnière. Et elle a raison, je suis prisonnière de cette malédiction, de ce fardeau, de cette horrible vérité. Mais je ne m’attendais pas à la suite de ses mots. Les larmes coulent lentement sur mes joues. Mon père, notre père, était au courant pour Samuel… Il l’a laissé faire. Il a accepté en silence qu’il tue Jenna. Il est complice du meurtre de sa fille en quelque sorte. C’est horrible! Est-ce qu’il a un jour aimé ses enfants? Enfin ses filles? Pourquoi protéger Samuel? Pourquoi le laisser tuer sa jumelle? Qu’est-ce qu’à Samuel de plus que Jenna, ou que moi qu’il ne connaît presque pas? Je regarde ma soeur. Je ne sais pas quoi lui dire. Je suis anéantie. Je n’ai plus de force. Nana savait tout aussi. Pourquoi personne n’a jamais rien dit? Pourquoi garder le silence sur ces terribles choses? Ma soeur me demande si j’ai ce que je voulais. Hélas oui… Mais je crois que je n’étais pas prête pour cette vérité. Je n’étais pas prête pour l’apprendre comme cela…

-Je suis désolée Nat… Jenna… Je…

Je n’arrive même pas à trouver les mots, à dire ce que je ressens. Je ferme juste les yeux et laisse les larmes couler. Je veux tout oublier, retourner en arrière. Je veux hurler ma rage. Qu’est-ce qui nous attend maintenant? Je viens de découvrir que j’ai un grand frère et une grande soeur bien en vie mais la relation que j’imaginais avec eux ne verra jamais le jour. Mon frère est un meurtrier et ma soeur un démon qui n’a pas l’air de m’aimer. ma famille est tombée en morceau en quelques secondes. Je voudrais partir loin, refaire ma vie loin de toutes ces personnes. Recommencer à zéro en commençant par changer mon nom de famille… Mais je sais que je n’y parviendrais pas.

-Nana… Pourquoi n’avoir rien dit avant? Pourquoi avoir laissé faire? Qui est notre père à part un monstre? Tout est de sa faute! Et il est tranquille!

Oui tout est de sa faute. Il a laissé Samuel faire ce qu’il voulait, il a laissé énormément de monde mourir pour le petit bonheur de Samuel… J’ai la haine pour lui. J’ai envie de le tuer de mes mains. Il a ruiné notre famille. Et je ne sais même pas pourquoi. Qu’est-ce que cela lui a apporté à part ne plus avoir d’enfant dans ses jambes?


 

 
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Messages : 177
Date d'inscription : 25/03/2017

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Dim 20 Aoû 2017 - 19:57






►Octobre 2019, Maison de retraite privée |
Nana, I'm home
Aly & Jenna


Je roulais les yeux à son commentaire. Elle ne comprendrait jamais ce que j’avais tentée de prouver ce jour là à la bibliothèque. Il était inexplicable à mon avis d’admettre mon erreur, d’admettre que j’avais voulu la voir enflammée ce jour là et que j’avais été fière de ma réussite. Cela ne lui aurait rien donné de plus, rien dont elle n’est besoin, alors je ne passais aucun commentaire sur ce fait. J’avais voulu la protéger de Sam et moi pour tout admettre. Prouver qu’elle serait capable de refuser sa manipulation, prouver qu’elle pourrait s’en sortir sans lui et qu’elle le ferait dans la grâce d’une femme de notre famille. Je mordis donc ma langue pour m’empêcher de parler, ne montrant pas mon émotion de façon faciale, j’attendais uniquement que ma chère Nana crache son dentier pour qu’on en finisse. Je n’aie pas eu à attendre très longtemps avant que ses mots viennent me choquer. Le verre que je tenais allait éclater en un millier de morceau, je ressentis un frisson me parcourir la colonne comme si un éclair venait de me frapper de plein fouet. Mourir c’était déjà une étape, mais savoir la vérité c’était pire. Mon père ne savait pas depuis longtemps selon elle, peut-être juste un peu avant moi, mais il avait voulu protéger Samuel selon elle. Je n’en croyais pas un mot! Je connaissais mon père mieux que je ne connaisse les traits de mon visage et je suis du type narcissique. Mon père avait voulu protéger sa compagnie, sa finance, son seul et unique enfant qu’il n’avait jamais eu. Mon père avait été égoïste comme à ses habitudes et il avait vu l’occasion parfaite d’enlever les usines des mains de Samuel. Il avait sûrement voulu enterrer l’affaire pour la mettre à son avantage, le connaissant il aurait voulu faire chanter son fils pour ne pas avoir à lui donner les usines, même après sa mort. Savez-vous ce que cela voulait dire pour moi à cet instant très précis? Il m’avait laissé mourir pour sa compagnie, il avait du tout mettre son argent dans la théorie que nous avions été tué tristement et il avait du se mordre les doigts quand la police n’a pas voulu se laisser corrompre. C’était pour cela qu’il nous avait fait disparaitre de ce monde et que toute preuve de notre existence n’était plus qu’une rumeur. Il nous avait fait payé d’outre tombe la perte de sa compagnie, son seul et unique deuil avait du être celui-là. Il m’avait laissé crever comme une merde, à quoi bon me sauver, j’avais tout dévoilé à la police. Il devait même me tenir responsable de ce qui était arrivé. Si ça n’aurait été de ma lettre d’adieu personne n’aurait jamais su la vérité, la compagnie serait encore présente et le nom des Rosenwald n’aurait jamais été salit.

« Tu n’es pas responsable des actes de ce qui nous sert de père. » dis-je froidement en relevant les yeux vers ma rousse. C’était presque étrange d’être ouverte pour une fois, de dire qui j’étais, j’en aurais été déstabilisé si je n’avais pas sentis mon humanité me glisser entre les doigts. Les larmes avaient cessés, il ne restait que la froideur et le regard glacial qui parcourait mon visage. Nana Rose ne riait plus, elle nous regardait toutes les deux incertaines si elle devait continuer, Il y avait tant d’années de secrets envolé en un instant. Elle écoutait attentivement Alyssa, le regard plein de souffrance, je savais la réponse qu’elle offrirait. Je voyais la douleur qui la parcourait, je ressentais la honte qu’elle transpirait, alors je pris les devants pour lui éviter de devoir trouver les mots. « Parce qu’elle avait peur de perdre Samuel si elle parlait. Parce qu’elle niait la vérité. Parce qu’elle n’a jamais aimé notre père et qu’il nous a fait subir l’absence qu’il avait lui-même vécu par sa faute. » Je pris une pause alors que les larmes de ma grand-mère coulait sur ses joues. « Parce qu’elle est responsable aussi, puisque elle était là, puisque elle savait depuis le début et bien avant ma mort. »

Ses yeux étaient remplis de remords, j’avais dis la vérité, pour une fois du moins. Je retournais pourtant mon attention vers ma sœur, qui était là, choquée par toute cette vérité qui venait d’enfin lui être dévoilée. « Alors, ça fait quoi d’être une Rosenwald? Tu porte le même bagage que nous, tu porte le même fardeau que nous, tu ne t’en débarrasseras même pas à la mort. Es-tu enfin satisfaite? » Je ne mâchais pas mes mots, toujours et aussi froide que j’étais devenu. Mon regard était pourtant de braise, je voulais qu’elle sache que cela ne me plaisait pas, je voulais qu’elle comprenne qu’elle n’aurait jamais du savoir tout cela. C’était trop demandé d’être innocente?


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
I focus on the pain
it's the only thing that's real. ▬ Everyone one i know goes away in the end. I will let you down, I will make you hurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 655
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  Lun 21 Aoû 2017 - 6:23


Nana I'm home

 


Je me sens complètement perdue, paumée. Je voudrais retourner en arrière pour ne rien savoir. Je souhaiterais n’être jamais allée voir Nana dans cette maison de retraite. J’aurais aimé ne pas aller dans le même établissement que Natasha, enfin Jenna. J’aurais aimé ne pas avoir volé plus d’une fois les clefs du manoir pour m’y rendre en cachette. Je souhaiterais ne pas avoir cette famille et même… Oui je souhaiterais même ne jamais être venue au monde. Pourquoi m’avoir fait de toute façon ? Puisqu’on ne sait jamais réellement occupé de moi. Deux enfants morts ce n’était pas suffisant ? Il fallait en faire un troisième pour qu’il devient fou à son tour et fasse quelque chose d’irréparable ? Je ne dis pas que je fais faire une bêtise, non. Maintenant que je suis là j’y reste. Mais je vais virer folle et je finirais probablement mes jours dans un asile de fou. Ou alors, si… Peut-être que je vais finir par commettre un crime. Rien qu’un seul… Tuer l’homme qui nous sert de père et qui a toujours fermé les yeux sur les agissements de Samuel. Qui n’a jamais protégé sa première fille des mains de son jumeau, qui ne sait jamais occupé de sa deuxième fille et qui a envoyé Nana en maison de retraite. Oui, je crois que je pourrais le tuer de mes mains… Je crois que j’en ai la folie. Mais tout mettre en œuvre me sera un peu plus compliqué. Je suis ordonnée et méthodique mais je sais que je ne penserais pas à cacher toutes les preuves. Il ne faudrait pas qu’on sache qu’une Rosenwald de plus à commis un meurtre. Mais au moins si je fini mes jours en prison la lignée des Rosenwald s’éteindra à ma mort. Quoi que… Est-ce que Jenna et Samuel peuvent avoir des enfants ? Enfin bon… Redescendons sur terre, au moment présent… Plus Jenna parle et plus la colère monte en moi… Je n’arrive décidément pas à les comprendre.

-Nana avait peur de perdre Samuel ? Mais pas de te perdre toi ? De perdre un meurtrier mais pas une innocente ? Notre grand-mère savait aussi ?

Ce sont les mots de trop. Tout le monde savait mais personne ne s’est inquiété pour Jenna et pour l’avenir des autres personnes vivant à proximité…  Ma sœur finit par dire la phrase de trop en me demandant si je suis satisfaite de tout savoir. Oui je le suis. Je sais enfin que j’ai une famille de merde, une famille qui pourrira en enfer. Et que désormais j’en ai fini avec eux. Dès que je peux je pars de chez papi et je m’installe seule. Et hélas je ne chercherais pas à découvrir qui étaient Jenna et Samuel avant de mourir. Je n’aurais hélas jamais de relation fraternelle avec eux vu qu’ils n’ont pas l’air de vouloir faire connaissance avec moi. C’est pour cela que sans un mot je me dirige vers la sortie, sans un au revoir, sans un regard vers les deux femmes de ma famille. Les deux femmes que j’ai toujours aimé même si l’une d’entre elles était morte avant ma naissance.

 

 
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Nana, i'm home | Aly&Jenna  

Revenir en haut Aller en bas
 
Nana, i'm home | Aly&Jenna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haute Fidélité et Home cinema
» Nana Tomes 1 à ... Ai Yazawa
» HOME (film)
» Home déco
» Mon quad Nana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Archives :: Archives des membres :: Anciens RP-
Sauter vers: