.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Listen to the succubus' song

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Listen to the succubus' song  Mar 8 Aoû 2017 - 18:16

Sylvia Enael Rose
feat Ariel Bloomer
  • 25 ans (age humain)
  • Canadienne
  • Bi-sexuelle
  • Chanteuse
  • Demon
Caractère
N’ayant pas reçu la meilleure éducation au monde, Asamiel, ou plutôt Sylvia, a toujours été le genre de succube à vouloir se soumettre au bonheur des autres. Quitte même à sacrifier le sien, et faire semblant que tout va bien. Très vite dans sa vie, la créature a compris la vertus du mensonge et ce qu’il permet de préserver. Ne pas parler, ne pas révéler sa tristesse, et ne pas provoquer cette même peine chez les autres. Une enfant sachant se rendre utile, et n’hésitant pas à donner un coup de main en cas de besoin. Seulement, son séjour chez Lilith lui a fait prendre conscience que le bonheur ne se gagne pas en cachant toujours la vérité au fond de soi, et que parfois, parler fait aussi du bien. Peu importe si l’on blesse les autres, du moment que l’on se libère de la tristesse qui nous ronge. La jeune succube a tout fait pour retenir cet enseignement, alors même que cette haine grandissait dans son coeur face au coups de sa mère. Un amour véritable pour Lilith, et une haine d’une pureté infinie envers Ydramiel. C’est en laissant éclater sa rage que la jeune femme se libéra de tous ces poids, pour finalement embrasser sa vraie nature. Celle d’une succube, et qui pendant une légère seconde, avait apprécié sentir ces regards sur elle. Comme à l’époque où elle vivait dans le palais de Lilith, et que toute l’attention était portée sur elle.
Anecdotes
C'est en débarquant sur Terre, alors qu'elle passait ses premières nuits dans le corps de Sylvia, que la succube pouvait entendre son hôte supplier de la libérer. Asamiel accepta sans sourciller, ne souhaitant pas créer plus de souffrance, mais intégra son corps immédiatement en se rendant compte qu'elle ne pouvait vivre convenablement à l'état éthéré.
Dis m'en plus sur toi...
On peut m'appeler Coemgenus et j'ai 25 ans. Je vis en France en ce moment je ne suis pas super disponible pour du rp, en raison d'heure de conduite et les vacances XD Mais dès la rentrée, je serais un peu plus disponible ! Smile J'ai découvert le forum grâce à Jeanna !
misu cookie donut oat cake.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Mar 8 Aoû 2017 - 18:16

My Story
My Story

« Même alors que tu n’étais qu’un embryon dans mon ventre, tu attirais déjà toute l’attention sur ta personne. Mon enfant, sache que de tout mon être, je te méprise pour être venue au monde… »



Une infinité d’histoire concernant les naissances du monde des hommes circulent ici, et ce depuis des siècles. Des millénaires, voire même plus encore. On raconte souvent que les grands personnages tout au long de l’histoire et même encore aujourd’hui, viennent au monde annoncés par la nature sous la forme d’un événement surpuissant.  Réalité ou simple mythe, c’était bien loin de compter pour Ydramiel, qui attendait impatiemment la naissance de son enfant, depuis maintenant neuf mois. La succube, depuis toujours vivait dans les tréfonds les plus reculés de son monde originel. Elle n’avait jamais eu accès au luxe, à la moindre once de gentillesse venant de ses concitoyens, et pourtant sa fille lui apparaissait comme une nouvelle chance à saisir. Une opportunité de se lancer dans une toute nouvelle vie, et d’enfin pouvoir croquer le bonheur à pleines dents. Mais elle le voyait bien, à chacune des visites de ces êtres se prétendant ses amis, ou même d’une famille lointaine. Aucun intérêt ne lui était porté. C’était son ventre, cette chose sommeillant paisiblement à l’intérieur, qui était la source de toute l’attention. Ydramiel, dont le seul rôle était de porter cet enfant, ne recevait rien. Rien, jamais rien. Dans l’une des nuits les plus obscures, même pour son royaume, Ydramiel soupira un voeu l’espace d’un instant. « Si jamais ma fille vient au monde et devient une personne d’exception, je souhaite que l’histoire se souvienne de moi comme étant la mère de ce personnage, et celle qui lui aura tout enseigné. S’il te plaît ma fille, sors-moi de cet Enfer. »

Seule, terriblement seule dans ce désert de la vie, Ydramiel sentait le défilement du temps la rapprocher de cet instant fatidique. La naissance de sa fille. Les contractions devenaient de plus en plus violente, tandis qu’au sein de sa petite maison de fortune, tout le monde l’avait abandonné. Elle était seule, loin de tout, et surtout, loin de cet amant qui lui avait promis de partager ce bonheur avec elle. Il était parti il y a maintenant quelques mois, lui aussi, comme tous les autres. Mais bientôt, elle ne serait plus seule, non plus jamais. Son enfant allait l’accompagner dans cette lourde épreuve qu’est la vie. Rien qu’à cette pensée, un sourire inondait son visage. Rien ne pouvait la rendre plus heureuse que de se savoir soutenue, par un être n’existant pas encore. Elle attendait, secrètement elle attendait que le chaos se déchaîne sur ce monde. Ainsi elle saurait que son enfant est destinée à un avenir des plus radieux. Mais rien, pas la moindre secousse, aucun ras de ramée, ou d’éclair fendant le ciel pour frapper la terre de toute sa puissance. Son enfant se disait t-elle, naîtrait comme tous les autres, et serait amenée à avoir une vie des plus banales. Pour la première fois de toute son existence, Ydramiel se sentait succomber à l’appel de la tristesse, de la détresse de vivre, et alors que son enfant à même le sol versait ses premières larmes, la mère succube achevait de d’évacuer les siennes. Ainsi, après neuf mois à attendre, Asamiel pouvait enfin accompagner sa mère.

- Asamiel, c’est toi qui t’occupe d’aller chercher de l’eau pour la nuit ce soir. Ordonna Ydramiel.

Sans même répondre à sa mère, Asamiel s’empara machinalement du seau prévu à cet effet et sortit de la maison pour se mettre en route vers le puits. Ce dernier était à la lisière du territoire d’Ydramiel et de sa fille, ce qui permettait de ramener de l’eau assez souvent à la maison. En tant normal, la mère de famille s’occupait de cette tâche, mais depuis quelques semaines maintenant, son état de santé laissait à désirer. Ses forces s’amenuisaient tandis que les journées s’écoulaient et l’inquiétude de son enfant grandissait. Asamiel était vraiment prête à tout pour soulager la souffrance de sa chère mère, quitte même à prendre sa place pour ce genre de chose et tout le reste. Après tout, Ydramiel lui avait donné la vie il y a maintenant vingt cinq ans, et ensemble, elles vivaient une de ces belles vie que l’on ne trouve que dans les rêves et légendes. Une vie, entre mère et fille, entre femme. Portant un fier sourire aux lèvres, la jeune succube s’aventurait donc à l’extérieur et atteignit assez rapidement le puits. Ce n’était pas la première fois que la succube venait récolter de l’eau pour sa mère et elle-même, mais pour une raison qu’elle ne s’expliquait pas, cette journée n’était pas comme les autres. Le parfum dans l’air était différent, le ciel avait une autre teinte, bien plus obscure et surtout, le sifflement du vent était bien plus agressif, comme pour la mettre en garde d’un danger prochain. Mais Asamiel avait choisis de ne pas écouter ces mises en gardes, pour sa mère malade à l’intérieur. Il fallait qu’elle ramène l’eau, sans faire d’histoire. Plongeant son seau tout au fond pour récolter le précieux liquide, elle commença à distinguer une sorte de monture en train de se rapprocher d’ici. Au vu de cette opulence dans les décorations et dans la construction, la succube se dit qu’elle devait très certainement appartenir à une de ces familles nobles, que l’on raconte être à la tête de ce royaume, ou du moins loin de ce trou à rat puant. Quelque part en voyant cette preuve de puissance, et de bonheur, une pensée germa dans son coeur. Si jamais elle était née ailleurs qu’ici, est-ce qu’elle aurait été plus heureuse… ? Non, elle devait arrêter de penser ainsi et retourner à sa tâche principale. Après tout, elle était bien heureuse ici, avec sa mère. Elle était toute sa famille, et sans elle à ses côtés, rien ne serait possible. C’est ce qu’elle pensait, ou plutôt tentait un maximum de se persuader. Et si il en était autrement… ?
Ce désir tout ce qu’il y a de plus tabou et obscène, même pour un être de son espèce, devenait de plus en plus grand dans son coeur. Jusqu’à même prendre toute la place, et évincer tout le reste. Il n’était plus question de sa mère, mais bien de son bonheur personnel, de sa vie, juste de la sienne. Bien sûr que Asamiel se sentait égoïste, mais elle avait vécu toute son existence dans la boue et la misère, dans un faux bonheur au sein duquel elle tentait de rester pour ne pas devenir dingue. Ce n’est pas de la vie dont elle rêvait, et il est temps qu’elle le réalise une bonne fois pour toute. À l’instant même de cette prise de conscience, un éclair d’une force titanesque fendit les cieux pour frapper la terre, créant ainsi une ouverture juste devant le passage de la calèche. Bien forcés de s’arrêter, les deux démons en charge de la conduite jetèrent un rapide coup d’oeil au niveau de cette abîme venant de se former, et levèrent les yeux au ciel, pour n’y voir absolument aucun nuage. Cet éclair s’était formé comme par magie. Avant même qu’ils ne trouvent le moyen de repartir, une main géante venait de sortir du trou pour s’emparer d’un des conducteurs, laissant son compagnon dans l’incompréhension la plus totale. Asamiel avait assisté à cela depuis son puits. Elle avait entendu le ciel se déchirer en un instant, et le sol se briser au passage du tonnerre. Pour une raison inconnue, elle était certaine d’en être l’auteur. D’avoir donné naissance à ce phénomène, pour que ces personnes s’arrêtent quelques instants. Mais c’était complètement dingue pour une succube comme elle, de penser posséder un tel pouvoir d’action sur son environnement. Il y avait quelque chose d’anormal. Et cette main, elle appartenait à un être gigantesque, qui lentement commençait à sortir de sa fausse pour faire face au second démon. Pas question de rester inerte devant un tel spectacle. Asamiel, bien que consciente de n’avoir aucunement les capacités suffisantes pour sauver ces gens, s’élança vers eux avec cette intention. Au fond de son coeur, la certitude d’avoir provoqué ça persistait toujours, comme un écho.

- Je t’interdis de faire du mal à ces personnes, tu m’entends ?! Hurla t-elle à travers le jardin de sa maison, tout en sentant la terre trembler à sa simple voix. Ne leur fais aucun mal, ou je te renvoie d’où tu viens ! Affirma t-elle, en tombant sous la secousse, qui referma la fente.

Loin de comprendre ce qui venait de se passer sous ses yeux, Asamiel saisissait pourtant qu’elle avait une fois de plus agis sur l’environnement. Cette fois plus aucun doute, elle possédait bel et bien un pouvoir, et ce n’était pas n’importe lequel. Malgré ce sentiment d’extase qu’elle ressentait, ses yeux étaient tout simplement incapable de se tourner vers la voiture, et surtout vers cette moitié de corps géant découpé. Le pauvre démon souterrain n’avait pas eu le temps d’entendre son avertissement, et de s’échapper en retournant sous terre. Elle avait tué un être aussi puissant, à elle toute seule. Pourtant, une envie de vomir dévorait tout son être. Alors qu’elle reposait toujours par terre, la succube en tendant l’oreille, put entendre la porte de la voiture s’ouvrir et une personne en sortir. Un pied après l’autre, chaque geste indiquait une profonde délicatesse et une certaine importance. Se révélant à la jeune succube, celle-ci ne put qu’être émerveillée devant une telle beauté et une telle prestance. Une très belle femme, à n’en pas douter, mais aussi et surtout, une très belle succube. Il y avait quelque chose de gracieux dans sa démarche et dans sa manière de sourire. Ce n’était pas juste une question de douceur, mais aussi et surtout une question d’intensité. Tout dans son aura dégageait une force, quasi-divine. Asamiel était tout simplement incapable de bouger, tandis que la succube se rapprocher d’elle. Avant même qu’elle ne puisse s’en apercevoir, celle-ci avait posé ses doigts sous son menton, pour l’inciter à la regarder droit dans les yeux.

- Quel est ton nom, ma petite ?
- A… Asamiel, mais pourquoi est-ce que vous me posez cette question ?
Demandait t-elle, abasourdie par la voix et l’élégance de son interlocutrice.
- Asamiel, que se passe t-il ?! J’ai senti une énorme secousse à l’instant, tu vas bien ? Lança Ydramiel alors qu’elle venait rejoindre son enfant à l’extérieur.
- Je voulais connaître ton nom ma chère enfant, pour savoir qui je dois remercier de nous avoir sauvé la vie. Et pour savoir à qui j’aurais le plaisir d’annoncer qu’elle est la bienvenue dans mon royaume.
[i]- Votre royaume ? Comment ça, votre royaume ? Et puis, qui êtes-vous d’abord ?
Questionna Ydramiel.
- Sachez ma chère que votre fille possède un pouvoir exceptionnel et que gâcher son potentiel serait tout bonnement criminel. Elle a usé de ses capacités pour nous sauver la vie, à moi ainsi qu’à mon conducteur personnel. J’ai l’intention de lui apprendre à s’en servir, pour le bien de ce royaume, ainsi que pour elle. Affirma la succube, avant de se rapprocher de la mère pour la regarder droit dans les yeux. Et pour ce qui est de mon nom, vous pouvez m’appeler Lilith.

6 mois étaient passés depuis que Lilith avait recueilli Asamiel dans son palais. La jeune succube, avec une énorme douleur au cœur d’abandonner sa mère ainsi, avait accepté de vivre aux côtés de Lilith pour suivre son enseignement. Ainsi, elle pourrait contrôler son pouvoir et s’en servir avec un meilleur jugement. Depuis toujours, la succube sentait la terre bouger lorsque ses émotions devenaient trop grandes. L’eau se mettait à trembler quand la tristesse s’emparait de son cœur, et le vent se transformait en tornade sous l’impulsion de sa colère. Seulement, dans un monde où ce genre de phénomène était monnaie courante, elle s’était dit que c’était normal, naturel, comme tout le reste. Pourtant, inconsciemment, elle avait toujours su qu’elle y était pour quelque chose. Qu’elle agissait sur ces choses, avec ce pouvoir sommeillant en elle. Pour cette raison, la succube avait tenté durant toutes ces années de cacher ses sentiments au plus profond de son cœur. De se cacher de la vérité au plus profond d’elle-même, et de simplement faire semblant. Faire semblant d’être heureuse, faire semblant de vouloir vivre avec sa mère malgré tout. Il n’y avait rien de mal à vouloir ce genre de vie. C’était faux, elle le faisait avant tout pour sa mère. Pour ne pas la décevoir et pour ne plus jamais revoir cette peine dans ses yeux. Cette humiliation qu’elle avait senti ce jour où elle l’avait surprise en train de pleurer dans sa chambre, demandant aux puissances supérieures pourquoi. Pourquoi une fille comme elle et pas une autre… Pourquoi on lui avait donné cet enfant sans aucune particularité, et pas quelqu’un d’autre, pouvant la tirer de cet Enfer. Mais aujourd’hui, Asamiel réalisait que cette peine était derrière elle, et qu’enfin le vœu de sa mère allait devenir réel. Enfin, on allait pouvoir la tirer hors de cette misère. Quand elle reviendrait, avec la maîtrise de ses pouvoirs, Asamiel et sa mère ne seraient plus de simple citoyennes comme les autres. Chaque jour qui passait, Asamiel, accompagnée de Lilith, s’entraînait pour avoir l’ascendant sur sa capacité. Son pouvoir ne devait en aucun cas la contrôler. Comme un animal sauvage, que l’on souhaite apprivoiser pour se servir de sa force. C’était la même chose ici. Les jours passaient, encore, encore et encore et avant même qu’elle ne puisse s’en apercevoir, cinq longues années s’étaient passées. Asamiel était maintenant une succube âgée de 30 ans et Lilith pour sa part, devait faire face aux affres du temps.

Rattrapée par la maladie, la noble qui avait recueilli cet enfant cinq ans en arrière venait de s’éteindre paisiblement dans son lit. Sans souffrir, et le sourire aux lèvres d’avoir donné sa chance à Asamiel de finalement devenir quelqu’un. Elle lui enseigna enfin, avant de partir, qu’il n’était pas nécessaire pour elle de gravir les échelons de l’échelle sociales pour s’inscrire dans l’histoire ou pour être heureuse. Elle-même, en devenant une noble, ne l’avait jamais été. Sauf lorsqu’Asamiel a rejoint sa maison pour partager ces quelques années avec elle. Cette succube aux yeux de Lilith a toujours été comme sa fille, son enfant, et celle-ci ressentait la même vis-à-vis de Lilith. Une mère, une autre s’était éteinte, et il était maintenant temps pour Asamiel de rejoindre celle qui l’avait mise au monde, Ydramiel.

Au retour, Ydramiel était étrangement guérie de sa maladie, prête à repartir comme autre fois. Depuis tout ce temps, elle avait attendu le retour de sa fille qui dit-on, possédait des capacités. Enfin, elle allait goûter à la gloire et s’échapper d’ici. Seulement, lorsque Asamiel revint et lui annonça qu’il leur était complètement inutile de partir et qu’ensemble elles pourraient être heureuse, Ydramiel entra dans une rage folle. Frappant son enfant sans aucune retenue, elle avait attendu pendant cinq ans pour entendre une leçon de morale digne des plus gros tyrans qui gouvernent et se permettent de se plaindre en plus de cela. Ydramiel souhaitait le pouvoir, plus que tout au monde et pour cela, elle était prête à tout. Sa fille attirait l’attention, à n’en pas douter. Alors pour se faire, elle se mit à la traîner tous les jours au milieu de la place publique pour l’obliger à faire étalage de ses pouvoirs. Nombre de personnes venaient pour assister au spectacle, mais aucun n’appartenait à la noblesse. Ces gens là se faisaient rare, et la venue de Lilith était apparue comme un miracle finalement. L’attention, ces regards qui se déposaient sur elle, inconsciemment, Asamiel commençait à apprécier cette sensation, malgré le traitement de sa mère. C'était un peu comme ces jours bénis où elle vivait dans le palais de sa mère d'adoption. Tout le monde la regardait avec beaucoup d'attention, pour voir son évolution. Pour voir son talent à l'oeuvre... C'était si bon, et si envoûtant. Mais ici, Asamiel avait juste l'impression d'être salie, à force d'aimer. De tout son être, elle souhaitait que sa mère disparaisse de sa vie, pour s’être montrée aussi odieuse et cruelle. Mais il ne fallait pas qu’elle exprime ce sentiment, pas maintenant. Un sourire, toujours ce même foutu sourire s’inscrit sur son visage pour masquer son réel sentiment, cette envie de meurtre. Et les jours passaient, se répétaient et la douleur dans le cœur de la succube grandissait toujours plus. Ce n’était plus une mère à ses yeux, mais bien un monstre. Mais finalement, alors qu’un jour, Ydramiel était sur le point de frapper sa fille une fois de plus, celle-ci laissa exploser toute sa rage d’un seul coup et déchaîna l’éclair le plus violent jamais vu. Celui-ci s’écrasa sur leur maison, la brisant en milles morceaux et emportant la mère dans un cri effroyable. Ydramiel, celle qui voulait devenir un tyran de ce monde n’était plus, laissant ainsi Asamiel seule au monde. Lilith, sa mère de cœur était partie, douce comme un cœur, et Ydramiel, sa mère véritable s’était envolée dans une souffrance épouvantable. Il ne lui restait plus qu’à quitter ce monde, pour en rejoindre un autre. Usant de son pouvoir pour créer une brèche dans la terre, elle sauta finalement dedans. S’enfonçant, s’enfonçant toujours plus jusqu’à trouver une porte, qu’elle traversa sans se retourner. Plus question de revenir dans son univers, plus jamais….

C'est en traversant la porte séparant les deux mondes que la jeune succube prit conscience qu'elle avait perdu la totalité de ses pouvoirs. Ses cinq ans d'entraînements, partis en fumée comme par magie. Mais plus encore, elle comprit en arrivant ici, qu'elle apparaissait comme un être éthéré aux yeux de tous ces gens. Elle était comme un fantome, et pour survivre, elle allait devoir prendre le contrôle d'une de ces personnes. Choisissant à priori au hasard, ne sachant pas vraiment où elle avait atterris de base, Asamiel apprit bien plus tard que la jeune fille dont elle avait volé le corps était une chanteuse du nom de Sylvia Rose. Une chanteuse, se représentant sur scène devant des centaines de milliers de personnes… Une jeune dame sachant donc attirer l’attention, mieux que beaucoup d’autres. Elle se demandait où cette histoire allait la mener. En tout cas, son ancienne vie était maintenant derrière elle. Asamiel, ce n'était plus son nom. Elle avait choisis d'emprunter celui de son hôte, pour devenir Sylvia.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 685
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 31
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Mar 8 Aoû 2017 - 18:35


Bienvenue sur Underworld awakening



Sylvia E. Rose

Tu as une semaine pour faire ta fiche. mais ne t’en fais pas s’il te faut un délai viens voir un admin qui te validera ça.
Si tu as besoin d’aide n’hésite pas à venir également nous voir, on ne mord pas, enfin pas toujours.
Une fois ta fiche terminée préviens nous pour que nous puissions y jeter un oeil et t’aider à l’améliorer au besoin.

© sobade.


_________________
Who am i?
And i am taking a road to nowhere, I keep walking in the dark place, no answers to my prayers ▬ The wreckage of my past still haunts me, just an old story, that I can't seem to forget no matter how hard it gets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vampire
Messages : 149
Date d'inscription : 26/03/2017

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Mar 8 Aoû 2017 - 20:51

Bienvenue belle Sysy (ici le double compte de Jenna) J'espère que tu te plaira sur le forum. Je te souhaite bonne chance pour ta fiche, si tu as besoin d'aide n'hésite surtout pas à envoyer un mp au staff. J'ai bien hâte de mieux connaître cette belle succube.

_________________
You can find good
you can find evil in the night ▬ You can find whatever you are looking for and even more. You just have to pay attention and darkness will find you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Mar 8 Aoû 2017 - 23:24

Mais que bienvenue par ici! I love you Je ne connais aucunement ce joli minois, mais vu le titre de ta fichette, je me doute bien qu'on ne paie rien pour attendre Comme mes collègues l'on dit avant moi, pour toute questions, n'hésite surtout pas ^.^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Mar 8 Aoû 2017 - 23:33

Mais que merci à tous pour votre accueil !! Very Happy Je pense avoir terminé ma fiche, alors je m'en vais poster un petit message !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Messages : 685
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 31
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Mer 9 Aoû 2017 - 3:06



Il y a plusieurs choses à revoir sur ta fiche, des choses très importantes.

Lilith est immortelle, elle ne peut donc mourir de vieillesse. De plus pourquoi prendre Sylvia en apprentissage alors qu'une fois sur terre elle n'est pas capable d'utiliser ses pouvoirs? Est-ce que Sylvia est une succube sans importance?

Ton personnage a l'air de vivre en Enfer au début de sa vie. Mais les Enfers ne sont pas vraiment comme cela. Ce n'est pas un monde merveilleux où on vit en paix.
Jenna, qui est une succube, a acquis ses pouvoirs en étant torturée durant de longues années.

C'est quoi cette main qui apparaît? J'ai pas compris...

De plus ton personnage a l'air de maîtriser, la terre, le vent, l'eau. C'est beaucoup trop. Elle n'est pas surpuissante...

Qui est le père de Sylvia? Tu n'en parles pas une seule fois.   
© sobade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Mer 9 Aoû 2017 - 13:42





Salutation, je suis un admin que tu as pas encore vu car j'étais pas trop dans le coin les derniers jours, alors je te dis déjà bienvenue. Cependant, je me dois de rajouter quelque chose au message de ma collègue après délibération avec celle-ci et une autre.

Ta fiche donne l'impression de ne pas appartenir à ce forum et à notre contexte. Beaucoup d'éléments ne collent pas avec notre univers et son bestiaire. Il y a, par exemple, notre point sur les démons qui explique qu'ils sont d'origines humaines et sont torturés jusque dans leurs âmes pour changer ce qui leur reste de bon, en une obscurité pouvant servir l'enfer. Ce n'est pas le cas ici. De plus, l'utilisation d'un personnage mythologique comme Lilith n'apporte rien à ta fiche et n'est absolument pas justifiée. Elle ne semble qu'à servir à donner de l'importance à ton personnage, ce qui ne passe pas avec moi personnellement.

Si tu as des questions et/ou besoin de précision, n'hésite pas à demander. Il se peut qu'il y ait des zones grises entre le strict du bestiaire et la liberté offerte au membre et il nous ferait plaisir de rectifier ou clarifier les incertitudes.

 
© sobade.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Mer 16 Aoû 2017 - 15:04

Bonjour ma belle Sisi, ton délai est techniquement dépassé et nous n'avons eu aucun retour de ta pars sur les modifications demandés Je dois malheureusement mettre ta fiche en danger pour 3 jours à moins que tu ne demande un autre délai pour accomplir les modifications. N'hésite pas à contacter un membre du staff s'il y a quoi que ce soit. Au plaisir d'avoir de tes nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  Dim 20 Aoû 2017 - 12:31

Membre supprimé pour cause d'inactivité et fiche archivée.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Listen to the succubus' song  

Revenir en haut Aller en bas
 
Listen to the succubus' song
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Film] Buddha (Ending : Scarlet Love Song - X JAPAN)
» Raid des parachutistes sur Langson
» (F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye.
» with the words of a love song . ◮ (lysander&lullaby)
» (F/LIBRE) NATALIE DORMER ~ song to say goodbye.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Archives :: Archives des membres :: Fiche de présentation(s)-
Sauter vers: